Karmashaya

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Karmashaya (IAST: Karmāśaya de karman ou karma : कर्म dont le sens est « action » et āśaya : आशय qui veut dire « réceptacle »)[1] est un terme sanskrit qui signifie « réceptacle des actions »[2]. Dans les Yoga Sūtra de Patañjali, karmāśaya est la cause des cinq sortes d'affliction (kleśa)[3].

Karmāśaya selon le yoga de Patañjali[modifier | modifier le code]

Karmāśaya et Citta[modifier | modifier le code]

Dans les Yoga sūtra de Patañjali, les cinq sortes de modification (vṛtti) dans le citta sont la conséquence du résultat des actions provenant du travail des sens[4] en relation avec les éléments grossiers[5] (mahābhūta). Chaque action laisse une trace profonde dans le citta sous forme d'impression ou d'empreinte (saṃskāra). L'ensemble des impressions accumulées dans le citta et qui est le fruit des actions est ce que l'on désigne par karmāśaya. Celui-ci qui est caractérisé par son contenu est propre à un individu donné non nécessairement humain.

Karmāśaya et conséquences[modifier | modifier le code]

Les impressions dormantes accumulées dans le karmāśaya au cours des vies successives ainsi que les impressions produites par la vie présente sont la cause des renaissances. Le contenu du karmāśaya détermine les caractéristiques, le genre[6]et la durée de vie ainsi que le type de jouissance d'un individu donné[7].

Karmāśaya selon le Bhāgavata Purāṇa[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Yoganusasanam : les yogasutras. Patañjali, Sadānanda Sarasvatī. Éd. Courrier du livre, 1976. (ISBN 2-7029-0084-4)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. The Sanskrit Heritage Dictionary de Gérard Huet
  2. Yoganusasanam : les yogasutras. Patañjali, Sadānanda Sarasvatī. Éd. Courrier du livre, 1976, page 102 à 106. (ISBN 2-7029-0084-4)
  3. Y.S., II - 12
  4. Il s'agit des cinq organes de connaissance (jñānendriya) et des cinq organes d'action (karmendriya) fonctionnant en relation avec manas
  5. Il ne faut pas confondre ici ce terme avec les objets grossiers tels que nous pouvons les expérimenter avec la vue par exemple, mais d'éléments très subtils qui, en essence, président à la formation des atomes
  6. Par exemple, sous forme de vie végétale, animale ou humaine. Pour ce dernier, le genre de vie sera aussi déterminé par le statut au sein d'un milieu social donné.
  7. Y.S. III-12,13