Upekṣā

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Upekṣā (sanskrit ; pâli : upekkhā ), l'équanimité, ou imperturbabilité, est l'un des concepts centraux du bouddhisme.

L'équanimité est une qualité particulière, associée à la sagesse, prajna, qui diffère de l'indifférence. L'indifférence est simplement une sensation, vedana, ni agréable ni déplaisante. Mais l'équanimité est «qualité morale» : non pas une sensation mais une volition, samskara.

  • Upekṣā, en tant que samskara, est décrit comme l'un des facteurs d'une concentration extrêmement développée : le quatrième Dhyana, quel que soit l'objet qui aura permis d'atteindre cette concentration.
  • Upekṣā peut être pris comme objet d'un exercice de concentration ou un état à atteindre et constitue alors l'un des Quatre Incommensurables. C'est aussi la dixième paramita.
  • «La connaissance de l'équanimité envers les formations mentales», saṅkhārupekkhā-ñāṇa, est, selon la description de sept puretés l'un des stades de la pratique de vipassana.

Selon Nyanaponika, « La véritable équanimité doit être capable de faire face à toutes ces difficultés puis de régénérer ses forces en se ressourçant à l’intérieur. Elle ne possédera cette force de résilience et d’auto-renouvellement que si elle est enracinée dans une profonde vision intérieure. [...] Pour que l’équanimité devienne un état d’esprit inébranlable, nous devons renoncer à toute pensée de possession, en commençant par les petites choses dont il est facile de se détacher et en allant progressivement vers les possessions ou les objectifs dans lesquels nous avons investi tout notre cœur. Nous devons aussi renoncer à la contrepartie de ces pensées, c’est-à-dire à toutes les pensées égoïstes qui tournent autour de « moi », en commençant par certains aspects de la personnalité, des choses relativement peu importantes comme des petites faiblesses facilement reconnues, et en continuant progressivement jusqu’à travailler les émotions et les aversions que nous considérons comme étant au cœur de notre être. Ce détachement doit absolument être pratiqué[1]. »

Références[modifier | modifier le code]

  • Nyanatiloka, Vocabulaire pâli-français des termes bouddhiques, Adyar
  1. Nyanaponika Thera, « L'équanimité » (consulté le 19 novembre 2016)