Électricien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Électricien
Image illustrative de l'article Électricien

Appellation Électricien
Secteur d'activité Électricité
Professions voisines Électrotechnicien
Code ROME (France) F1602

Électricien est le nom donné au métier qu'exercent les hommes de l'art en matière d'électricité. Il est issu du terme électricité, puisque ceux-ci sont chargés de la réalisation, de la maintenance, de la modification d'installations électriques. Ils doivent respecter les normes en vigueur (en France la norme NF C 15-100) pour la réalisation de leurs travaux.

On distingue plusieurs métiers avec des compétences communes, mais des savoir-faire très différents, suivant l'environnement spécifique dans lequel ils s'effectuent.

Électricien du bâtiment[modifier | modifier le code]

Il officie dans tous bâtiments à vocation d'habitation et immeubles de bureaux. Il effectue les installations dans les bâtiments neufs, les modifications, la mise aux normes, les dépannages ainsi que la dépose des vieilles installations. Il n'a affaire qu'aux classes de tension : BT (basse tension) et TBT (très basse tension). Il travaille en étroite collaboration avec le plombier et le maçon.

Électricien courant faible[modifier | modifier le code]

Il est spécialisé dans les installations comportant des circuits fonctionnant en TBT et faible courant : téléphonie, télésurveillance, sonorisation, contrôle d'accès, réseau informatique.

Électricien du tertiaire[modifier | modifier le code]

Dans les grandes surfaces de vente et les installations de l'industrie tertiaire, il a des compétences : de l'électricien du bâtiment, de l'électricien courant faible et de l'électricien industriel. Il travaille aussi bien en TBT qu'en BT, parfois HT (haute tension)...

Électricien d'équipement industriel[modifier | modifier le code]

Il œuvre sur les sites industriels : à l'installation, la maintenance et la modernisation des installations électrotechniques. Il est confronté à des systèmes avec des puissances adaptées à l'industrie, réclamant des tensions parfois très élevées et des courants bien souvent importants. Ses attributions l'amènent au voisinage de TBT, BT, HTA (20 000 volts)

Électricien de réseau de transport[modifier | modifier le code]

Il est chargé de l'installation, de la modernisation et de la maintenance du réseau de transport électrique. Il utilise des méthodes, des procédures et de l'outillage spécifique à ce métier particulier. En général chaque type de tension requiert des électriciens possédant des formations différentes sur un même réseau.

Électricien d'équipements maritimes[modifier | modifier le code]

Il oeuvre sur les navires pour assurer la production, la distribution et l'entretien des systèmes de support électrique. Ses champs d'applications sont très variés et il doit s'adapter rapidement suivant les contraintes matérielles applicables à la classe de navire sur lequel il se trouve. Les tensions sur lequel il doit travailler sont très variés et sont une fonction du pays d'origine du navire. La fréquence du courant alternatif doit souvent être adapté pour fournir des pièces d'équipements spécifiques. La génération suit normalement le standard NATO (440V, 60 Hz, 3 phases) puis transformée pour les applications spécifiques.

Électricien de cinéma et de théâtre (technicien spectacle)[modifier | modifier le code]

Il travaille sur les plateaux de cinéma et de théâtre ou dans des décors naturels avec des sources diverses (fluorescents, HMI, tungstène).

L'électricien de cinéma est sous la direction du « chef électricien », lui-même sous la direction du chef opérateur, il place et règle les projecteurs et leurs accessoires. Le rôle du chef opérateur étant évidemment d'essayer de combler les vœux du réalisateur (metteur en scène).

Outillage utilisé[modifier | modifier le code]

Les différents électriciens utilisent différents outils mais la base est toujours la même :

Les équipements de protection individuelle (EPI) :

  • chaussures de sécurité ;
  • gants : pour la manutention, travail BT, spéciaux HT ;
  • les lunettes sont désormais interdites et sont remplacées par l'écran facial ou le casque avec visière ;
  • vêtement de travail ;
  • tapis de sol isolant ou tabouret isolant ;
  • cadenas de consignation ;
  • VAT BT et perche VAT en HT (le Vérificateur d'Absence de Tension est un voltmètre qui possède un autocontrôle de ses voyants afin d'être sûr d'utiliser un appareil en état de marche pour s'assurer de l’absence de tension)

Formations[modifier | modifier le code]

Tous les électriciens ont bien sûr une formation de base sur l'électricité et ses applications.

  • Ils ont fréquemment de bonnes connaissances en mécanique et ajustage.
  • Souvent, ils sont obligés d'utiliser des engins de levage pour pouvoir atteindre le lieu de leurs travaux, il leur faut donc des formations spécifiques à la conduite de ces engins.
  • Une formation dans le domaine de la sécurité, complétée par des recyclages réguliers (tous les trois ans), leur est dispensée par des formateurs en sécurité. Cette formation est obligatoire en France pour que leur employeur puisse leur délivrer une habilitation suivant les prescriptions de l'NF C18-510.

Spécificités locales[modifier | modifier le code]

  • Au Québec, le métier d'électricien(ne) est régi par la Commission de la construction du Québec (CCQ). Ainsi, toute personne désirant travailler dans ce domaine doit posséder une carte de compétence. Pour le métier d'électricien, une formation de 1 800 heures (environ deux ans) est obligatoire pour l'obtention de la carte de compétence.
  • En France, les entreprises d'électricité peuvent choisir de faire reconnaitre leurs compétences en s'adressant à une association professionnelle comme Qualifelec.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Autres projets[modifier | modifier le code]

Il existe une catégorie dédiée à ce sujet : Électricien.