Bouddhisme en Birmanie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le bouddhisme en Birmanie est principalement de la tradition Theravada, pratiquée par 89 % de la population du pays[1],[2]. C'est le pays bouddhiste le plus religieux pour ce qui est de la proportion de moines dans la population et la proportion de revenu consacré à la religion [3]. Les moines sont intégrés dans la société birmane. Parmi de nombreux groupes ethniques de Birmanie, y compris les Birmans et les Shans, le bouddhisme Theravada est pratiqué en conjonction avec le culte nat.

Références[modifier | modifier le code]

  1. CIA World Factbook - Burma
  2. « Burma—International Religious Freedom Report 2009 », U.S. Department of State, (consulté le )
  3. Cone & Gombrich, Perfect Generosity of Prince Vessantara, Oxford University Press, 1977, page xxii

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Melford E. Spiro, Buddhism and Society : A Great Tradition and Its Burmese Vicissitudes, Berkeley, University of California Press, 1982 (second expanded edition), XIX, 510 p. (ISBN 978-0-520-04672-6, lire en ligne)
  • Heinz Bechert, « "Être birman c'est être bouddhiste": le bouddhisme en Birmanie », dans Heinz Bechert et Richard Gombrich (Dir.), Le monde du bouddhisme [« The World of Buddhism [1984] »],, Paris, Bordas, , 292 p. (ISBN 2-040-15360-8), p. 142-152