Saṃskāra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Saṃskāra[1] (sanskrit, devanāgarī: संस्कार; pāli : sankhāra ; chinois : xing ; japonais : gyō ) est un terme qui désigne dans l'hindouisme les impressions à la suite d'une action, les tendances résiduelles subconscientes ; cependant saṃskāra a un deuxième sens, il se traduit par : cérémonie rituelle, c'est-à-dire les actes religieux dans la vie du fidèle hindou[2].

Dans la philosophie bouddhique, le terme désigne plusieurs concepts :

  • saṃskāra est la « formation mentale[1] » le quatrième des agrégats (skandha) qui constituent la personnalité ;
  • saṃskāra est le deuxième maillon (nidāna) du processus de la coproduction conditionnée ;
  • le terme sankhāra en pali est parfois utilisé dans le sens de quelque chose de confectionné et conditionné (sankhata)[3].

Nature du saṃskāra karmique[modifier | modifier le code]

Le saṃskāra désigne les actes conditionnés, et conditionnants. Dans les Yoga Sūtra de Patañjali, il qualifie l'empreinte source de modifications (vṛtti) à l'état subtil manifesté au sein du mental ou plus précisément de l'inconscient (citta ou réceptacle des impressions se trouvant à l'état subtil). Le saṃskāra est à l'origine du karma.

L'intention, cetana, est associée à tout état de conscience, vijñāna. Mais saṃskāra regroupe de fait de nombreux facteurs mentaux, caitasika : tout ce qui n'est pas l'un des quatre autres agrégats.

Saṃskāra dans l'hindouisme[modifier | modifier le code]

Une crémation lors d'un antyeshti au Népal.

Dans l'hindouisme, le terme sanskrit saṃskāra signifie  : prédisposition, impulsion innée. En philosophie vedāntique : disposition acquise, formation mentale rémanente, impression composant la personnalité ; on atteint la libération en les sublimant[4]. Il ne faut pas le confondre avec le vāsanā (वासना en devanāgarī), terme qui signifie : imprégnation, impression d'une sensation antérieure, souvenir subconscient, émotion, association de sentiments à la lecture ou à l'audition d'une œuvre.

Les samskaras sont aussi les cérémonies qui marquent la vie du croyant comme l'annaprashana, le mariage ou la cérémonie funéraire (l'antyeshti).

Saṃskāra dans le bouddhisme[modifier | modifier le code]

Analyses de Saṃskāra selon le theravadin[modifier | modifier le code]

Selon le Patthana, reconnu par le bouddhisme theravada, les Saṃskāra se distinguent par leur qualité karmique : bénéfique, mauvaise ou neutre.

Trente-six samskāra bénéfiques[modifier | modifier le code]

Vingt-sept saṃskāra constantes :

  • contact ;
  • intention ;
  • prise-ferme (vitakka) ;
  • attention soutenue (Vicara) ;
  • ravissement ;
  • vigueur ;
  • vie ;
  • concentration ;
  • conviction ;
  • vigilance ;
  • retenue ;
  • respect humain ;
  • absence d'attachement ;
  • absence d'aversion ;
  • absence de confusion ;
  • tranquillité de la « collection » (Rūpakaya) ;
  • légèreté de la collection ;
  • souplesse de la collection ;
  • maniabilité de la collection ;
  • bonne santé de la collection ;
  • rectitude de la collection ;
  • tranquillité de l'« état d'être » (Vijñāna) ;
  • légèreté de l'état d'être ;
  • souplesse de l'état d'être ;
  • maniabilité de l'état d'être ;
  • bonne santé de l'état d'être ;
  • rectitude de l'état d'être.

Quatre saṃskāra complémentaires :

  • élan ;
  • détermination ;
  • considération ;
  • équilibre.

Cinq saṃskāra intermittentes :

  • pitié ;
  • joie ;
  • abstention de mauvaise conduite corporelle ;
  • abstention de mauvaise conduite verbale ;
  • abstention de mauvais mode de vie (ou métier).

Saṃskāra mauvaises[modifier | modifier le code]

Treize saṃskāra constantes :

  • contact ;
  • intention ;
  • prise, vitakka ;
  • attention soutenue, vicara ;
  • ravissement, piti ;
  • vigueur ;
  • vie ;
  • concentration ;
  • manque de retenue ;
  • impudence ;
  • attachement ;
  • confusion ;
  • croyance.

Quatre saṃskāra complémentaires :

  • élan ;
  • résolution ;
  • agitation ;
  • considération.

Saṃskāra neutres[modifier | modifier le code]

  • Saṃskāra « résultats » (pâli vipaka)
    • Avec causes bénéfiques que sont les absences d'attachement, d'aversion et de confusion
      Elles sont associées aux états de conscience, vijñāna, également résultats et avec causes
    • Sans causes bénéfiques
      Sur le même principe, elles sont associées aux états de conscience, vijñāna, résultats et sans causes bénéfiques
      • Contact
      • Intention
      • Vie
      • Stabilité de l'esprit
      • Considération
      • Prise
      • Attention soutenue
      • Détermination
      • Ravissement
  • Samskāra « fonctionnels » (pâli : kiriya), présents seulement chez les êtres nobles
    • Avec causes ; associées aux états d'être fonctionnels avec causes
    • Sans causes ; associées aux états d'être fonctionnels sans causes

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b The Sanskrit Heritage Dictionary de Gérard Huet.
  2. (en) C. A. Jones et J. D. Ryan, Encyclopedia of Hinduism, Checkmark Books, p. 380, (ISBN 0816073368).
  3. Nyanatiloka, Vocabulaire pali-français des termes bouddhiques, Adyar, .
  4. Définition provenant de The Sanskrit Heritage Dictionary de Gérard Huet (INRIA).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]