Dominique Bona

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bona.

Dominique Bona

Description de cette image, également commentée ci-après

Dominique Bona en mai 2010.

Activités Écrivain
Naissance 29 juillet 1953 (60 ans)
Perpignan (Pyrénées-Orientales)
Langue d'écriture Français

Dominique Bona, née le 29 juillet 1953 à Perpignan (Pyrénées-Orientales), est une écrivaine française. Elle est membre de l'Académie française au fauteuil 33, depuis le 18 avril 2013.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issue d'une famille catalane et fille de l'historien et homme politique Arthur Conte (1920-2013), Dominique Bona étudie au lycée Victor-Duruy et est agrégée de lettres modernes (études supérieures à la Sorbonne)[1]. Elle fut assistante à France Culture et à France Inter (1976-1980), journaliste et critique littéraire au Quotidien de Paris (1980-1985), puis au Figaro littéraire (depuis 1985).

Elle reçoit le Prix Renaudot en 1998 pour Le Manuscrit de Port-Ébène, le Prix Méditerranée pour Gala en 1994, le prix Interallié pour Malika en 1992.

Dominique Bona est membre du jury du prix Renaudot depuis 1999. Elle est élue à l'Académie française le 18 avril 2013 au fauteuil de Michel Mohrt face au journaliste Philippe Meyer.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Les Heures volées, roman, Mercure de France, 1981.
  • Argentina, roman, Mercure de France, 1984.
  • Romain Gary, biographie, Mercure de France, 1987 - Grand Prix de la biographie de l'Académie française.
  • Les Yeux noirs ou « les vies extraordinaies des sœurs Hérédia », biographie, Lattès, 1989 - Grand Prix de la Femme, Alain Boucheron, Prix de l'Enclave des Papes, Prix Lutèce, Prix des Poètes français.
  • Malika, roman, Mercure de France, 1992 - Prix Interallié
  • Gala, biographie, Flammarion, 1994.
  • Stefan Zweig, l'ami blessé, biographie, Plon, 1996.
  • Le Manuscrit de Port-Ébène, roman, Grasset, 1998 - Prix Renaudot
  • Berthe Morisot, le secret de la femme en noir, biographie, Grasset, 2000 - Bourse Goncourt de la biographie, Prix Bernier de l'Académie des Beaux-Arts.
  • Il n'y a qu'un amour, roman, Grasset, 2003 - Ouvrage sur André Maurois et ses amours.
  • La Ville d'hiver, roman, Grasset, 2005.
  • Camille et Paul : La passion Claudel, biographie, Grasset, 2006.
  • Clara Malraux, biographie, Grasset, 2010.
  • Stefan Zweig, biographie, Grasset, 2010.
  • Deux sœurs : Yvonne et Christine Rouart, muses de l'impressionnisme, Grasset, 2012 - Prix spécial Simone-Veil 2012
  • Je suis fou de toi, biographie, Grasset, 2014.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mohammed Aïssaoui, « Dominique Bona, immortelle », in Le Figaro, vendredi 19 avril 2013, p. 34.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]