Kaivalya

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le monde indien image illustrant la philosophie indienne image illustrant le sanskrit
Cet article est une ébauche concernant le monde indien, la philosophie indienne et le sanskrit.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Kaivalya (devanāgarī : कैवल्य) est un terme sanskrit qui signifie « isolement », « détachement de tous les liens » ou encore « libération » dans la philosophie du yoga[1] et du samkhya[2].

Associé au terme mukti,  kaivalyamukti désigne la libération éternelle (des renaissances), but du rāja yoga[1].

Dans l'hindouisme[modifier | modifier le code]

Dans l'hindouisme, kaivalya est l'état de celui qui a réussi à se détacher entièrement de la nature ou prakriti. Sa conscience (purusha) est alors libérée de la matière. Ce terme sanskrit vient de la philosophie du samkhya et des Yoga-sûtra de Patanjali[3]. Il est employé par les mouvements religieux se référant à ceux-ci, notamment la tradition Virashaiva - une tradition shivaïte fondée par Basava (1125 -1167) - de l'époque Vijayanagar, qui fournit une abondante littérature dite kaivalya[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b The Sanskrit Heritage Dictionary de Gérard Huet
  2. A. E. Esnoul, Les Strophes de Samkhya. Éd. Les Belles Lettres, 1964.
  3. Encyclopedia of Hinduism par C.A. Jones et J.D. Ryan publié par Checkmark Books, page 220, ISBN 0816073368
  4. K. Ayyappapanicker, Medieval Indian Literature: Surveys and selections, Sahitya Akademi, 1997