Balthazar Gérard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gérard.

Balthazar Gérard (Vuillafans, 1557 - Delft, 14 juillet 1584) assassina le prince Guillaume Ier d'Orange-Nassau.

Né à Vuillafans en Franche-Comté près de Besançon, au no 3 de l'actuelle rue Gérard, Gérard est issu d’une famille aisée et très catholique. Il est le neuvième d’une fratrie de 11 enfants de Jean Gérard (de profession juge) et de Barbe d'Emskerque (d’origine hollandaise).

Dans les années 1570, les Pays-Bas échappent à la domination espagnole et de son souverain Philippe II. La position particulière d'Orange restant une place forte indépendante, abrite les protestants pourchassés dans toutes les régions voisines et la ville fortifiée sera tenue par le parti protestant radical qui mènera sa propre politique. Ainsi face à l'éloignement de leur souverain et sa localisation entourée par les terres françaises, l'autorité princière ne s'y exerce que de manière partielle voire maladroitement, et surtout avec du retard.

La principauté est le fruit de nombreux conflits : Saisie par les catholiques, reconquise, perdue et regagnée à plusieurs reprises, la ville va peu à peu tomber sous l'autorité de Guillaume qui se rend progressivement véritable maître des Pays-Bas après des discussions avec le roi de France.

Désespérant de vaincre le prince d’Orange dans les Flandres, Philippe II d'Espagne signe un édit en juin 1580, et promet à quiconque fera disparaitre son rival, Guillaume d’Orange, des titres de noblesse et 25 000 écus.

Apprenant cet édit, Balthazar Gérard le prend à son compte et décide de se rendre dans la principauté. Se faisant passer pour un protestant en fuite, il parvient à s'introduire dans le palais du prince au Prinsenhof de Delft. Le 10 juillet 1584 au moyen de son pistolet, il tire trois balles. Guillaume d’Orange succombe immédiatement ou peu après.

Tentant de fuir, mais ne sachant nager, la ville étant entourée de canaux, il est capturé. Après une interrogation et un rapide procès, il est exécuté dans d'atroces souffrances le 14 juillet. Sa main droite est brûlée au fer rouge et la peau est arrachée de ses os en six endroits différents avec une tenaille ardente. Ensuite, il est écartelé, son cœur est extrait de son corps et jeté au visage. Finalement, il est décapité. Les différentes parties de son corps sont exhibées, tandis que sa tête est empalée sur une perche et placée devant la maison du prince d’Orange.

Il apparaît[réf. nécessaire] que la famille de Balthazar reçut bien quelques milliers d’écus sur les 25 000 promis ainsi que son anoblissement et quelques terres.