Karmendriya

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Karmendriya[1] (devanāgarī : कर्मेन्द्रिय) est un terme sanskrit qui désigne, dans la philosophie du Sāṃkhya, un organe ou faculté d'action. Il y a cinq organes d'action qui sont: la voix, la main, le pied, l'anus et l'organe génital. Ces cinq organes d'action correspondent respectivement aux cinq facultés suivantes: parole, préhension, marche, excrétion et reproduction[2]. Les Karmendriya font partie des vingt-cinq principes (tattva) énumérés et exposés dans la Sāṃkhya Kārikā composée par Īśvarakṛṣṇa. Les cinq Karmendriya sont aussi associés aux onze Indriya.

Cinq karmendriya[modifier | modifier le code]

Les cinq karmendriya sont selon la terminologie en sanskrit translittéré (En langue romane suivi du sanskrit en Devanāgarī):

  • vāc (वाच्): la voix ou la faculté de parole;
  • pāṇi (पाणि): la main ou la faculté de préhension;
  • pāda (पाद): le pied ou la faculté de marche;
  • pāyu (पायु): l'anus ou la faculté d'excrétion;
  • upastha (उपस्थ): le sexe ou la faculté de reproduction.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. The Sanskrit Heritage Dictionary de Gérard Huet
  2. (en) The Sánkhya káriká, or Memorial verses on the Sánkhya philosophy. Ishvara Krisna, Gaudapada, traduction et préface de Henry Thomas Colebrooke. Université d'Oxford, 1837, pages 95

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]