Kena Upanishad

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’hindouisme image illustrant la philosophie indienne image illustrant le sanskrit
Cet article est une ébauche concernant l’hindouisme, la philosophie indienne et le sanskrit.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

La Kena Upanishad (sanskrit IAST : Kena Upaniṣad ou Kenopaniṣad[1]) est l'une des plus anciennes Upaniṣad majeures et fait partie du groupe des douze Upaniṣad principales (Mukhya Upaniṣad) et est associée au Sāmaveda. Il s'agit d'un texte court comprenant quatre chapitres et trente quatre versets. Cette Upaniṣad a été commentée par Ādi Śaṅkara (VIIe siècle). Ce livre d'enseignement cherche à démontrer aux yeux de l'étudiant que le Brahman, le Tout universel, est le responsable de chaque mouvement de vie sur Terre[2].

Victor Hugo a traduit partiellement et de façon poétique la Kena Upanishad dans La Légende des siècles sous le titre « Suprématie »[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. The Sanskrit Heritage Dictionary de Gérard Huet
  2. Encyclopedia of Hinduism par C.A. Jones et J.D. Ryan publié par Checkmark Books, page 233, ISBN 0816073368
  3. Shri Aurobindo et Jean Herbert, Trois Upanishads : Ishâ, Kena, Mundaka, Albin Michel, , Préface

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien interne[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]