Khanat de Boukhara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Khanat, puis émirat de Boukhara
Buxoro Xonligi (uz)

15991920

Drapeau
Drapeau de l'émirat (1785-1920).
Description de cette image, également commentée ci-après

Le khanat vers 1600

Informations générales
Statut Khanat, puis émirat
Capitale Boukhara
Histoire et événements
1599 Fondation du khanat par les Djanides
1785 Le khanat devient émirat
1868 Protectorat de l'empire russe
1920 Proclamation de la république populaire soviétique de Boukhara

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Le khanat de Boukhara (1599-1920) est un ancien État d'Asie centrale majoritairement persophone, dont la capitale était Boukhara (actuellement en Ouzbékistan), et qui englobait aussi la ville de Samarcande.

Les dynasties Djanides Achtarkhanides et Manghit (Mantyg) ont régné sur le khanat de Boukhara de 1599 à 1785 après avoir destitué les autres descendants de Djötchi, la dynastie ouzbèke des Chaybanides. La conquête de Nâdir Shâh en 1740 amena son règne éphémère qui dura jusqu'à sa mort en 1747.

Au XVIIe siècle les membres des dynasties djanides construisent deux des trois madrasas de la place du Registan de Samarcande (en 1646 et 1660).

Le khanat de Boukhara fut renommé en « émirat » en 1785.

En 1868, l'Émirat de Boukhara devient protectorat de l'Empire russe. Peu après la révolution d'Octobre, après la prise de Boukhara par l'Armée rouge le 2 septembre 1920, il perd définitivement son indépendance pour former la république populaire soviétique de Boukhara avant d'intégrer, en 1924, la RSS d'Ouzbékistan (dans sa grande partie) et la RSS du Tadjikistan.

Khans de Boukhara[modifier | modifier le code]

Mohammed Alim Khan (1880-1944), dernier émir du Boukhara. Photo de Prokoudine-Gorski
  • 1740-1747 Nâdir Shâh
  • 1747-1758 Moukhammad Rakhim
  • 1860-1885 Mouzaffaredine
  • 1911-1920 Mohammed Alim Khan

Voir aussi[modifier | modifier le code]