Dharmaguptaka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Dharmaguptaka (pāli : Dhammaguttā ou Dhammaguttikā) est l'une des dix-huit écoles anciennes du bouddhisme[1]. Il est dit qu'il tire son origine des Mahīśāsakas. Les Dharmaguptakas ont eu un rôle important dans le bouddhisme ancien en Asie centrale ainsi que dans le bouddhisme chinois. Leur ensemble de règles monastiques pour les moines et les nonnes est l'un des trois ayant survécu jusqu'à présent, avec celui du Theravada et du Mulasarvastivada. Ce vinaya, traduit en chinois en 152 par Kuang Seng Kai, est toujours utilisé dans certains pays d'Asie de l'Est, parmi lesquels la Chine, le Vietnam, la Corée, et Taiwan.

L'école serait apparue au Ier siècle ; elle eut un rôle prééminent en Asie centrale.

L'enseignement du dharmaguptaka se caractérise par la conception d'une essence du Bouddha, séparée et supérieure à la communauté monastique.

Relation avec la Mahāyāna[modifier | modifier le code]

Kanishka

Période kouchane[modifier | modifier le code]

Le moment ou quelques membres de l'école Dharmaguptaka commencèrent à accepter les sūtras du Mahāyāna est inconnu, mais les notes du Mañjuśrīmūlakalpa disent que Kanishka (127 — 151) de l'Empire kouchan dirigeait en utilisant les doctrines du Prajñāpāramitā au Nord-Ouest de l'Inde[2]. Tāranātha écrit que dans cette région, 500 bodhisattvas assistaient au conseil au monastère Jālandhra pendant le règne de Kaniṣhka, suggérant ainsi une puissance institutionnelle au Mahāyāna au Nord-Ouest pendant cette période[2]. Edward Conze va plus loin en disant que le Prajñāpāramitā avait un grand succès au Nord-Ouest pendant la période Kuṣāṇa, et a été la « forteresse et le cœur » du Mahāyāna primitif, mais pas son origine, qui est associé à la branche Mahāsāṃghika[3].


Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Robart E. Buswell Jr et Donald S; Lopez Jr, The Princeton dictionary of buddhism, Princeton University Press, 245-246 p. (ISBN 0691157863)
  2. a et b Reginald Ray, Buddhist Saints in India : A Study in Buddhist Values and Orientations, , 410 p.
  3. Reginald Ray, Buddhist Saints in India : A Study in Buddhist Values and Orientations, , 426 p.