Son (bouddhisme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Le Temple Son de Jogyesa à Séoul.

Le Son (ou Seon) est le nom en coréen du bouddhisme chán[1] chinois, appelé thiền au Vietnam et zen au Japon. L'ordre Jogye du bouddhisme coréen en est actuellement son principal représentant. Il aurait été introduit en Corée durant la période Silla (668 — 935). Beomnang (법랑 法朗, Pŏmnang, Peomnang) (632 — 646), serait le premier à y avoir introduit le bouddhisme[2][3], et de là sera transmis au Japon.

De même que les moines de Shaolin pratiquent un art martial transmis par Bodhidharma, les moines Son continuent de transmettre un art martial « ésotérique » ou encore un « art martial interne » : le Sonmudo (en japonais Zenbudo, en chinois Chán wu tao) ou art martial zen.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Damien Keown, A Dictionary of Buddhism Oxford, Oxford University Press, 2003 (ISBN 978-0-192-80062-6), page 272.
  2. Marshall 1995, p. 63.
  3. Keown et Prebish 2007.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Traductions des œuvres[modifier | modifier le code]

  • Hyesim, Ivresse de brumes, griserie de nuages, trad. du chinois et du sino-corée par Ok-sung Ann Baron, Gallimard, coll. « Connaissance de l'Orient », 2006.

Études[modifier | modifier le code]

  • (en) R. Pihl Marshall, « Koryŏ Sŏn Buddhism and Korean Literature », Korean Studies, vol. 19,‎ , p. 62-82 (lire en ligne)
  • (en) Damien Keown & Charles S. Prebish (Eds.), Encyclopedia of Buddhism, London/New York, Routledge, , 923 p. (ISBN 978-0-415-31414-5, OCLC 76935757), p. Voir article «Sŏn Buddhism (Korean Zen) »
  • (en) David A. Mason & Ven. Hyewon, An Encyclopedia of Korean Buddhism, Séoul, Unjusa, , 650 p. (ISBN 978-8-957-46366-6)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]