Théâtre du Vieux-Colombier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Colombier.
Entrée du théâtre au 21 rue du Vieux-Colombier

Le théâtre du Vieux-Colombier est une salle de spectacles située au 21, rue du Vieux-Colombier, dans le 6e arrondissement de Paris.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le théâtre est créé par Jacques Copeau en octobre 1913 dans l'ancien Athénée-Saint-Germain. Pour le nom, il choisit celui de la rue, pour faciliter au public sa localisation. Un pavé de l'église San Miniato de Florence, figurant deux colombes, lui avait servi de modèle pour l'emblème du théâtre.

En novembre 1917, la troupe du Vieux-Colombier s'installe à New York, au Garrick Theater, pour deux saisons. Le succès obtenu n'est pas à la hauteur des attentes. En 1920, c'est le retour à Paris : le Vieux-Colombier rouvre ses portes.

René Rocher dirige le théâtre de 1935 à 1943. Pendant la guerre, Paul Annet Badel achète le théâtre et utilise la cave pour y créer un club de jazz : Le Vieux Colombier où se produisent, entre autres, Sidney Bechet, Claude Luter, André Réwéliotty, Geo Daly et Moustache.

Laissé peu à peu à l'abandon après le départ de Marthe Mercadier, qui le dirige un temps, il est menacé de disparaître en 1975. Les comédiens se mobilisent et manifestent devant le théâtre. Il fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 4 janvier 1978[1]. En 1986, il est racheté par l'État. Il fait actuellement partie des salles de la Comédie-Française.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marie-Françoise Christout, Noëlle Guibert, Danièle Pauly, Théâtre du Vieux Colombier, 1913-1993, Éditions Norma, Paris, 1993 (ISBN 9782909283074)