Loïc Lantoine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Loïc Lantoine

Description de l'image  Loic Lantoine 6.jpg.
Informations générales
Genre musical Chanson française, musique improvisée, poésie
Années actives 2000 - Aujourd'hui
Labels Mon slip[1] - Silène
Influences Norge, Jules Supervielle, Henri Michaux, Allain Leprest, Gaston Couté, Bernard Dimey
Site officiel [6]
Composition du groupe
Membres Loïc Lantoine, François Pierron, Joseph Doherty, Eric Philippon, Thomas Fiancette

Loïc Lantoine est un chanteur français originaire d'Armentières (Nord-Pas-de-Calais). Il commence par fréquenter les bistrots parisiens avec des amis musiciens tels que La Rue Kétanou, Dikès ou le poète rockeur Stéphane Cadé. Puis, il commence à faire les premières parties de groupes comme les Ogres de Barback ou François Hadji-Lazaro[2]. Mais il est d'abord parolier pour des artistes tels que Jehan (Les ailes de Jehan, paroles coécrites avec Allain Leprest[3]) et Allain Leprest[4] dont il a fréquenté l'atelier d'écriture, avant de commencer à chanter sur ses propres compositions, particulièrement pour le spectacle Ne nous quittons plus en 2000, avec les mêmes Jehan et Leprest[2].

Même si Loïc Lantoine a chanté de façon régulière avec d'autres groupes : La Rue Kétanou, Mon côté punk dont il est un des fondateurs, son duo avec François Pierron, puis quartet avec Eric Philippon et Joseph Doherty, et enfin quintet avec Thomas Fiancette, reste son groupe de référence : Les Loïc Lantoine.

Loïc Lantoine, François Pierron et les autres[modifier | modifier le code]

Concert du 15 mars 2012 à la Péniche Excelsior d'Allonnes

Au cours d'un festival, Loïc Lantoine assiste à un spectacle de Gérard Pierron, et rencontre François Pierron, son fils, qui l'accompagne à la contrebasse, sur quelques morceaux. Ils décident de s'associer en 2003 : Loïc Lantoine pose son timbre rocailleux et le contrebassiste dialogue avec son instrument[4].

De petites salles en festivals, ils finissent par sortir un premier album Badaboum, en 2004, sur le label Mon Slip[1] des Têtes Raides. Cet album connaît un écho national[4].

Après trois années de scènes, sort un deuxième album Tout est calme (2006) avec à la réalisation Christian Olivier (auteur-compositeur des Têtes Raides) et au mixage Jean Lamoot (Noir Désir, Salif Keïta, Juliette Gréco…). Le duo s'est entouré de Denis Charolles (La Campagnie des Musiques à Ouïr) aux percussions, les formations Samarabalouf et Nosfell, Pierrick Hardy à la guitare, Cedric Chatelain aux cuivres, bombarde et hautbois, Fantine Leprest au chant[2]. Avec cet album, ils remportent le prix Adami-Bruno Coquatrix 2008, prix qui contribue à rendre possible l'émergence de nouveaux talents[5].

Concert du 04 février 2012 à Mortagne sur Sèvre

En 2008, le groupe sort un album live À l'attaque. On y retrouve des chansons des deux premiers albums, mais les musiques ont évolué, sont plus complexes. Il y a d'abord des musiciens invités, pour un ou deux concerts, qui viennent ajouter leur sonorité personnelle aux textes. Ensuite, au duo voix et contrebasse s'est ajouté Eric Philippon, guitariste, membre fondateur du groupe La Tordue (1989 - 2003) où il officie en tant que musicien et compositeur[2]. Également, se rajoute, Joseph Doherty, compositeur, arrangeur, chanteur irlandais, pratiquant divers instruments (violon, alto, flûte, clarinette, clarinette basse, saxophone (soprano, alto, ténor, baryton), banjo, guitares, mandoline, piano), ayant accompagné, du folk au free jazz en passant par le rock et la pop, des musiciens comme Alain Bashung, Edgar de l'Est, Akosh's Unit, Bertrand Belin, Carlos Bica et Diz,Stephan Eicher, Romain Humeau, Idir, Jasmine Bande, Florent Marchet, Mouss et Hakim, Véronique Sanson, Sons of the Desert, Tarace Boulba, That Petrol Emotion, La Tordue, Zebda[2]… Le quartet a déjà pris pour nom « Les Loïc Lantoine ». Plus tard, se rajoutera Thomas Fiancette (batterie, percussions).

En 2013, les Loïc Lantoine sortent leur quatrième album J'ai changé. L'instrumentation est plus riche grâce à la présence des 4 musiciens.

Pour préparer un album, le groupe fonctionne à l'inverse de la plupart des musiciens actuels. Les chansons sont toujours jouées sur scène, elles y évoluent, sont testées avec le public, avant d'être enregistrées sur un album. C'est ainsi que travaillait Jacques Brel par exemple, afin de tester les réactions du public, et mieux maîtriser les chansons lors du passage en studio. Pour les Loïc Lantoine, l'album ne sert pas à promouvoir une tournée, mais il la conclut[6]. De plus, la scène et le contact avec le public est un élément essentiel pour le groupe. Pour Loïc Lantoine, les enregistrements studio sont des « grands moments de solitude », un passage obligé pour la promotion.

Paroles[modifier | modifier le code]

Concert au Hangar 23 à Rouen le 29 mai 2012

Le répertoire des Loïc Lantoine comporte majoritairement des textes personnels, ceux de Loïc Lantoine lui-même. Admirateur de poètes comme Jules Supervielle, Henri Michaux, ou Norge, il ne cherche cependant pas à avoir des références ou des conventions dans le travail d'écriture. La seule contrainte est à « l'origine de l'inspiration », « ne pas perdre l'émotion ». Parfois, une contrainte d'écriture (forme, rime) va intervenir, mais seulement pour « voir les choses autrement et faire entrer son inspiration dans des cadres ». En même temps, son attrait pour le « parlé » des gens, le patois et les expressions tordues renouvellent les structures classiques qu'il utilise[6]. Il écrit ses textes pour « qu’ils soient entendus », et « pas lus »[7]. « La lecture s'inscrit dans une durée, le fait d'être entendu, non. Être lu signifie être décortiqué ». « Une chanson est du langage oral » et il n'a « pas envie de se retrouver dans un bouquin »[6]. Par contre, Pour rendre hommage à ses auteurs et paroliers fétiches, Loïc Lantoine chante des textes d'Allain Leprest, Bernard Dimey (notamment avec Mon côté punk dont Loïc Lantoine est un des fondateurs), Gaston Couté, Norge (pour ce dernier, uniquement sur scène pour le moment)…

Loïc Lantoine ne se considère pas comme un « chanteur engagé », même s'il admet que certains idéaux peuvent « transpirer » dans ses chansons (Tout est calme, Quand les cigares…) Ses textes reflètent son vécu passé et présent, ses envies, et ce qui l'environne[8]. Poète, diseur, conteur, slameur, chanteur, rockeur, improvisateur, dans le style de Ferré, de Brel ou de Tom Waits, de la « chanson pas chantée » (intro de Badaboum) (reportage Télérama - 2004), du « Strick » (rencontre, mise en danger, bonne humeur et envie) (interview réalisé à la Trappes en février 2007), difficile à cataloguer, il cherche avant tout à divertir.

Musique[modifier | modifier le code]

Pour les Loïc Lantoine, un texte n'est pas attaché à une musique, mélodie et instrumentation peuvent changer au cours des rencontres avec d'autres musiciens, et aussi de leurs propres envies. Loïc Lantoine se garde toujours la possibilité de « faire habiter les textes avec des musiques différentes », « puisque texte et musique sont la plupart du temps dissociés ». Sur scène, certains textes sont perpétuellement habités de musiques différentes par le biais de musique improvisée, donc différente chaque soir (Manneken Pis par exemple)[6]. Avec Les Étrangers familiers, le collectif d'hommage à Georges Brassens auquel le convie le batteur de jazz Denis Charolles, Loïc Lantoine se plait, aux côté du chanteur Éric Lareine à revisiter des textes peu connus du répertoire au travers du filtre des musiques improvisées[9]. Cette expérience avec la compagnie des musiques à ouïr se renouvelle à partir de 2012 sur les textes de Brigitte Fontaine, partageant le chant avec Oriane Lacaille et Cédrik Boulard sur la création O Brigitte[10]. En général le texte ne change pas[11].

Sauf quand une de ses propres chanson vient d'être écrite, il arrive que le texte évolue sur scène avant de trouver sa forme définitive. Sur les textes d'autrui, exceptionnellement, un texte de Georges Brassens, par exemple, se retrouve traduit en ch'ti (J'ai rendez-vous avec vous devient Mi' c'hé vous aut' que j'attinds). Mais cela reste exceptionnel.

Concert hommage à Brigitte Fontaine du 14 juin 2012 au Lavoir Moderne Parisien avec la compagnie des musiques à ouïr

À leurs débuts, le duo Loïc Lantoine et François Pierron travaille à partir des textes de Loïc Lantoine. Le contrebassiste compose à partir des texte de Loïc Lantoine, et, comme le poète, cherche avant tout à conserver une émotion, en recherchant un geste, reniant toute virtuosité. Avec l'arrivée de Joseph Doherty et Eric Philippon, c'est parfois la musique qui amène le texte. Mais il n'y a pas de règle. Et les musiques évoluent d'autant plus aisément que les chansons sont d'abord proposées sur scène avant de finir sur un album[12]. Un album naît quand le groupe considère que les chansons ont assez vécu, qu'ils veulent passer à autre chose.

Au début de leur association (album Badaboum), c’est François Pierron qui fait majoritairement les arrangements sur les textes de Loïc Lantoine, mais au fil des albums (tout est calme, le live à l'attaque) et des tournées, les auteurs et compositeurs se multiplient. Sur scène, pour se renouveler, le quintet a improvisé régulièrement avec des musiciens invités. C'est ce que les Loïc Lantoine ont appelé des « tournées cascades »[13].

Le live à l'attaque en est un aperçu, quelques rencontres musicales, pour faire vivre les textes différemment.

Discographie[modifier | modifier le code]

Avec François Pierron puis avec Les Loïc Lantoine[modifier | modifier le code]

Critique Télérama de Tout est calme[14]

Label : Mon Slip[1]/ Warner - Tourneur : Astérios[15]

Avec Mon côté punk[modifier | modifier le code]

  • 2007 : Anawak (chant sur C'est peut-être et L'attaque)[16]
  • 2011 : Passeport (chant sur Jean la Tourelle)

Production : Asso Mon Côté Punk (autoproduction) Distribution : L'Autre Distribution

Collectif[modifier | modifier le code]

Les musiques à ouïr[17]

Loïc Lantoine prête sa voix à l'un des trois ronchonchons (Bernard Vénère)[18]

Participations[modifier | modifier le code]

Loïc Lantoine

Collaborations sur les albums[modifier | modifier le code]

Paroles[modifier | modifier le code]

  • 1999 : Loïc Lantoine écrit la moitié des textes sur l'album Les Ailes de Jehan de Jehan. Allain Leprest écrit l'autre moitié[3]. Loïc Lantoine mettra en voix la plupart de ses textes : La belle flambée sur l'album Avril et Vous des Ogres de Barback, Capitaine de M.S. (Marie-Salope), l'amour amer (mauvais ouvrier), deux mains sur l'album Badaboum, et Côté Punk sur l'album Badaboum et sur l'album Mon côté punk de Mon côté punk.
  • 2003 : Sur l'album Badaboum les paroles de Je renais sont écrites par Loïc Lantoine et Jehan
  • 2005 : Sur l'album Mon côté punk avec Mon côté punk, des emprunts à Bernard Dimey : L'aventure, la voilà, La crucifixion.
  • 2006 : Sur l'album Tout est calme des textes sont empruntés à Christian Olivier (Bientôt), Gaston Couté (Jour de lessive), Roland Bacri (Quand les cigares).
  • 2008 : Loïc Lantoine écrit pour l'album de Jehan A la croque au sel (Ô étoiles)

Musiques[modifier | modifier le code]

Le salut des artistes - concert du 4 février 2012 à Mortagne sur Sèvre

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f Mon Slip, « Label mon Slip / A la niche », sur [1],‎ juillet 2012.
  2. a, b, c, d et e Aubercail, « Aubercail, festival des mots dits », sur [2],‎ mai 2012.
  3. a et b Interview de Loïc Lantoine, Radio Evasion., 30 avril 2005. Consulté le 31 octobre 2013.
  4. a, b et c Rémy Pellissier (propos recueillis par), « Interview de Loïc Lantoine : Chanson pas chantée… », sur evene,‎ 23 novembre 2006.
  5. Prix Adami-Bruno Coquatrix
  6. a, b, c et d Julie Cadilhac (propos recueillis par), « Interview : Loïc Lantoine vous dit dans un sourire (mai 2012) », sur [3],‎ 3 mai 2012.
  7. Interview à la boule noire, mars 2010
  8. Interview à la Boule noire - mars 2010
  9. [4]
  10. http://musicaouir.fr/creation/o-brigitte-creation-2011
  11. « Loïc Lantoine et François Pierron », Le doigt dans l'œil, no 15,‎ novembre 2007, p. 40 (lire en ligne).
  12. « Loïc Lantoine et François Pierron », Le doigt dans l'œil, no 15,‎ novembre 2007, p. 39 (lire en ligne).
  13. « Loïc Lantoine et François Pierron », Le doigt dans l'œil, no 15,‎ novembre 2007, p. 38 (lire en ligne).
  14. Valérie Lehoux, « Tout est calme : Loïc Lantoine », Télérama, no 2965,‎ 11 novembre 2006 (lire en ligne).
  15. [5] site d'Astérios
  16. Valérie Lehoux, « Anawah : Mon Côté Punk », Télérama, no 3012,‎ 6 octobre 2007 (lire en ligne).
  17. Site des "musiques à ouïr"
  18. Site Ronchonchon
  19. Valérie Lehoux, « Griot : Thomas Pitiot », Télérama, no 3028,‎ 26 janvier 2008 (lire en ligne).
  20. Valérie Lehoux, « Chez Leprest », Télérama, no 3021,‎ 8 décembre 2007 (lire en ligne).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Plus connu sous le pseudonyme Al, Laurent Delort est le père de Louis Delort, participant à la 1re saison de The Voice, la plus belle voix. Il collabore entre autres avec Loïc Lantoine et Yves Jamait. Il écrit avec Stéphan Rizon cinq titres de From Mars with Love et il coécrit Sur ma peau de 1789 : Les Amants de la Bastille, no 51 en France et no 3 (tip) en Wallonie.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :