Kaivalya

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Kaivalya (devanāgarī : कैवल्य) est un terme sanskrit qui signifie « isolement », « détachement de tous les liens » ou encore « libération » dans la philosophie du yoga[1] et du samkhya[2].

Associé au terme mukti,  kaivalyamukti désigne la libération éternelle (des renaissances), but du rāja yoga[3].

Dans l'hindouisme[modifier | modifier le code]

Dans l'hindouisme, kaivalya est l'état de celui qui a réussi à se détacher entièrement de la nature ou prakriti. Sa conscience (purusha) est alors libérée de la matière. Ce terme sanskrit vient de la philosophie du samkhya et des Yoga-sûtra de Patanjali[4]. Il est employé par les mouvements religieux se référant à ceux-ci, notamment la tradition Virashaiva - une tradition shivaïte fondée par Basava (1125 -1167) - de l'époque Vijayanagar, qui fournit une abondante littérature dite kaivalya[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gérard Huet, Dictionnaire Héritage du Sanscrit, version DICO en ligne entrée « kaivalya », lire: [1]. Consulté le .
  2. A. E. Esnoul, Les Strophes de Samkhya. Éd. Les Belles Lettres, 1964.
  3. Gérard Huet, DICO en ligne entrée « rājayoga », lire: [2]. Consulté le .
  4. Encyclopedia of Hinduism par C.A. Jones et J.D. Ryan publié par Checkmark Books, page 220, (ISBN 0816073368)
  5. K. Ayyappapanicker, Medieval Indian Literature: Surveys and selections, Sahitya Akademi, 1997