XXVIe siècle av. J.-C.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

IVe millénaire av. J.‑C. | IIIe millénaire av. J.‑C. | IIe millénaire av. J.‑C.

../.. | XXVIIIe siècle av. J.-C. | XXVIIe siècle av. J.-C. | XXVIe siècle av. J.-C. | XXVe siècle av. J.-C. | XXIVe siècle av. J.-C. | ../..

Voir aussi : Liste des siècles, Chiffres romains


Évènements[modifier | modifier le code]

Amérique[modifier | modifier le code]

  • 2600-2000 av. J.-C. : Les établissements permanents de la côte du Pérou se déplacent plus haut vers les vallées pour profiter des alluvions fertiles. De petits ouvrages d’irrigation apparaissent. À Aspero, Sechin Alto, Huaca de los Reyes et Garagay, plates-formes, cours en contrebas et fosses diverses se groupent en vastes ensembles d’habitation, faits de pierre et de torchis.
  • À la Huaca Prieta, dans la vallée de la Chicama, sur la côte nord du Pérou, apparaissent les plus anciennes architectures monumentales (terrasses-temples). Vêtements de coton et gourdes décorées de motifs géométriques découverts à Huaca Prieta.

Mésopotamie[modifier | modifier le code]

Étendard d'Ur (v. 2600-2500 av. J.-C.), composition de type mosaïque sur un panneau de bois.
  • 2600-2334 av. J.-C. : Période dynastique archaïque III. Domination de la première dynastie d’Ur (DA III A, 2600-2500 av. J.-C.)[1].
    • 2600 av. J.-C. : Règne d'Akalamdug, roi d’Ur.
    • 2570 av. J.-C. : Règnes de Uhub, roi (ensi) de Kish et de En-hegal, roi de Lagash.
    • 2560-2525 av. J.-C. : Règne de Mesannepadda, roi d’Ur. La ville qui ne compte alors que 4 000 habitants, deviendra une grande capitale après les 40 ans de règne de Mesannepadda. Son opulence est due à son activité commerciale : le port fluvial d’Ur concentre le commerce de la Mésopotamie, au moins méridionale, avec les rives du golfe persique, donc l’Arabie et peut-être par intermédiaires avec la vallée de l’Indus. Les métaux qui y arrivent sont vraisemblablement transformés dans des ateliers, sans doute royaux, dont la production est en partie réexpédiée.
    • 2550 av. J.-C. : Règne de Meselim, lugal de Kish. Il semble être le suzerain du ensi de Lagash, Luga-shag-engur et du ensi d’Adab, Nin-kisalsi.
  • 2540 av. J.-C. : Mesannepadda, roi d’Ur, qui domine déjà Nippur, ville sacrée d’Enlil, profite d’une éclipse du pouvoir à Kish (provoquée par une incursion des Élamites d’Awan) pour s’emparer de la ville. Il est maître de toute la basse Mésopotamie puisqu’il porte le titre suprême de roi de Kish et que son nom réapparaît sur une perle à Mari.
  • 2525-2485 av. J.-C. : A-annepadda, roi d’Ur.
  • Cimetière royal d'Ur.
  • Mesilim de Kish offre une masse d’arme au dieu Ningirsu.
  • Reliefs en terre cuite du temple d’El-Obeïd.
  • Premiers textes littéraires à Fara (Shuruppak) et Abou-Salabikh, en écriture syllabique.
  • Stèle des Vautours, à Lagash, présentant le roi comme chef de guerre toujours victorieux (guerre de Lagash contre sa voisine Umma). Elle est considérée comme la première relation d’un événement historique complexe.
  • Palais P ou édifice plano-convexe de Kish, à la fin du DA II. Palais d’Eridu (DA III) et palais nord de Tell Asmar (fin DA III).

Égypte[modifier | modifier le code]

  • 2551-2549 à 2528-2526 av. J.-C.[2] : Règne de Khoufou (Kheops en grec), second pharaon de la IVe dynastie. Apogée de l’Ancien Empire égyptien sous les règnes, peu connus, de Khéops, Khéphren et Mykérinos.
    • Ankha-ha-ef, vizir de Khéops.
    • Hotep-heres, épouse de Khéops.
    • Expédition de Khéops dans le Sinaï.
    • Khéops fait construire la grande pyramide de Gizeh (146 m).
    • Le culte solaire de s’impose.
    • Affirmation de la filiation divine du roi : dans la seconde partie de la IVe dynastie, la titulature royale se fixe définitivement avec l’apparition d’un cinquième nom royal précédé du titre de « fils de Rê », le dieu soleil d’Héliopolis.
  • 2520-2518 à 2494-2493 av. J.-C. : règne de Khâfrê (Khéphren en grec).
    • Khéphren fait construire une pyramide presque aussi grande que celle de son père Khéops (143 m).
    • Sphinx de Gizeh, statue monumentale du pharaon Khéphren (?) avec un corps de lion.

Grèce[modifier | modifier le code]

  • Civilisation égéenne : Minyens et Cadméens (peut être d’origine phénicienne) s’installent en Béotie.
  • La péninsule hellénique atteint un degré de civilisation avancé : grandes demeures de pierre et de briques, palais aux toits de tuiles (maisons à corridor), bijoux d’or et d’argent (Lerne, Tirynthe, Asinè), villes fortifiées (golfe de Nauplie).
  • Première colonisation.
  • Les Cyclades subissent fortement l’influence de la civilisation crétoise (2580 av. J.-C.). La grande déesse-mère vénérée à Délos devient la déesse nationale des Cyclades.

Personnages significatifs[modifier | modifier le code]

Inventions, découvertes, introductions[modifier | modifier le code]

  • En Grèce, culture de la vigne, de l’olivier, métallurgie du bronze, charrue, céramique vernissée et raffinée.
  • Utilisation de la charrue dans la vallée de l’Indus (Kalibangan).

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon la chronologie moyenne qui place le règne d'Hammurabi entre 1792 et 1750
  2. Voir les chronologies comparées des dynasties égyptiennes