Claude Mollet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Portrait de Claude Mollet.

Claude Mollet (né en 1557, mort à Paris le 23 mai 1647[1]), dit Claude Ier Mollet ou Claude Mollet l'Ancien, est un jardinier, dessinateur de jardins et théoricien français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Jacques Ier Mollet, jardinier au service du duc d'Aumale, il appartient à une grande « dynastie » de jardiniers qui travaillèrent pour les rois de France, d'Henri II jusqu'à Louis XV. Il est le père de Pierre Mollet, Claude II Mollet, André Mollet, Jacques II Mollet et Noël Mollet.

Il est l'héritier de Jacques Boyceau, seigneur de la Baraudière, intendant des jardins de Louis XIII et Louis XIV, qui a publié en 1638 le Traité du jardinage selon les raisons de la nature et de l'art, en 3 volumes.

Premier jardinier du roi sous les règnes de Henri IV et Louis XIII, il partage la responsabilité des Tuileries avec Jean Le Nôtre, père d'André Le Nôtre, le jardinier de Louis XIV. Il intervient également à Fontainebleau et surtout au Château Neuf de Saint-Germain-en-Laye, où il dessine et entretient certains des parterres des jardins en terrasses. Il est, en outre, chargé en 1639, par Louis XIII, du remaniement du jardin de Versailles, à la suite de Jacques Boyceau de La Barauderie.

Le 25 mai 1630, Claude I Mollet obtient pour son fils Claude II Mollet la survivance de ses fonctions de jardinier ordinaire des Tuileries. Il en a été demême par la suite avec Pierre, Charles, Armand-Claude Mollet.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Il est l'auteur du Theatre des plans et iardinages, contenant des secrets et des inventions incognuës à tous ceux qui jusqu’à present se sont meslez d’escrire sur cette matiere..., qui fut publié, à titre posthume, à Paris chez Charles de Sercy en 1652, un an après le Jardin de plaisir du plus célèbre de ses fils, André Mollet, et qui fut réédité sous le titre Théâtre des jardinages en 1663, 1670 et 1678 chez le même imprimeur[2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Hervé Brunon, « Claude Mollet, Théâtre des plans et jardinages (1652) », in Les Livres d’architecture. Manuscrits et imprimés publiés en France, écrits ou traduits en français (XVIe siècle - XVIIe siècle) [base numérique], sous la direction de Frédérique Lemerle et Yves Pauwels, Tours, Centre d’études supérieures de la Renaissance, notice mise en ligne le 7 octobre 2007.
  • Michel Conan, « Claude Mollet (v. 1563-v. 1649) et sa famille », in Créateurs de jardins et de paysages de la Renaissance au XXIe siècle, I, De la Renaissance au début du XIXe siècle, sous la direction de Michel Racine, Arles-Versailles, Actes Sud / École nationale supérieure du paysage, 2001, p. 23-31.
  • (en) Sten Karling, « The Importance of André Mollet and His Family for the Development of the French Formal Garden », in The French Formal Garden, sous la direction de Elizabeth. B. MacDougall et Francis H. Hazlehurst, Washington, DC, Dumbarton Oaks, 1974, p. 3-25.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. D'après un document indiqué par Emmanuel Lurin, « La belle vue de Saint-Germain-en-Laye. Nouveaux documents sur les jardins en terrasses construits sous le règne d’Henri IV », Bulletin de la Société des Historiens de l’Art Français, année 2003, 2004, p. 9-31.
  2. Liste des éditions du Théâtre des plans et jardinages sur le site Architectura. Consulté le 10 juillet 2012.