Anagarika

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un anagarika (en pali : anagarya) est, dans le bouddhisme, une personne qui a quitté sa maison et ses biens pour vivre dans l'errance comme un moine (un bhikkhu). En fait, l'anagarika est le stade entre le simple laïc et le moine. Au XXe siècle, il est souvent utilisé dans ce cas même s'il vit dans un monastère ; alors qu'auparavant il désignait, au sens strict, un ascète sans domicile[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) The Princeton dictionary of buddhism par Robert E. Buswell Jr et Donald S. Lopez Jr aux éditions Princeton University Press, (ISBN 0691157863), page 38