Ayyappan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Statue d'Ayyappan au temple de Mridanga Saileswari, dans le Kerala.

Ayyappan, (Malayalam : അയ്യപ്പന്‍) est une des divinités hindoues les plus vénérées d'Inde du sud. Il est aussi connu comme Dharmaśāstā(vŭ), Hariharasuta(n), Sāthanar, Sāstan, Cāttan (du sanskrit Śāstā), Ayyanār, Natrayan, Nattarasan (Nadu+Rayan, Nadu+Arasan = Roi du pays) et Bhūtanātha(n). Ayyappa est considéré comme né de l'union entre Kurma-Mohini (forme féminine de Vishnou) et Shiva[1],[2].

Il est révéré dans un grand nombre de lieux saints à travers l'Inde : à Kulathupuzha, au Kerala, il est adoré sous sa forme d'enfant ; à Achenkovil, conjointement avec ses épouses, Pushkala et Poorna ; et à Sabarimala, en tant qu'ascète, chaste, méditant dans la solitude pour le bienfait de toute l'humanité. Sabarimala, le plus célèbre sanctuaire d'Ayyappa en Inde, accueille chaque année en janvier plus de 50 millions de pèlerins, ce qui en fait le deuxième plus grand pèlerinage au monde.

Le nom « Ayyappan » est utilisé comme une forme respectueuse d'adresse en Malayalam, et le célèbre mantra : « Swamiye Sharanam Ayyappa » peut être directement traduit comme « Donne-moi un refuge, Ayyappa ! »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Denise Cush, Catherine A. Robinson et Michael York, Encyclopedia of Hinduism, Routledge, (ISBN 978-0-7007-1267-0, lire en ligne), p. 78
  2. (en) Constance Jones and Ryan James (2014), Encyclopedia of Hinduism, Infobase Publishing, (ISBN 978-0-8160-5458-9), page 58

Voir aussi[modifier | modifier le code]