Holi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Holi (होली)
Miniature représentant la Holi
Miniature représentant la Holi

Nom officiel holi festival
Autre(s) nom(s) Fête des couleurs
Phalgunotsava
Type fête
Signification Célébration de l'équinoxe de printemps.

La Holi (होली (holī)), parfois appelée fête des couleurs ou Phalguna, est une fête hindoue originaire de l'Inde célébrée vers l'équinoxe de printemps[1]. Elle trouve son origine dans la Vasantotsava, à la fois un sacre du printemps et célébration de la fertilité. Elle est fêtée notamment dans certaines régions de l'Inde du Nord durant deux jours au cours de la pleine lune du mois de Phalguna qui est en février ou mars. La Holi est dédiée à Krishna dans le nord de l'Inde et à Kâma dans le sud. Holi est une des célébrations les plus anciennes en Inde et qui existait déjà dans l'antiquité.

Holi est fêtée avec une ferveur particulière en Orissa et dans la région de Mathura, ville de naissance de Krishna[2].

Déroulement[modifier | modifier le code]

Holi célébré dans l’Uttar Pradesh

La nuit du premier jour de la fête, un feu est allumé pour rappeler la crémation de Holika, une démone brûlée par Vishnu. Holi veut dire « brûler » et provient du mot Holika. Les pigments de couleurs remplacent aujourd'hui les cendres, dont les hindous se recouvraient le visage.

Le deuxième jour, connu sous le nom de Rangapanchami, les gens, habillés en blanc, circulent avec des pigments de couleurs qu'ils se jettent l'un à l'autre, il est alors d'usage de s'excuser, après avoir sacrifié au rite coloré, par « Bura na mano, Holî hai » (« Ne soyez pas fâché, c'est la Holi » en hindi). C'est aussi l'occasion de s'inviter à partager des mets préparés spécialement pour l'occasion, notamment le bhang, boisson traditionnelle à base de cannabis.

Les pigments que se jettent les gens ont une signification bien précise : le vert pour l'harmonie, l'orange pour l'optimisme, le bleu pour la vitalité et le rouge pour la joie et l'amour.

Selon l'écrivain indianiste Alain Daniélou, la fête de Holi c'est « le jour où toutes les castes se mêlent, où les inférieurs ont le droit d'insulter tous ceux devant qui ils ont dû s'incliner pendant toute l'année ».

Évocations dans la fiction[modifier | modifier le code]

Holi est fréquemment représentée dans le cinéma indien, par exemple dans Holi Ke Din, le film d'action Sholay (Ramesh Sippy, 1975), Ang Se Ang Lagana, le thriller Darr (Yash Chopra 1993), Soni Soni dans le drame romantique Mohabbatein (Aditya Chopra, 2000), Lahu Munh Lag Gaya, la tragédie Ram-Leela (Sanjay Leela Bhansali, 2013), Badri Ki Dulhania, le drame/film d'amour Badrinath Ki Dulhania (2017) ou encore Balam Pichkari dans la comédie romantique Yeh Jawaani Hai Deewani (Karan Johar, 2013).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. The A to Z of Hinduism, par B.M. Sullivan publié par Vision Books, page 93, (ISBN 8170945216)
  2. (en-US) « Holi, la fête des couleurs célébrée aujourd’hui dans la ferveur populaire – inside news : » (consulté le )

Sources[modifier | modifier le code]

Itinéraires Photo : Déroulement et photographies de la fête de Holi à Mandawa, au Rajasthan.