Jules Roy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jules Roy (homonymie).

Jules Roy

Activités Écrivain, résistant
Naissance
Rovigo (Algérie)
Décès (à 92 ans)
Vézelay (France)
Langue d'écriture Français
Distinctions prix Renaudot, grand prix littéraire de Monaco, grand prix de littérature de l'Académie française, grand Prix national des lettres, prix de la Ville de Paris

Œuvres principales

Jules Roy est un écrivain et militaire français, né le à Rovigo (Algérie) et mort le à Vézelay (Yonne). Il est enterré au cimetière de Vézelay dans l'Yonne[1].

Lycéen au séminaire, il devient officier tirailleur algérien en AFN avant de passer dans l'Armée de l'Air en France avant la guerre. Après le débarquement des Alliés en Afrique du Nord, il part pour la Grande-Bretagne où il combattra au sein de l'armée française de la Libération, comme commandant de bord dans le groupe de bombardement Guyenne. Cet épisode de sa vie servira de cadre à La Vallée heureuse, prix Renaudot 1940 mais décerné en 1946. En juin 1953, il rompt avec l'armée, dont il juge qu'elle se déshonore dans la guerre d'Indochine, il désapprouve ses méthodes.

Il se tourne alors pleinement vers la littérature. Son travail sera couronné par des prix prestigieux. Après la mort de son ami Albert Camus, il dénonce la guerre d'Algérie et ses atrocités. Il apparaît dans Italiques à l'occasion du dixième anniversaire de l'Indépendance de l'Algérie[2].

Le fondateur directeur du journal L'Express Jean-Jacques Servan-Schreiber offrira le livre de Jules Roy sur la bataille de Dien Bien Phu au président John Kennedy en 1963. Celui-ci le fit traduire et résumer par sa femme Jacqueline Bouvier qui lisait parfaitement le français. JJSS raconte cet épisode dans ses mémoires. Robert McNamara et Robert Kennedy se procurèrent eux aussi ce livre.

En 1978, Jules Roy s'installe à Vézelay, au Clos du Couvent, face à la basilique. Il y passera les vingt dernières années de sa vie, continuant d'écrire. Jules Roy est mort et enterré à Vézelay. Après sa mort, sa maison est devenue un centre littéraire où l'on organise des soirées littéraires et expositions. Un étage est réservé aux écrivains en résidence. Le public peut visiter les jardins et le bureau de l'écrivain, laissés en l'état.

Maison de Jules Roy à Vézelay
Tombe de Jules Roy à Vézelay

Prix littéraires[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans
  • La Vallée heureuse, Charlot, 1946, avec une préface de Pierre Jean Jouve ; Gallimard, 1948 ; Julliard, 1960 ; Édition J'ai lu Leur aventure N°A161; Albin Michel, 1989.
  • Les Chevaux du soleil: Chronique d'Alger, Grasset, 1967, 6 vol. ; édition en un volume, Omnibus, 1995.
  • Une femme au nom d'étoile Grasset, 1968. (Les Chevaux du soleil, tome 2)
  • Les cerises d'Icherridène, Grasset, 1969. (Les Chevaux du soleil, tome 3)
  • Le maître de la Mitidja, Grasset, 1970. (Les Chevaux du soleil, tome 4)
  • Les Ames interdites, Grasset, 1972. (Les Chevaux du soleil, tome 5)
  • Le Tonnerre et les Anges, Grasset, 1975. (Les Chevaux du soleil, tome 6)
  • Le Désert de Retz, Grasset, 1978.
  • La Saison des Za, Grasset, 1982.


Récits
  • Ciel et terre, Alger, Charlot, 1943.
  • Le Métier des armes, Gallimard, 1948 ; Julliard, 1960.
  • Retour de l'enfer, Gallimard, 1951 ; Julliard, 1960.
  • Le Navigateur, Gallimard, 1954 ; Julliard, 1960.
  • La Femme infidèle, Gallimard, 1955 ; Julliard, 1960.
  • Les Flammes de l'été, Gallimard, 1956 ; Julliard, 1960 ; Albin Michel, 1993.
  • Les Belles Croisades, Gallimard, 1959 ; Julliard, 1960.
  • La Guerre d'Algérie, Julliard, 1960 ; Christian Bourgois, 1994.
  • La Bataille de Dien Bien Phu, Julliard, 1963 ; Albin Michel, 1989.
  • Le Voyage en Chine, Julliard, 1965.
  • La Mort de Mao, Christian Bourgois, 1969 ; Albin Michel, 1991.
  • L'Amour fauve, Grasset, 1971.
  • Danse du ventre au-dessus des canons, Flammarion, 1976.
  • Pour le lieutenant Karl, Christian Bourgois, 1977.
  • Pour un chien, Grasset, 1979.
  • Une affaire d'honneur, Plon, 1983.
  • Beyrouth viva la muerte, Grasset, 1984.
  • Guynemer, l'ange de la mort, Albin Michel, 1986.
  • Mémoires barbares, Albin Michel, 1989.
  • Amours barbares, Albin Michel, 1993.
  • Un après-guerre amoureux, Albin Michel, 1995.
  • Adieu ma mère, adieu mon cœur, Albin Michel, 1996.
  • Journal, t. 1, Les années déchirement, 1925-1965, Albin Michel, 1997.
  • Journal, t. 2, Les années cavalières, 1966-1985, Albin Michel, 1998.
  • Journal, t. 3, Les années de braise, 1986-1996, Albin Michel, 1999.
  • Lettre à Dieu, Albin Michel, 2001.
Essais
  • La France sauvée par Pétain, Alger, P & G Soubiron, 1940.
  • Comme un mauvais ange, Charlot, 1946 ; Gallimard, 1960.
  • L'Homme à l'épée, Gallimard, 1957 ; Julliard, 1960.
  • Autour du drame, Julliard, 1961.
  • Passion et mort de Saint-Exupéry, Gallimard, 1951 ; Julliard, 1960 ; La Manufacture, 1987.
  • Le Grand Naufrage, Julliard, 1966 ; Albin Michel, 1995.
  • Turnau, Sienne, 1976 (hors commerce).
  • Éloge de Max-Pol Fouchet, Actes Sud, 1980.
  • Étranger pour mes frères, Stock, 1982.
  • Citoyen Bolis, tambour de village, Avallon, Voillot, 1989.
  • Vézelay ou l'Amour fou, Albin Michel, 1990.
  • Rostropovitch, Gainsbourg et Dieu, Albin Michel, 1991.
Poèmes
  • Trois prières pour des pilotes, Alger, Charlot, 1942.
  • Chants et prières pour des pilotes, Charlot, 1943 ; Gallimard, 1948 ; Julliard, 1960.
  • Sept poèmes de ténèbres, Paris, 1957 (hors commerce).
  • Prière à mademoiselle Sainte-Madeleine, Charlot, 1984 ; Bleu du Ciel, Vézelay, 1986.
  • Chant d'amour pour Marseille, Jeanne Laffitte, 1988.
  • Cinq poèmes, Avallon, Voillot, 1991.
  • La Nuit tombe, debout camarades !, Gérard Oberlé, 1991.
  • Poèmes et prières des années de guerre (1939-1945), Actes Sud, 2001.
Théâtre
  • Beau Sang, Gallimard, 1952 ; Julliard, 1960.
  • Les Cyclones, Gallimard, 1953 ; Julliard, 1960.
  • Le Fleuve rouge, Gallimard, 1957 ; Julliard, 1960.
  • La Rue des Zouaves suivi de Sa Majesté Monsieur Constantin, Julliard, 1970.
  • Lieutenant Karl, dramatique télé (Michel Wyn), INA, 1977.
  • Mort au champ d'honneur, Albin Michel, 1995.
Pamphlet
  • J'accuse le général Massu, Seuil, 1972.
Conte
  • L'Œil de loup du roi de Pharan, Sétif, 1945 (hors commerce).
Cinéma
  • La bataille du Tonkin, 1952. Documentaire historique sur les combats livrés en Indochine par le général de Lattre. Jules Roy en est le réalisateur sur des images tournées par les opérateurs de l'armée française.
Avec Jean Amrouche
  • D'une amitié. Correspondance (1937-1962), Édisud, 1985.

Remarque[modifier | modifier le code]

À ne pas confondre avec Jules Le Roy, peintre français ayant vécu de 1856 à 1922

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Collectif et Jacques Cantier, Jules Roy et la révolution nationale : analyse d'un engagement, in Action, écriture, engagement. Actes de la journée d'Études du 5 octobre 2001. Université de Versailles Saint Quentin en Yvelines, Presses du Service Historique de l'Armée de l'Air, 2002.
  • Christian Delporte, Patrick Facon, Jeannine Lepesant-Hayat, Jules Roy : un engagement, actes du colloque organisé par le CHCSC, octobre 2001, Paris, SHAA-UVSQ, 2002.
  • Jacques Cantier, Jules Roy, les fidélités d'un rebelle, Toulouse, Privat, collection d'Histoire immédiate, 2001.
  • Jean Louis Roy, Jules Roy : dernier vol, Paris, France, L'Harmattan,‎ 2004 (ISBN 2747575357)
  • Jean Louis Roy, Jules Roy, l'intranquille, Paris, Harmattan,‎ 2007 (ISBN 9782296026469).
  • Jean Louis Roy et auteurs réunis par l'Association du Centenaire Jules-Roy; JULES ROY : 100 ANS, L'Harmattan 2008, (ISBN 978-2-296-05812-5).
  • José Lenzini, Jules Roy Le céleste insoumis, Blida (Algérie), Editions du Tell,‎ 2007 (ISBN 9961773322)
  • Guy Dugas, Jules Roy chez Charlot, Pézénas, Domens,‎ 2007 (ISBN 9782915285888)
  • Catharine Savage Brosman Art as Testimony: the Work of Jules Roy, University of Florida Press, 1989, (ISBN 0-8130-0915-4)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bertrand Beyern, Guide des tombes d'hommes célèbres, Le Cherche midi,‎ 2011, 385 p. (ISBN 9782749121697, lire en ligne), p. 274.
  2. Italiques, deuxième chaîne de l'ORTF, 17 février 1972