Prix Méditerranée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le prix Méditerranée est un prix littéraire qui récompense depuis 1982, chaque année, un ouvrage écrit en prose et en français (roman, essai, mémoires ou nouvelles) traitant d'un sujet méditerranéen.

Le prix Méditerranée étranger est décerné à un écrivain du bassin méditerranéen dont l'œuvre est traduite en français.

Le prix Méditerranée des lycéens est décerné depuis 1994. Il est attribué par les élèves des classes de seconde des lycées de la région Languedoc-Roussillon.

Le jury se réunit deux fois par an à Paris : une première fois, dans le courant du printemps, pour arrêter une sélection de cinq auteurs maximum et une seconde fois, avant l'été, pour attribuer les prix.

Le Prix Méditerranée contribue depuis 29 ans à promouvoir à travers le livre cet espace de culture qu'est la Méditerranée. Le Prix Méditerranée est parrainé par le Conseil Culturel de l'Union pour la Méditerranée (UPM), avec le soutien de la Ville de Perpignan et des institutions régionales du Languedoc-Roussillon (Conseil Général des Pyrénées-Orientales, Conseil Régional et Caisse d'Épargne du Languedoc-Roussillon).

Jury[modifier | modifier le code]

Lauréats[modifier | modifier le code]

Méditerranée[modifier | modifier le code]

Méditerranée étranger[modifier | modifier le code]

Méditerranée des lycéens[modifier | modifier le code]

Autres lauréats[modifier | modifier le code]

  • 2014 :
    • Miguel Caballero, mention spéciale du jury du prix Méditerranée Étranger, pour Les treize dernières heures de la vie de Federico Garcia Lorca, éditions Indigènes.
    • Henri Lhéritier, prix Méditerranée Roussillon, pour Moi et Diderot (et Sophie !), éditions Trabucaire.
    • Jean Dauriach, mention spéciale du jury du prix Méditerranée Roussillon, pour Dans le fracas des camions. Matériel et camps automobiles des Républicains espagnols dans les Pyrénées-Orientales (1936-1940), éditions Trabucaire.
    • Abd Al Malik, prix Spiritualités d’Aujourd’hui (ex-æquo), pour L’islam au secours de la République, éditions Flammarion.
    • Michel Delpech, prix Spiritualités d’Aujourd’hui (ex-æquo), pour J’ai osé Dieu, éditions Presses de la Renaissance.
    • Lorànt Deutsch, prix du livre Incorrect, pour Hexagone, éditions Michel Lafon.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]