IIe siècle av. J.-C.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Millénaires :

IIe millénaire av. J.‑C. • Ier millénaire av. J.‑C. • Ier millénaire


Siècles :
IIIe siècle av. J.-C. • IIe siècle av. J.-C. • Ier siècle av. J.-C.


Décennies :

-190-180-170-160-150
-140-130-120-110-100


Années :

-200-199-198-197-196
-195-194-193-192-191

-190-189-188-187-186
-185-184-183-182-181

-180-179-178-177-176
-175-174-173-172-171

-170-169-168-167-166
-165-164-163-162-161

-160-159-158-157-156
-155-154-153-152-151

-150-149-148-147-146
-145-144-143-142-141

-140-139-138-137-136
-135-134-133-132-131

-130-129-128-127-126
-125-124-123-122-121

-120-119-118-117-116
-115-114-113-112-111

-110-109-108-107-106
-105-104-103-102-101

Voir aussi : Liste des siècles, Chiffres romains


Le IIe siècle av. J.-C. commence le et finit le

Événements[modifier | modifier le code]

Afrique[modifier | modifier le code]

  • 305-30 av. J.-C. : dynastie des Lagides en Égypte.
  • 202-148 av. J.-C. : règne de Massinissa en Numidie, sur un territoire comprenant l’Algérie et le Maroc oriental actuel[1]. Son puissant royaume vend à Rome du blé, des éléphants, des lions et des panthères. Les villes numides s’agrandissent et s’ornent de monuments, les bourgs fortifiés contre les nomades se multiplient. Massinissa possède une flotte et fait battre des monnaies de bronze. Il encourage la sédentarisation des nomades et l’urbanisation. Il diffuse la civilisation punique et les cultes agraires helléniques dans les campagnes. Sa capitale est Cirta (Constantine). Il envoie son blé à Délos et à Athènes (un de ses fils, Mastanabal, triomphe aux Panathénées en 158 av. J.-C.).
  • Les scribes de Méroé abandonnent les hiéroglyphes et la langue égyptienne pour inventer un alphabet de vingt-trois signes et écrire dans leur propre langue, qui nous est inconnue[2].
  • À partir du IIe siècle av. J.-C., la culture de la vigne et de l’olivier se développe en Afrique du Nord parallèlement à celle du blé[3]. L’élevage des chevaux s’intensifie, mais aussi celui des bovins et des ovins. Le pays fournit un grand nombre de bêtes sauvages pour les jeux du cirque.

Amérique[modifier | modifier le code]

  • Vers 200 av. J.-C. : développement de Teotihuacan au Mexique. La ville compte 80000 habitant au Ier siècle[4].
  • 200 av. J.-C.-700 : dans les zones forestières d’Amérique du Nord, développement de la culture Hopewell, caractérisée par de grandes sépultures, par l’organisation en chefferie et par le développement d’un réseau de communication à longue distance[5].
  • 200 av. J.-C.-600 : période horizon moyen au Pérou[6]. Culture Moche. Essor de la civilisation Nazca sur la côte méridionale du Pérou, avec d’immenses géoglyphes dessinant des motifs géométriques et animaliers dans les plaines désertiques[7]. Elle continue les traditions locales de céramiques et de tissus fins. Les céramiques, peintes avant cuisson, montrent des animaux, des oiseaux, des plantes mais aussi des têtes humaines coupées et des corps décapités, motifs que l’on retrouve sur les mystérieux alignements de Nazca. La culture Virú, également appelée Gallinazo, se développe sur la côte nord péruvienne entre l'an 200 av. J.-C. et l'an 300[8]. Tiwanaku et Pucara, occupé par les aymaras, sont les plus puissants États de la région du lac Titicaca entre 200 av. J.-C. et 200[9].
  • Vers 150-50 av. J.-C.-700 : la culture inuit okvik se développe en Alaska[10].

Asie et Pacifique[modifier | modifier le code]


  • La dernière vague d’émigration malaise en Indonésie introduit des outils et des armes de fer. Les Malais pratiquent la navigation d’îles en îles, et se mêlent à des peuples plus anciens (Négritos, Veddas). Les populations indonésiennes qui résultent du métissage entre les Malais et les peuples plus anciens sont diverses par les types physiques et les langues mais possèdent une entité de civilisation et de religion. Elles travaillent les métaux (or, cuivre, bronze et fer), connaissent l’art du tissage et de la poterie, pratiquent l’irrigation et la riziculture. Elles vivent dans des maisons de bois bien construites, parfois richement sculptées. Cette civilisation pré-hindoue se développe à Sumatra, à Java, à Bali et sur le littoral et les plaines accessibles par les cours d’eau de Kalimantan[18].

Proche-Orient[modifier | modifier le code]

Europe[modifier | modifier le code]

Personnages significatifs[modifier | modifier le code]

Chronologies thématiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Christophe Burgeon, La troisième guerre punique et la destruction de Carthage : le verbe de Caton et les armes de Scipion, Louvain-la-Neuve, Éditions Academia, , 189 p. (ISBN 978-2-8061-0254-6, présentation en ligne)
  2. Histoire de l'humanité, vol. 3, UNESCO, (ISBN 978-92-3-202812-9, présentation en ligne)
  3. Mohamed Ben Jeddou, Vers une étude de la dynamique du peuplement en Tunisie de la protohistoire jusqu'au Haut Moyen Âge : étude comparative de deux regions, vol. 1, Oxford, Archaeopress, (ISBN 978-1-4073-0171-6, présentation en ligne)
  4. Brian M. Fagan et Chris Scarre, Ancient Civilizations, Routledge, , 536 p. (ISBN 978-1-317-29608-9, présentation en ligne)
  5. Carl Waldman et Molly Braun, Atlas of the North American Indian, Infobase Publishing, , 450 p. (ISBN 978-1-4381-2671-5, présentation en ligne)
  6. Michael A. Malpass, Daily Life in the Inca Empire, 2nd Edition, ABC-CLIO, , 176 p. (ISBN 978-0-313-35549-3, présentation en ligne)
  7. Bobbie Kalman et Tammy Everts, Peru : The People and Culture, Crabtree Publishing Company, , 32 p. (ISBN 978-0-7787-9342-7, présentation en ligne)
  8. Haagen D. Klaus, J. Marla Toyne, Ritual Violence in the Ancient Andes : Reconstructing Sacrifice on the North Coast of Peru, University of Texas Press, (ISBN 978-1-4773-0963-6, présentation en ligne)
  9. Margaret Young-S¾nchez, Tiwanaku : Ancestors of the Inca, U of Nebraska Press, , 215 p. (ISBN 978-0-8032-4921-9, présentation en ligne)
  10. Guy E. Gibbon et Kenneth M. Ames, Archaeology of Prehistoric Native America : An Encyclopedia, Taylor & Francis, , 941 p. (ISBN 978-0-8153-0725-9, présentation en ligne)
  11. Éric-Paul Meyer, Une histoire de l'Inde, Albin Michel, (ISBN 978-2-226-20129-4, présentation en ligne)
  12. Ashok Pant, The Truth of Babri Mosque, iUniverse, , 302 p. (ISBN 978-1-4759-4290-3, présentation en ligne)
  13. Alexandre Astier, Histoire de l'Inde, Éditions Eyrolles, , 218 p. (ISBN 978-2-212-01141-8, présentation en ligne)
  14. André Leroi-Gourhan, José Garanger, La préhistoire dans le monde, Presses Universitaires de France, , 848 p. (ISBN 978-2-13-073824-4, présentation en ligne)
  15. François Pernot, Les routes de la soie, Paris, Éditions Artémis, , 203 p. (ISBN 978-2-84416-654-8, présentation en ligne), « Les crises de la soie »
  16. Pierre Picquart, La renaissance de la route de la soie : L'incroyable défi chinois du XXIe siècle, Groupe Libella, , 195 p. (ISBN 978-2-8289-1707-4, présentation en ligne)
  17. Joseph Vogt et Wolfgang Haase, Aufstieg und Niedergang der römischen Welt : Geschichte und Kultur Roms im Spiegel der neueren Forschung, De Gruyter, (ISBN 978-3-11-001885-1, présentation en ligne)
  18. Jean Bruhat, Histoire de l'Indonésie, P.U.F, (présentation en ligne)
  19. Martin Sicker, The pre-Islamic Middle East, Greenwood Publishing Group, , 231 p. (ISBN 978-0-275-96890-8, présentation en ligne)
  20. a b et c Philippe Gruson et Michel Quesnel, La Bible et sa culture : Ancien Testament : Jésus et le Nouveau Testament, Desclée De Brouwer, , 1184 p. (ISBN 978-2-220-02193-5, présentation en ligne)
  21. Régine Azria, Le judaïsme, La Découverte, , 128 p. (ISBN 978-2-7071-6473-5, présentation en ligne)
  22. Olivier Buchsenschutz, L'Europe celtique à l'âge du Fer (VIIIe : Ier siècle), Presses Universitaires de France, , 512 p. (ISBN 978-2-13-065331-8, présentation en ligne)
  23. (en) Brian M. Fagan et Chalrotte Beck, The Oxford Companion to Archeology, New York/Oxford, Oxford University Press, , 844 p. (ISBN 0-19-507618-4 et 9780195076189, présentation en ligne), « Ships and seafaring », p. 329.
  24. Konstantin F. Smirnov, « Sauromates et Sarmates », Dialogues d'histoire ancienne, vol. 6,‎ , p. 139-154 (présentation en ligne)
  25. Sophie Collin Bouffier, « Marseille et la Gaule méditerranéenne avant la conquête romaine », Pallas, no 80,‎ , p. 35-60 (présentation en ligne)
  26. Les Grands Articles d'Universalis. Gaule, vol. 34, Encyclopaedia Universalis, (ISBN 978-2-85229-742-5, présentation en ligne)
  27. Barry Cunliffe, Britain Begins, Oxford University Press, , 568 p. (ISBN 978-0-19-967945-4, présentation en ligne)
  28. La numismatique témoigne d’une présence belge dans la zone. Les premières monnaies belges trouvées en Bretagne datent de 100 av. J.-C. ou peut-être de 150 av. J.-C. et se trouvent principalement dans le Kent.
  29. Catherine Grandjean, Geneviève Hoffmann, Jean-Yves Carrez-Maratray, Le monde hellénistique, Armand Colin, , 352 p. (ISBN 978-2-200-24237-4, présentation en ligne)
  30. John T. Koch, Celtic culture : a historical encyclopedia, vol. 1, ABC-CLIO, , 2128 p. (ISBN 978-1-85109-440-0, présentation en ligne)
  31. Laurent Flutsch, L'époque romaine, ou, La Méditerranée au nord des Alpes, Collection le savoir suisse, (ISBN 978-2-88074-636-0, présentation en ligne)
  32. Françoise Dunand, Le culte d'Isis dans le bassin oriental de la Méditerranée : Le Culte D'Isis En Grece, BRILL, , 223 p. (ISBN 978-90-04-03582-9, présentation en ligne)
  33. Françoise Dunand, Le culte d'Isis dans le bassin oriental de la Méditerranée, vol. 3, BRILL, , 400 p. (ISBN 978-90-04-03583-6, présentation en ligne)