Virabhadra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Virabhadra dans le district de Dharmapuri, dans l'État du Tamil Nadu, Inde.

Virabhadra (IAST: Vīrabhadra) est une émanation de Shiva, cité entre autres dans le Vishnu Purana[1]. Daksha avait célébré un grand sacrifice de feu, un yajna, mais pas pour Shiva, son gendre. Souffrant d'être séparée de Shiva, Satī, s'appliqua alors « à renfermer en soi-même le feu du souffle vital », à méditer sur son amant divin Shiva « et son corps, purifié de tout péché, parut tout d'un coup embrasé par le feu qu'y avait allumé la Contemplation » [2]. En colère d'être séparé de son aimée Sati, Shiva créa Virabhadra, qui détruisit le sacrifice et molesta les dieux[3]. De nombreux temples, en Inde, ont sa statue à leurs entrées ; il est censé les protéger. Il est également fréquemment représenté auprès des sept mères (saptamatrika).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Voir le Vishnou Puruna, page 68.
  2. Bhâgavata Pourâna (IXe siècle), tr. E. Burnouf, Imprimerie royale, 1844, dans Trésor de la poésie universelle, Roger Caillois/Jean-Clarence Lambert, Gallimard (6e édition)
  3. Swami Parmeshwaranand: Encyclopaedic Dictionary of Puranas, Volume 1, p.1372-73