Liste des religions par ancienneté

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les sciences sociales estiment aujourd'hui que l'Humanité a créé environ 10 000 religions sans prendre en compte les différents schismes[1]. Différents universitaires ont présenté durant les deux derniers siècles des thèses sur la classification de ces religions.

Le sociologue des religions Yves Lambert, dans son ouvrage La naissance des religions[2], soutient la thèse que les religions peuvent être organisées en super-groupes correspondant aux grandes évolutions de l'Humanité : l'apparition de l'écriture, l'apparition de structures sociales plus complexes et l'apparition de l'universalisme[2]. En mettant ceci en parallèle avec la définition des périodes axiales de Karl Jaspers, Lambert propose les regroupements et enchaînements suivants :

  • Les religions des chasseurs-cueilleurs (peuples à tradition orale et sans l'état, comme les Évenks de Sibérie)
    • Période axiale correspondants, selon Jaspers : Mésolithique (paléolithique supérieur).
  • Les religions agro-pastorales orales (peuples à tradition orale et avec des structures sociales plus complexes comme les Dogons du Mali)
  • Les religions polythéistes antiques (sociétés à tradition écrite et dotées d'état comme le Yahwisme, les religions antiques ou le Védisme)
    • Période axiale correspondants, selon Jaspers : Royaumes antiques : débuts vers -3 000 av. J.-C. (Mésopotamie, Égypte), puis cités-États, royaume et empires antiques.
  • Les religions de Salut universalistes (avec l'apparition de l’universalisme seraient arrivés le Judaïsme, le Christianisme, le zoroastrisme, le Bouddhisme ou encore l'Islam)
  • Les transformations des religions de Salut (nouvelles formes religieuses, systèmes séculiers avec par exemple le Protestantisme)

Il existe d'autres classifications (voir Autres classifications existantes) mais la liste des religions ne changeant toutefois pas, nous retiendrons ici la présentation des religions d'Yves Lambert. En complément, certains mouvements religieux sont difficilement classables suivant les critères définis et sont donc ici regroupés dans une catégorie complémentaires.

Il est à noter qu'il existe des zones de recouvrement entre ces religions, ce qui implique qu'une religion peut avoir en certains aspects de caractéristiques communes à plusieurs groupes de religion[2].

La définition du terme religion n'étant actuellement pas tranché par les spécialistes, sont présentés ci-dessous les religions, courants religieux, cultes, et sectes.

Les religions des chasseurs-cueilleurs[modifier | modifier le code]

Un chaman toungouse, vers 1883.

Ces religions sont quasi-exclusivement pratiquées par des peuples à la culture orale, ne disposant de structure étatique et subsistant à travers la chasse et la cueillette[2].

La plupart de ces religions sont apparues avant le IXe siècle av. J.-C. et ont évolué vers des religions agro-pastorales, même si certaines d'entre elles ont pu subsister jusqu'à nos jours (totémisme des Aborigènes d'Australie par exemple).

Ces religions se caractérisent notamment par une absence de divinité, un rôle primordial des âmes et la notion de malheur-contrepartie (plutôt que de la notion de malheur-sanction que l'on retrouve notamment dans les religions du Livre).

L'animisme, tel que défini par Edward Burnett Tylor, s’intégrerait dans cette catégorie.

Nom Date d'apparition Date dernière pratique Région d'apparition
Totémisme des Aborigènes australiens vers Le millénaire av. J.‑C. culte toujours pratiqué Australie
Religion nauruane inconnue Quasiment disparu Pacifique
Chamanisme inuit entre VIIIe millénaire av. J.‑C. et VIe millénaire av. J.‑C. culte toujours pratiqué Régions arctiques de l'Amérique du Nord
Chamanisme amérindien vers XLe millénaire av. J.‑C. culte toujours pratiqué Amérique du Nord
Religions iroquoïennes inconnue culte toujours pratiqué Amérique du Nord
Religions algonquiennes inconnue culte toujours pratiqué Amérique du Nord
Chamanisme des Yaguas inconnue culte toujours pratiqué Amazonie
Religion saami IXe siècle XVIIIe siècle Europe
Chamanisme scandinave inconnue vers IIe millénaire av. J.‑C. Scandinavie
Tengrisme inconnue culte toujours pratiqué Turquie / Mongolie
Chamanisme chinois inconnue culte toujours pratiqué Asie de l'Est
Shintoïsme VIIIe siècle culte toujours pratiqué Japon
Caodaïsme XXe siècle culte toujours pratiqué Vietnam
Chamanisme des Évenks inconnue culte toujours pratiqué Sibérie

Les religions agro-pastorales orales[modifier | modifier le code]

Religion Dogon : Représentation anthropomorphique, probablement une figure d'ancêtre. Bois, Mali, XVIIe ‑ XVIIIe siècle.

Ces religions sont quasi-exclusivement pratiquées par des peuples à la culture orale mais disposant de structure sociales plus complexes[2].

La plupart de ces religions ont été pratiquées entre le IXe millénaire av. J.‑C. et le XXXVe siècle av. J.-C.. Toutefois, certaines ont pu émerger beaucoup plus tardivement et peuvent continuer à être pratiquées.

Ces religions se caractérisent pas l'émergence de notions comme les ancêtres, les dieux, la prière, les sacrifices ou les maux-sanctions mais sont toutefois assez assimilables aux religions des chasseurs-cueilleurs.

Ces religions firent place pour la majeure partie d'entre elles aux religions polythéistes antiques lors du tournant axial polythéiste mais certaines perdurèrent, notamment en Afrique Subsaharienne, faisant parfois œuvre de syncrétisme comme le Vaudou, apparu au XVIe siècle av. J.-C..

Nom de la croyance Date d'apparition Date dernière pratique Région d'apparition
Religion des Rapa Nui inconnue XIXe siècle Pacifique
Religion polynésienne inconnue inconnue Pacifique
Religion mélanésienne inconnue inconnue Pacifique
Religion micronésienne inconnue inconnue Pacifique
Religion des Celtes inconnue Entre Ier siècle et IIe siècle Europe
Religion minoenne -2700 avant J.-C. -1700 Europe
Religion des Guanches inconnue inconnue Afrique
Croyances berbères (pré-islamique) inconnue vers VIIIe siècle Afrique (Maghreb)
Religion des Dogons vers XIVe siècle culte toujours pratiqué Afrique subsaharienne
Vaudoo vers XVIIe siècle culte toujours pratiqué Afrique subsaharienne
Religion yoruba inconnue culte toujours pratiqué Afrique subsaharienne
Religion sérère inconnue culte toujours pratiqué Afrique subsaharienne
Religion malgache inconnue culte toujours pratiqué Madagascar

Les religions polythéistes antiques[modifier | modifier le code]

L'une des premières représentations de Zeus trônant, coupe laconienne du Peintre de Naucratis, v. -560, musée du Louvre (E 668)

Ces religions sont pratiquées par des populations disposant de l'écriture et d'une structure étatique. En revanche, elles n'intègrent pas la notion d'universalisme qui arrivera avec les religions du Salut[2].

Ces religions furent pratiquées entre 3500 av. J.-C. et le Ve siècle av. J.-C., bien que certaines puissent être encore de nos jours pratiquées, comme le Jaïnisme.

D'autres comme les religions mésoaméricaines furent pratiquée bien plus tard, durant la première moitié du second millénaire de notre ère.

Les premiers écrits religieux, retrouvés en Mésopotamie, datent de 2700 av. J.-C.[3]. La première liste de divinités date quant à elle de 2600 av. J.-C., toujours en Mésopotamie.

Elles sont pour certaines polythéistes, d'autres non, mais en aucun cas monothéiste, exception faite du culte d'Aton en Égypte.

Nom Date d'apparition Date disparition Région d'apparition
Religion tarasque XVe siècle av. J.-C. XVIe siècle Amérique du Nord
Religion olmèque vers XIIe siècle av. J.-C. IVe siècle Amérique du Nord
Religion aztèque XIIIe siècle XVIe siècle Amérique centrale
Religion maya vers 2600 av. J.-C. XVIe siècle Amérique centrale
Religions du Pérou précolombien XIIIe siècle XVIe siècle Amérique du Sud
Religion des basques Paléolitique inconnue Europe
Religion nordique ancienne vers IIe millénaire av. J.‑C. entre Xe siècle av. J.-C. et VIIIe siècle av. J.-C. Europe
Religion de la Rome antique VIIIe siècle av. J.-C. IVe siècle Europe
Religion des slaves inconnue XIIe siècle av. J.-C. Europe
Religion proto-magyare inconnue XIe siècle Europe
Mythologie étrusque vers Ier millénaire av. J.‑C. Ier siècle av. J.-C. Europe
Culte de Sol Invictus IIIe siècle av. J.-C. IVe siècle Europe
Religion grecque antique vers VIIIe siècle av. J.-C. Premiers siècles après J.-C. Europe
Religion de l'Égypte antique IVe millénaire av. J.‑C. IVe siècle Égypte
Religion des Philistins[4],[5] vers XIIe siècle av. J.-C. inconnue Proche-orient
Yahwisme entre XIIIe siècle av. J.-C. et XIIe siècle av. J.-C. Ve siècle av. J.-C. Proche-orient
Religion cananéenne IIIe millénaire av. J.‑C. Ier millénaire av. J.‑C. Proche-orient
Religion ougaritique XIVe siècle av. J.-C. XIIIe siècle av. J.-C. Moyen-orient
Religion élamite XXIIIe siècle av. J.-C. Ier millénaire av. J.‑C. Moyen-orient
Mazdéisme entre Xe siècle av. J.-C. et VIIe siècle av. J.-C.[6] VIIe siècle av. J.-C. Moyen-orient
Religion mésopotamienne XXIe siècle av. J.-C. Premiers siècles après J.-C. Moyen-orient
Religion pré-islamique en Arabie inconnue VIIe siècle Moyen-orient
Religion sémurienne inconnue IIe millénaire av. J.‑C. Moyen-orient
Védisme IIe millénaire av. J.‑C. IXe siècle av. J.-C. Sous-continent indien
Brahmanisme VIe siècle av. J.-C. Ve siècle Sous-continent indien
Gréco-bouddhisme IVe siècle av. J.-C. Ve siècle av. J.-C. Asie
Bön inconnue culte toujours pratiqué Tibet

Dans la religion mésopotamienne, on notera quelques événements religieux importantes comme le culte impérial d'Akkad au XXIIe siècle av. J.-C. et le culte de Marduk VIe siècle av. J.-C.[2]

Dans la religion égyptienne, on notera quelques dates importantes comme le culte d'Amon-Rê au XXVIe siècle av. J.-C., et le culte monothéiste d'Aton en 1364[7] - 1347 av. J.-C[7].

Ces religions ont donné lieu à certains syncrétismes comme le Mazdakisme, syncrétisme du Mazdéisme et du Manichéisme.

Les religions du Salut universalistes[modifier | modifier le code]

La Résurrection de Jésus - Vitrail

Ces religions sont définies par une culture écrite, associée à l'existence d'états et par une dimension universaliste.

Elles sont toutes apparues pendant la période axiale universalise et sont pour certaines monothéismes.

Cette période axiale universaliste marque aussi l'arrivée des religions karmiques.

Nom Date d'apparition Date dernière pratique Région d'apparition
Judaïsme ~ VIe siècle av. J.-C.[8] culte toujours pratiqué Proche-Orient
Christianisme Ier siècle culte toujours pratiqué Proche-Orient
Mithraïsme IIe siècle av. J.-C. VIe siècle Europe
Islam VIIe siècle culte toujours pratiqué Péninsule arabique
Confucianisme VIe siècle av. J.-C. culte toujours pratiqué Asie de l'Est
Bouddhisme pré-sectaire VIIe siècle av. J.-C. culte toujours pratiqué Sous-contient indien
Jaïnisme vers Xe siècle av. J.-C. culte toujours pratiqué Sous-continent indien
Zoroastrisme vers VIIe siècle av. J.-C. culte toujours pratiqué Moyen-Orient
Taoïsme[9] VIIe siècle av. J.-C. culte toujours pratiqué Asie de l'Est

Les transformations des religions du Salut[modifier | modifier le code]

Ces religions ne sont que des prolongements des religions du Salut. Les tableaux ci-dessous présente ces transformations.

Religions et courants religieux issus du Bouddhisme[modifier | modifier le code]

Mahakashyapa, président du premier concile bouddhique selon la tradition - xylographie chinoise

Bien que les spécialistes ne s'accordent pas sur le fait que le bouddhisme soit ou non une religion, ce dernier a vu se développer différents mouvements religieux et/ou philosophique en son sein.

Le bouddhisme se compose de trois branches principales :

Nom Nature Date d'apparition Région d'apparition
Bouddhisme hīnayāna L'une des trois branches du Bouddhisme IIIe siècle av. J.-C.
Bouddhisme mahāyāna L'une des trois branches du Bouddhisme Ier siècle Inde du nord
Bouddhisme vajrayāna L'une des trois branches du Bouddhisme VIIe siècle Tibet

Courants du bouddhisme theravāda[modifier | modifier le code]

Le bouddhisme theravāda est la seule branche restante du Bouddhisme hīnayāna; il est aussi directement issu du bouddhisme ancien, c'est-à-dire issu de divers divisions avec le Bouddhisme pré-sectaire, et comporte 20 écoles :

Nom Origine / rattachement Date d'apparition Région d'apparition
Sthaviravādins Issu du bouddhisme pré-sectaire IVe siècle av. J.-C. Inde
Mahasanghika Issu du bouddhisme pré-sectaire IVe siècle av. J.-C. Inde
Ekavyāvahārika Issu du Mahasamghika inconnue Inde
Bahuśrutīya Issu du Mahasamghika inconnue Inde
Prajñaptivāda Issu du Mahasamghika IIIe siècle Inde
Caitika Issu du Mahasamghika IIe siècle av. J.-C. Inde
Sthaviravāda Issu du bouddhisme pré-sectaire IVe siècle av. J.-C. Inde
Mahīśāsaka Issu du bouddhisme pré-sectaire IIe siècle av. J.-C. Inde
Dharmaguptaka Issu du bouddhisme pré-sectaire Ier siècle Inde
Kāśyapīya Issu du bouddhisme pré-sectaire IIe siècle av. J.-C. Inde
Sarvāstivāda Issu du bouddhisme pré-sectaire IIIe siècle av. J.-C. Inde
Vibhajyavāda Issu du bouddhisme pré-sectaire IIIe siècle av. J.-C. Inde
Theravāda Issu du bouddhisme pré-sectaire IIIe siècle av. J.-C. Inde
Vatsiputriya Issu du bouddhisme pré-sectaire Inde
Sammitiya Issu du bouddhisme pré-sectaire Inde
Sautrāntika Issu du bouddhisme pré-sectaire Inde

Courants du bouddhisme mahāyāna[modifier | modifier le code]

Le Bouddhisme mahāyāna se distingue par trois grands groupes d'écoles : écoles philosophiques indiennes, écoles chinoises médiévales et les écoles principales après le IXe siècle.

Nom Origine / rattachement Date d'apparition Date dernière pratique Région d'apparition
École Mādhyamika Écoles philosophiques indiennes IIe siècle Inde
École Cittamātra Écoles philosophiques indiennes IVe siècle Inde
École Sanlun Écoles chinoises médiévales (Jin orientaux) Ve siècle IXe siècle Chine
École des Quatre traités Écoles chinoises médiévales (Jin orientaux) Ve siècle IXe siècle Chine
École Chengshi Écoles chinoises médiévales (Jin orientaux) Ve siècle IXe siècle Chine
École Jushe Écoles chinoises médiévales (Jin orientaux) Ve siècle IXe siècle Chine
École Pitan Écoles chinoises médiévales (Jin orientaux) Ve siècle IXe siècle Chine
École Shelun Écoles chinoises médiévales (Jin orientaux) Ve siècle IXe siècle Chine
École Niepan Écoles chinoises médiévales (Jin orientaux) Ve siècle IXe siècle Chine
École Dilun Écoles chinoises médiévales (Jin orientaux) Ve siècle IXe siècle Chine
École Lü ou Vinaya Écoles chinoises médiévales (Jin orientaux) Ve siècle IXe siècle Chine
École Huayan Écoles chinoises médiévales (Jin orientaux) Ve siècle IXe siècle Chine
École de la Terre Pure Écoles chinoises médiévales (Jin orientaux) Ve siècle IXe siècle Chine
L’école Sanjie  Écoles chinoises médiévales (Dynasties Sui et Tang) 600 inconnue Chine
L'école Tiantai  Écoles chinoises médiévales (Dynasties Sui et Tang) VIe siècle IXe siècle Chine
L’école tantrique Écoles chinoises médiévales (Dynasties Sui et Tang) inconnue IXe siècle Chine
L’école Weishi Écoles chinoises médiévales (Dynasties Sui et Tang) IXe siècle Chine
L’école Chan dite « du Sud » Écoles chinoises médiévales (Dynasties Sui et Tang) VIIIe siècle inconnue Chine
L'école japonaise Kegon Ecole issue de Huayan VIIIe siècle toujours pratiqué Japon
Le Chan, qui devint plus tard le Zen Ve siècle toujours pratiqué Chine, Corée, Japon et Viêt Nam
Sōtō Principale école Zen IXe siècle Chine
Rinzai Branche japonaise de l'école chinoise Linji elle-même venant de l'école chan. Japon
Ôbaku école syncrétiste associant le Chan Linji (Zen rinzaï) au Jingtu (Terre Pure) Japon
Chogye synthèse du Son coréen (Zen) et de l'école chinoise Huayan Corée
T'aego synthèse du Son coréen (Zen) et de l'école chinoise Huayan 1960 Corée
Jōdo shū École issue des écoles Jingtu ou Terre Pure Japon
Jōdo shinshū École issue des écoles Jingtu ou Terre Pure Japon
Yūzū nembutsu shū École issue des écoles Jingtu ou Terre Pure Japon
Ji shū École issue des écoles Jingtu ou Terre Pure Japon
bouddhisme Nichiren XIIIe siècle toujours pratiqué Japon
Nichiren Shu L'une des principales écoles dites traditionnelles du bouddhisme Nichiren XIIIe siècle Japon
Nichiren Shoshu L'une des principales écoles dites traditionnelles du bouddhisme Nichiren XIIIe siècle Japon
Sōka Gakkai Écoles dites traditionnelles du bouddhisme Nichiren Japon
Reiyukai Écoles dites traditionnelles du bouddhisme Nichiren Japon
Risshō Kōsei Kai Écoles dites traditionnelles du bouddhisme Nichiren Japon
Nichiren Honshū École dites traditionnelle du bouddhisme Nichiren Japon
Nichiren Shū Fuju-fuse-ha École dites traditionnelle du bouddhisme Nichiren Japon
Kempon Hokkeshū École dites traditionnelle du bouddhisme Nichiren Japon
Hokkeshū Honmon-ryū École dites traditionnelle du bouddhisme Nichiren Japon
Hokkeshū Jinmon-ryū École dites traditionnelle du bouddhisme Nichiren Japon
Hokkeshū Shinmon-ryū École dites traditionnelle du bouddhisme Nichiren Japon

Courants du bouddhisme vajrayāna[modifier | modifier le code]

Le vajrayāna est une forme tardive de bouddhisme, dérivée du mahāyāna, nommée aussi « bouddhisme tantrique », tantrayāna, ou encore mantrayāna et guhyamantrayāna, c'est-à-dire « véhicule du mantra secret ». Il présente la particularité d'utiliser comme supports de pratique un panthéon de « déités » multiples : bouddhas, protecteurs ou gardiens (dharmapalas), dakinis et bodhisattvas.

Nom Origine / rattachement Date d'apparition Date dernière pratique Région d'apparition
Shugendō Écoles tantriques VIIe siècle culte toujours pratiqué Japon
Shingon Écoles tantriques IXe siècle culte toujours pratiqué Japon
Tendai Écoles tantriques IXe siècle culte toujours pratiqué Japon
Shinnyo-en Écoles tantriques 1936 culte toujours pratiqué Japon
Kagyüpa Rattaché au bouddhisme tibétain XIe siècle culte toujours pratiqué Japon
Sakyapa Rattaché au bouddhisme tibétain 1073 culte toujours pratiqué Japon
Guélougpa Rattaché au bouddhisme tibétain XIVe siècle culte toujours pratiqué Japon
Nyingmapa Rattaché au bouddhisme tibétain Ve siècle culte toujours pratiqué Japon

Religions et courants religieux issus de l'Hindouisme[modifier | modifier le code]

Vishnu assis en position du lotus.

L'Hindouisme est l'une des plus vieilles religions du monde encore pratiquées, qui n'a ni fondateur ni Église. On retient parfois une tripartition historique qui fait de l'hindouisme la dernière phase du développement des religions en Inde, après le védisme aryen (~1500 à 900 av. J.-C.) et le brahmanisme (~900 à 400 av. J.-C.).

L'Hindouisme est composé de quatre branches principales : le Shivaïsme, le Shakti, le Smarta et le Vishnouisme.

Nom Origine / rattachement Date d'apparition Date dernière pratique Région d'apparition
Brahmanisme L'une des principales branches de l'Hindouisme VIe siècle av. J.-C. Ve siècle Inde
Shivaïsme L'une des principales branches de l'Hindouisme inconnue culte toujours pratiqué Inde
Vishnouisme L'une des principales branches de l'Hindouisme inconnue culte toujours pratiqué Inde
Smarta L'une des principales branches de l'Hindouisme inconnue culte toujours pratiqué Inde
Pashupata Courant du Shivaïsme Ier siècle[10] culte toujours pratiqué Inde
Kapalika Courant du Shivaïsme VIe siècle culte toujours pratiqué Inde
Shaiva-siddhanta Courant du Shivaïsme XIIIe siècle culte toujours pratiqué Inde
Shivaïsme du Cachemire Courant du Shivaïsme VIIIe siècle culte toujours pratiqué Inde
Lingayatisme Courant du Shivaïsme XIIe siècle culte toujours pratiqué Inde
Tantrisme Mouvement transfère aux religions brahamiques VIe siècle culte toujours pratiqué Inde
Sikhisme Syncrétisme de l'Hindouisme et l'Islam XVe siècle culte toujours pratiqué Sous-continent indien
Association internationale pour la conscience de Krishna Vaishnavisme XXe siècle culte toujours pratiqué Etats-Unis
Brahma Kumaris Hindouisme 1936 culte toujours pratiqué Inde
Lingayatisme Nouvelle religion basée du l'Hindouisme XIIe siècle culte toujours pratiqué Inde
Udasi Sikhisme XVIe siècle culte toujours pratiqué Inde
Manichéisme Hindouisme et Christianisme IIIe siècle XVIIe siècle Moyen-Orient

Confessions et courants religieux issus du Christianisme primitif[modifier | modifier le code]

Ichtus, symbole des premiers chrétiens.

À l'origine, il n'y avait qu'un unique mouvement nommé aujourd'hui Christianisme primitif qui devint Christianisme nicéen en 325 à la suite du Premier concile de Nicée, puis Pentarchie à partir du Premier concile de Constantinople en 381 et au Concile d'Éphèse en 431, puis Église catholique à partir du Ve siècle.

La religion chrétienne s'est structurée durant les premiers siècles après JC. Le tableau ci-dessous liste les confessions et mouvements issus du christianisme primitif puis du catholicisme. Sont notés « courant » les mouvements légitimes internes (sans déclaration d'hérésie) au Christianisme primitif jusqu'au catholicisme. Sont noté « Courant puis hérésie » les mouvements internes déclarés hérétiques à la suite d'une décision (concile, bulle papale) des autorités religieuses. Sont notés « Hérétique puis intégrant la confession Orthodoxe » les mouvements déclarés hérétiques par l'Église chrétienne primitive ou l'Église catholique mais ayant rejoint le courant confessionnel chrétien appelé Christianisme Orthodoxe (différent de l'Église orthodoxe qui elle renvoie à la notion d'Église des sept conciles) : ceci correspond à l'ensemble des mouvements religieux réunis sous la dénomination Église des deux conciles, Église des trois conciles et Église des sept conciles.

L'Église catholique regroupe l'Église catholique occidentale, dite Église latine (99% des chrétiens catholiques), et les églises catholiques orientales, de rite oriental. Le christianisme orthodoxe dispose aussi de cette différenciation due à la nature des rites.

À la différence de l'Église catholique qui dispose d'une seule structure cléricale, le christianisme orthodoxe est en fait une communion d’Églises indépendantes sur le plan de l'organisation et de la discipline et intimement liées entre elles sur le plan dogmatique : on parle alors d'Église autocéphales et autonomes. Ici, elles ne sont pas listées et sont comprises dans les mouvements Église des deux conciles, Église des trois conciles et Église des sept conciles.

Nom Nature Date d'apparition Date dernière pratique Région d'apparition
Sabéisme Courant inconnue inconnue Moyen-Orient
Elkasaïtes Courant IIe siècle Xe siècle Moyen-Orient
Adoptianisme Courant puis hérésie pour l'Église primitive IIe siècle XIIe siècle Moyen-Orient
Ébionisme Courant puis hérésie pour l'Église primitive Ier siècle Xe siècle Moyen-Orient
Manichéisme Religion distincte IIIe siècle XVIIe siècle Moyen-Orient
Apollinarisme Courant puis hérésie pour l'Église primitive IVe siècle IVe siècle Moyen-Orient
Arianisme Courant puis hérésie pour l'Église primitive IVe siècle IVe siècle Moyen-Orient
Homoiousisme Courant IVe siècle IVe siècle Moyen-Orient
Macédonianisme Courant puis hérésie IVe siècle Ve siècle Moyen-Orient
Anoméisme Courant puis hérésie IVe siècle IVe siècle Moyen-Orient
Monophysisme Courant puis hérésie IVe siècle IVe siècle Moyen-Orient
Miaphysisme Courant puis hérésie IVe siècle IVe siècle Moyen-Orient
Église des deux conciles Hérétique puis intégrant la confession Orthodoxe IVe siècle culte toujours pratiqué Moyen-Orient
Église des trois conciles Hérétique puis intégrant la confession Orthodoxe Ve siècle culte toujours pratiqué Moyen-Orient
Église des sept conciles Hérétique puis intégrant la confession Orthodoxe 1054 culte toujours pratiqué Moyen-Orient
Églises catholiques orientales dont Église maronite Courant catholique de rite oriental inconnue culte toujours pratiqué Moyen-Orient
Priscillianisme Courant puis hérésie IVe siècle IVe siècle Europe
Pélagianisme Courant IVe siècle IVe siècle Europe
Nestorianisme Courant puis hérésie IVe siècle IVe siècle Europe
Catharisme Courant puis hérésie Xe siècle XIVe siècle Europe
Protestantisme Hérétique puis créant une nouvelle confession XVIe siècle culte toujours pratiqué Europe
Gallicanisme Courant du catholicisme XIVe siècle culte toujours pratiqué France
Église Vieille-catholique Catholique mais hétérodoxe XIXe siècle culte toujours pratiqué Europe
Église catholique apostolique du Brésil Catholique mais se déclare indépendante XXe siècle culte toujours pratiqué Europe
Église Mariavite Catholique mais se déclare indépendante XXe siècle culte toujours pratiqué Europe
Vieux-Croyants orthodoxes Schisme avec l'Église Orthodoxe XVIIe siècle culte toujours pratiqué Europe
Église orthodoxe Religion distincte XIe siècle culte toujours pratiqué Europe
Candomblé Religion distincte XVIe siècle culte toujours pratiqué Amérique du Sud
Quimbanda Religion distincte XVIe siècle culte toujours pratiqué Amérique du Sud
Umbanda Religion distincte XVIe siècle culte toujours pratiqué Amérique du Sud
Macumba Religion distincte inconnue culte toujours pratiqué Amérique du Sud
Xambá Religion distincte inconnue culte toujours pratiqué Amérique du Sud
Egungun Religion distincte inconnue culte toujours pratiqué Amérique du Sud
Ifá Religion distincte inconnue culte toujours pratiqué Amérique du Sud
Irmandade Religion distincte inconnue culte toujours pratiqué Amérique du Sud
Confraria Religion distincte inconnue culte toujours pratiqué Amérique du Sud
Xangô do Nordeste Religion distincte inconnue culte toujours pratiqué Amérique du Sud
Tambor de Mina Religion distincte inconnue culte toujours pratiqué Amérique du Sud
Jansénisme Courant XVIIe siècle XIXe siècle Europe
Catimbó Religion distincte XVIIe siècle culte toujours pratiqué Amérique du Sud
Santeria Religion distincte XVIe siècle culte toujours pratiqué Antilles
Quimbois Religion distincte XVIe siècle culte toujours pratiqué Antilles
Palo Mayombe Religion distincte XVIe siècle culte toujours pratiqué Antilles

Courants religieux issus du Judaïsme[modifier | modifier le code]

Portrait de Elyahou Ben Shlomo ZalmanGaon de Vilna, célèbre opposant au Mitnagdim

Le judaïsme n'a subit aucune schisme depuis que le judaïsme rabbinique est devenu le courant majoritaire lors des premiers siècles après J.-C. En revanche, différents mouvements internes sont apparus.

Nom Date d'apparition Date dernière pratique Région d'apparition
Judaïsme rabbinique Ier siècle culte toujours pratiqué Proche-Orient
Nazôréens Ier siècle Ier siècle Proche-Orient
Secte des Issawites VIIe siècle Xe siècle Perse
Secte des Yudghanites VIIIe siècle inconnue Perse
Karaïsme IXe siècle culte toujours pratiqué Moyen-Orient
Ashérisme XVIe siècle culte toujours pratiqué Turquie
Sabbataïsme XVIIe siècle inconnue Empire ottoman
Frankisme XVIIIe siècle XIXe siècle Europe
Hassidisme XVIIIe siècle culte toujours pratiqué Europe
Mitnagdim XVIIIe siècle culte toujours pratiqué Europe
Judaïsme réformé XVIIIe siècle culte toujours pratiqué Europe
Hassidisme de Loubavitch XVIIIe siècle culte toujours pratiqué Europe
Dynastie hassidique de Gour XIXe siècle culte toujours pratiqué Europe
Dynastie hassidique de Bratslav XVIIIe siècle culte toujours pratiqué Europe
Dynastie hassidique de Bobov XIXe siècle culte toujours pratiqué Europe
Dynastie hassidique de Satmar XIXe siècle culte toujours pratiqué Europe
Judaïsme orthodoxe moderne XIXe siècle culte toujours pratiqué Europe
Mouvement Cananéen XXe siècle culte toujours pratiqué Europe
Judaïsme reconstructionniste XXe siècle culte toujours pratiqué États-Unis
Judaïsme massorti XIXe siècle culte toujours pratiqué Europe
Neturei Karta XXe siècle culte toujours pratiqué Israël
Hébreux noirs XIXe siècle culte toujours pratiqué États-Unis

Religions et courants religieux issus de l'Islam[modifier | modifier le code]

Pour les alévis bektachis, "Asadullah" est le surnom donné par le prophète Mahomet à son gendre et cousin Ali. Asadullah signifie le "Lion de Dieu". L'alévisme, le soufisme et le chiisme duodécimain considèrent Ali comme le détenteur des secrets divins et de la signification ésotérique de l'islam qui lui seraient transmis par Mahomet.

L'islam a lui aussi connu de nombreuses divisions religieux, surtout lors des premiers siècles de l'Hégire. Ces différenciations sont surtout de deux natures : la gestion de la succession du pouvoir, et l'interprétation religieuses (marqué par l'existence des écoles juridiques, en arabe Madhhab). Il existe trois grands courant religieux en Islam : le kharidjisme, le sunnisme et le chiisme. Ces courants sont à l'origine de la plupart des autres mouvements.

Nom Origine Nature Date d'apparition Date dernière pratique Région d'apparition
Kharidjisme Islam Courant VIIe siècle culte toujours pratiqué Moyen-Orient
Sunnisme Islam Courant VIIe siècle culte toujours pratiqué Moyen-Orient
Coranisme Islam Courant VIIe siècle culte toujours pratiqué Moyen-Orient
Mutazilisme Islam Courant VIIIe siècle XIIe siècle Moyen-Orient
Murjisme Islam Courant VIIIe siècle inconnue Moyen-Orient
Asharisme Islam Courant VIIe siècle culte toujours pratiqué Moyen-Orient
Chiisme Islam Courant VIIe siècle culte toujours pratiqué Moyen-Orient
Mouvement des Azraqites Kharidjisme Courant VIIe siècle VIIIe siècle Moyen-Orient
Ibadisme Kharidjisme Courant VIIe siècle culte toujours pratiqué Moyen-Orient
Sufrites Kharidjisme Courant VIIe siècle Xe siècle Moyen-Orient
Nekkarites Kharidjisme Courant VIIe siècle Xe siècle Moyen-Orient
Haruriyya Kharidjisme Courant VIIe siècle IXe siècle Moyen-Orient
Najdat (en) Kharidjisme Courant VIIe siècle IXe siècle Moyen-Orient
Hanafisme Sunnisme Courant VIIe siècle culte toujours pratiqué Moyen-Orient
Hanbalisme Sunnisme Courant IXe siècle culte toujours pratiqué Moyen-Orient
Malikisme Sunnisme Courant VIIIe siècle culte toujours pratiqué Moyen-Orient
Chaféisme Sunnisme Courant VIIIe siècle culte toujours pratiqué Moyen-Orient
Soufisme Sunnisme et chiisme Courant IXe siècle culte toujours pratiqué Moyen-Orient
Alaouisme Chiisme Courant IXe siècle culte toujours pratiqué Moyen-Orient
Jafarisme Chiisme Courant VIIIe siècle culte toujours pratiqué Moyen-Orient
Chiisme duodécimain Chiisme Courant IXe siècle culte toujours pratiqué Moyen-Orient
Zaïdisme Chiisme Courant IXe siècle culte toujours pratiqué Moyen-Orient
Kaysanites Chiisme Courant VIIe siècle inconnue Moyen-Orient
Ismaélisme Chiisme Courant VIIIe siècle culte toujours pratiqué Moyen-Orient
Alévisme Chiisme Courant inconnue inconnue Asie centrale
Bektachi Chiisme Courant IIIe siècle culte toujours pratiqué Moyen-Orient
Nizârites Chiisme Courant XIe siècle XIIIe siècle Moyen-Orient
Qarmates Chiisme Courant Xe siècle Xe siècle Moyen-Orient
Mustaliens Chiisme Courant XIe siècle inconnue Moyen-Orient
Tayyibi Chiisme Courant XIe siècle XIIe siècle Sous-continent indien
Hafizi (en) Chiisme Courant XIe siècle inconnue Moyen-Orient
Druzes Chiisme Religion distincte Xe siècle culte toujours pratiqué Moyen-Orient
Yazdanisme Chiisme Religion distincte inconnue culte toujours pratiqué Moyen-Orient
Sikhisme Sunnisme Religion distincte XVIe siècle culte toujours pratiqué Sous-continent indien
Hurufisme Chiisme Courant XIVe siècle culte toujours pratiqué Asie centrale
Akhbarisme Chiisme Courant XVIIe siècle culte toujours pratiqué Moyen-Orient
Dawoodi Bohras Chiisme Courant XVIe siècle culte toujours pratiqué Moyen-Orient
Sulaymani Bohra Chiisme Courant XVIe siècle culte toujours pratiqué Moyen-Orient
Bahaïsme Chiisme Religion distincte XIXe siècle culte toujours pratiqué Moyen-Orient
Deobandisme Sunnisme Courant XIXe siècle culte toujours pratiqué Sous-continent indien
Salafisme Sunnisme Courant XVIIIe siècle culte toujours pratiqué Moyen-Orient
Wahhabisme Sunnisme Courant XVIIIe siècle culte toujours pratiqué Moyen-Orient
Shaykhisme Chiisme Courant XVIIIe siècle culte toujours pratiqué Moyen-Orient
Usulisme Chiisme Courant XVIIIe siècle culte toujours pratiqué Moyen-Orient
Ahmadisme Chiisme Courant XIXe siècle culte toujours pratiqué Sous-continent indien
Nation of Islam Sunnisme Courant XXe siècle culte toujours pratiqué États-Unis

Religions et courants religieux issus de la Réforme protestante[modifier | modifier le code]

Le protestantisme a quant à lui donné de nombreuses nouvelles religions, parfois considérées comme de simples mouvements religieux.

Nom Origine Date d'apparition Date dernière pratique Région d'apparition
Luthéranisme Réforme protestante XVIe siècle culte toujours pratiqué Europe
Arminianisme Réforme protestante XVIe siècle inconnue Europe
Évangélisme Réforme protestante XVIe siècle culte toujours pratiqué Europe
Piétisme Mouvement indépendant XVIIe siècle culte toujours pratiqué Europe
Église évangélique luthérienne Évangélisme XIXe siècle culte toujours pratiqué Europe
Quakers Mouvement indépendant XVIIe siècle culte toujours pratiqué Europe
Anglicanisme Réforme protestante et Catholicisme XVIe siècle culte toujours pratiqué Europe
Calvinisme Réforme protestante XVIe siècle culte toujours pratiqué Europe
Presbytérianisme Réforme protestante XVIe siècle culte toujours pratiqué Europe
Anabaptisme Réforme protestante XVIe siècle culte toujours pratiqué Europe
Baptisme Réforme protestante XVIe siècle culte toujours pratiqué Europe
Pentecôtisme Évangélisme XXe siècle culte toujours pratiqué Etats-Unis
Méthodisme Mouvement indépendant XVIIIe siècle culte toujours pratiqué États-Unis
Mormonisme Mouvement indépendant XIXe siècle culte toujours pratiqué États-Unis
Adventistes du septième jour Adventisme XIXe siècle culte toujours pratiqué États-Unis
Shakers Mouvement indépendant XVIIIe siècle culte toujours pratiqué Europe
Témoins de Jéhovah Mouvement indépendant XIXe siècle culte toujours pratiqué États-Unis
Mennonitisme Anabaptisme XVIe siècle culte toujours pratiqué Europe
Assemblées de Frères (Darbystes) Évangélisme XIXe siècle culte toujours pratiqué Europe
Église de Scientologie Mouvement indépendant XXe siècle culte toujours pratiqué États-Unis
Rastafarisme Mouvement indépendant XXe siècle culte toujours pratiqué Antilles
Christadelphes Adventisme XIXe siècle culte toujours pratiqué États-Unis
Église de Dieu Adventisme XIXe siècle culte quasiment disparu États-Unis
Conférence évangélique américaine Adventisme XIXe siècle XXe siècle États-Unis
Église de Dieu (Septième Jour) Adventisme XIXe siècle culte toujours pratiqué États-Unis
Église des adventistes chrétiens Adventisme XIXe siècle culte quasiment disparu États-Unis
Église chrétienne de l'Avent primitif Adventisme XIXe siècle culte quasiment disparu États-Unis
Église adventiste du septième jour Adventisme XIXe siècle culte toujours pratiqué États-Unis
Union de l'Avènement et de la vie Adventisme XIXe siècle XXe siècle États-Unis
Adventistes de l'âge à venir Adventisme XIXe siècle XXe siècle États-Unis
Église de Dieu de la foi abrahamique Adventisme XXe siècle culte quasiment disparu États-Unis
Adventistes du septième jour,

Mouvement de réforme

Adventisme XXe siècle culte toujours pratiqué États-Unis
Adventistes davidiens du septième jour Adventisme XXe siècle inconnue États-Unis
Église de Dieu mondiale Adventisme XXe siècle culte toujours pratiqué États-Unis
Frères unis du septième jour Adventisme XXe siècle inconnue États-Unis
Branche des davidiens Adventisme XXe siècle inconnue États-Unis
Amish Anabaptisme XVIIe siècle culte toujours pratiqué Europe
Huttérisme Anabaptisme XVIe siècle culte toujours pratiqué Europe
Doukhobors Mouvement indépendant XVIIIe siècle culte toujours pratiqué Europe

Autres mouvements religieux non classés[modifier | modifier le code]

Militaire utilisant la radiotélégraphie : le culte du cargo repose sur l'omnipotence de ces étrangers capables de faire arriver des avions, larguer des vivres et des médicaments uniquement en parlant dans une boite.

Certaines croyances et certaines religions n'ont pas été à ce jour assez étudiées pour permettre d'être classées convenablement dans les catégories proposées par Lambert ou d'autres. Sont donc regroupées ci-dessous des religions sans lien entre elle mais pour autant existantes et ayant été étudiées.

Nom Date d'apparition Date dernière pratique Région d'apparition Classement envisageable
Culte du cargo XIXe siècle culte toujours pratiqué Océanie Religion agro-pastorales orale
Culte du prince Philip XXe siècle culte toujours pratiqué Océanie Religion agro-pastorales orale

Autres classifications existantes[modifier | modifier le code]

Jusqu'au XVIIIe siècle, la thèse dominante concernant l'évolution des religions étaient que le monothéisme était la religion originelle de tous mais en raison de ce qu'Yves Lambert appelle une déchéance originelle[2], des hommes se seraient mis à vénérer des animaux, croire en des forces naturelles et autres. Toujours selon Lambert, avec la colonisation et la découverte de nouveaux peuples en Afrique, en Amérique et en Asie, ces autochtones ont été perçus de par leurs pratiques spirituelles et/ou religieuses comme les plus imprégnés de cette déchéance originelle. Au XVIIIe siècle, cette lecture a été remise en cause par différents intellectuels ayant travaillés sur l'histoire des religions.

En 1757, David Hume va prendre le contre-pied de cette théorie en proposant non pas un monothéisme originel mais un polythéisme originel[11]. Cette hypothèse est complétée avec une nouvelle lecture de l'évolution de l'Humanité : à une perfection originelle qui aurait été corrompue par les hommes, passant du monothéisme originel à au polythéisme, Hume propose a contrario une Humanité qui serait né sauvage avec le chamanisme/animisme puis serait devenu barbare avec les religions polythéistes puis civilisé avec le monothéisme pour devenir moderne avec la philosophie qui est perçu comme l'étape supérieure dans ce processus d'évolution de la religion. Cette thèse d'opposition entre la religion et la philosophie était l'une des pierres angulaires du siècle des Lumières.

L'Eglise catholique rejetait alors cette théorie, préférant rester sur l'idée d'un monothéisme originel[2].

Au début du XIXe siècle, Benjamin Constant propose trois grandes évolutions de la nature des religions : le fétichisme, le polythéisme et le théisme[2].

Edward Tylor qui vécut au XIXe siècle, pensait que les différentes religions évoluaient naturellement, comme si un processus d'amélioration était continuellement en cours, permettant de regrouper les religions de la manière suivante :

Robert Bellah, lui, distinguait cinq types principaux de religions :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Benjamin Beit-Hallahmi (trad. de l'anglais), The Illustrated Encyclopedia of Active New Religions, Sects, and Cults (Revised Edition), New York, Rosen Publishing Group,‎ (ISBN 978-0-8239-2586-5, LCCN 93018928)
  • (en) Walter Brueggemann (trad. de l'anglais), Reverberations of Faith: A Theological Handbook of Old Testament Themes, Louisville, Westminster John Knox Press,‎ , 1e éd. (ISBN 978-0-664-22231-4, LCCN 2002016869)
  • (en) George D. Chryssides (trad. de l'anglais), Historical dictionary of new religious movements, Lanham, The Scarecrow Press, Inc.,‎ (ISBN 978-0-8108-4095-9, LCCN 2001034196)
  • (en) Phyllis G. Jestice (trad. de l'anglais), Holy People of the World: A Cross-cultural Encyclopedia (Volume 3), Santa Barbara, ABC-CLIO, Inc.,‎ , relié (ISBN 978-1-57607-355-1, LCCN 2004022606)
  • (en) J. Gordon Melton (trad. de l'anglais), Encyclopedia of American Religions (Seventh edition), Détroit (Michigan), The Gale Group, Inc.,‎ , 7e éd. (ISBN 978-0-7876-6384-1)
  • (en) Christian Smith et Joshua Prokopy (trad. de l'anglais), Latin American Religion in Motion, New York, New York, Routledge,‎ , poche (ISBN 978-0-415-92106-0, LCCN 98028932)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Une autre histoire des religions », Sciences humaines, no 12,‎ (lire en ligne)
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j Yves Lambert (préf. Frédéric Lenoir), La naissance des religions : de la préhistoire aux religions universalistes, Belgique, Armand Colin,‎ , 509 p. (ISBN 978-2-200-26346-1)
  3. Yves Lambert, op. cit., p. 152
  4. « Les Philistins et leurs dieux », sur interbible.org
  5. « PHILISTINS », sur universalis.fr
  6. Les dates sont débattues et vont de ~ -1000 à -900, voire à ~ -600 ; l'historienne Mary Boyce remonte même jusqu'au XIIe siècle av. J.-C. ; cf. Yves Lambert, op. cit. p. 329, 330
  7. a et b Yves Lambert, La naissance des religions, éd. Armand Colin, 2009, p. 29
  8. ~ -622 : Thomas Römer, « Yahvé l'Unique », in Le Monde des religions : 20 clés pour comprendre Dieu, hors-série no 11, 09/2009, p. 35 : Yahvé Dieu exclusif des hébreux ; ~ -587 : André Lemaire article : « -587, le creuset du Judaïsme », in Sciences Humaines, hors-série, novembre-décembre 2010
  9. Il s’agit de l’époque à laquelle la tradition situe la vie de Laozi, mais il n’existe toujours pas de preuves historiques concernant sa biographie ; voir William Boltz, “993. “Lao tzu Tao te ching.” In Early Chinese Texts: A Bibliographical Guide, ed. Michael Loewe. Berkeley: University of California, Institute of East Asian Studies. (1993) p. 270 et Angus Graham The Origins of the Legend of Lao Tan. In "Lao-tzu and the Tao-te-ching", ed. Kohn, Livia Kohn and Michael LaFargue, (1986). Albany: State University of New York Press.http://plato.stanford.edu/entries/taoism/ Par ailleurs, bien que Laozi soit souvent paré du titre de "fondateur du taoïsme", c’est comme sage et auteur du Daodejing qu’il est connu de la tradition, et sa biographie ne le décrit pas fondant une religion. "Taoïsme" est un terme apparu au Ier siècle av. J.-C. pour catégoriser a posteriori des textes dont les plus vieux fragments connus remontent au IIIe siècle av. J.-C. ; voir Hansen, Chad, "Taoism", The Stanford Encyclopedia of Philosophy (édition hiver 2012), Edward N. Zalta (ed.), URL = <http://plato.stanford.edu/archives/win2012/entries/taoism/>. Il a ensuite désigné différents mouvements religieux apparus à partir du IIe siècle ap. J.-C.
  10. (en) Axel Michaels, Hinduism: Past and Present., Princeton, New Jersey, Princeton University Press,‎ (ISBN 0-691-08953-1), P. 62
  11. David Hume, L'impensable polythéisme, p. 27-28