Bouddhisme ancien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le terme « Bouddhisme ancien » peut se rapporter :

La période du Bouddhisme pré-sectaire a duré environ 150 ans après la mort du Bouddha Gautama. Les diverses divisions à l'intérieur de l'organisation monastique sont survenues avec l'introduction et l'accentuation par certaines écoles de la Littérature abhidhammique, dont le Bouddhisme pré-sectaire était quasiment dépourvu. Cette littérature était spécifique aux diverses écoles, si bien que les discussions et disputes entre écoles étaient souvent fondées sur ces écrits abhidhammiques. Cependant, certaines écoles avaient fait le choix de ne pas développer d'Abhidhamma, et il semble que les divisions de l'ordre monastique elles-mêmes aient été en fait fondées sur des désaccords concernant le vinaya (discipline monastique), bien que plus tard, vers 100 ap. J.-C., elles aient pu être fondées sur des différents doctrinaux[1].

Plusieurs centaines d'années après l'avènement du Bouddhisme Mahayana (au cours du Ve siècle), les écoles bouddhistes anciennes sont entrées dans une période de déclin en Inde. Cependant, le pèlerin chinois Xuanzang rapporte au septième siècle que les bouddhistes autres que Mahayana formaient toujours une majorité substantielle des bouddhistes en Inde à cette époque, et il est probable que cela ait été le cas jusqu'à la fin du bouddhisme en Inde.

Frise chronologique[modifier | modifier le code]

Frise : Développement et propagation des écoles bouddhistes (env. 450 av. J.-C. – env. 1300 ap. J.-C.)

  450 BCE[2] 250 av. J.-C. 100 ap. J.-C. 500 ap. J.-C. 700
ap. J.-C.
800 ap. J.-C. 1200 ap. J.-C.[3]

 

Inde

Sangha
Ancien

 

 

 

Dix-huit écoles anciennes Mahayana Vajrayana

 

 

 

 

 

Sri Lanka &
Asie du Sud Est

  Bouddhisme theravāda

 

 
 

 

 

 

Asie Centrale

 

Greco-Bouddhisme

 

Bouddhisme Tibétain

 

Bouddhisme de la Route de la Soie

 

Asie de l'Est

  Chán, Tiantai, Terre pure, Zen, Nichiren

Shingon

 

 

  450 av. J.-C. 250 av. J.-C. 100 ap. J.-C. 500 ap. J.-C. 700
ap. J.-C.
800 ap. J.-C. 1200 ap. J.-C.
  Légende :   = Theravada   = Mahayana   = Vajrayana


Erreurs courantes dans la Recherche selon Bikkhu Sujato[modifier | modifier le code]

Bhikkhu Sujato souligne les erreurs qui affaiblissent généralement la qualité des travaux des chercheurs modernes sur le Bouddhisme ancien: "Je me trouve incapable d'accepter une grande partie des découvertes des [chercheurs] modernes, pas plus que je n'ai pu accepter les traditions des écoles. Il me semble que la majeure partie des travaux modernes, bien qu'ils aient accompli beaucoup, sont affaiblis par les problèmes qui empoisonnent les études bouddhiques en général : acceptation sans critique de preuves textuelles face aux découvertes archéologiques; préjugés en faveur des traditions du sud ou des traditions du nord; confiance exagérée conférée à des lectures inexactes ou incorrectes de travaux secondaires et de traductions; conceptions simplistes et irréalistes de la vie religieuse en général et de la vie monacale en particulier; un manque de compréhension du Vinaya; transposition de situations ultérieures à des époques plus anciennes; et ce qui est peut-être le plus important de tout : un manque d'appréciation du mythe, ce qui fait que l'information 'historique' est divorcée du contexte mythique qui lui donnait son sens."[4]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Harvey,Introduction to Buddhism, Cambridge University Press, 1990, page 74.
  2. (en) Cousins, L.S. (1996); Buswell (2003), Vol. I, p. 82; et, Keown et Prebish (2004), p. 107. Voir aussi Gombrich (1988/2002), p. 32: « Le mieux que l'on puisse dire est que le Bouddha a probablement atteint l’Éveil entre 550 et 450, plus vraisemblablement tard que tôt. » (« …[T]he best we can say is that [the Buddha] was probably Enlightened between 550 and 450, more likely later rather than earlier. »)
  3. (en) Williams (2000, pp. 6-7) écrit : « As a matter of fact Buddhism in mainland India itself had all but ceased to exist by the thirteenth century CE, although by that time it had spread to Tibet, China, Japan, and Southeast Asia. » Embree et al. (1958/1988), Chronology, p. xxix: « c. 1000-1200: Buddhism disappears as [an] organized religious force in India. » Voir aussi, Robinson et Johnson (1970/1982), pp. 100-1, 108 Fig. 1 ; et, Harvey (1990/2007), pp. 139-40.
  4. "I find myself unable to accept many of the findings of the modern[ researcher]s, any more than I could accept the traditions of the schools. It seems to me that much of the modern work, while it has accomplished a great deal, is hampered by the problems that bedevil Buddhist studies in general: uncritical acceptance of textual evidence over archeological findings; bias in favour of either the southern or the northern traditions; reliance on inaccurate or mistaken readings from secondary works and translations; simplistic and unrealistic notions of religious life in general and monastic life in particular; lack of understanding of the Vinaya; backreading of later situations into earlier times; and perhaps most importantly, a lack of appreciation of myth, so that 'historical' information is divorced from the mythic context that gave it meaning." Bhikku Sujato, Sects & Sectarianism: The Origins of Buddhist Schools, 2006. p. 4

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Buswell, Jr., Robert E. (ed.) (2003). Encyclopedia of Buddhism (MacMillan). ISBN 0-02-865718-7.
  • (en) Cousins, L.S. (1996). « The Dating of the Historical Buddha: A Review Article » dans Journal of the Royal Asiatic Society, série 3, 6.1 (1996) : 57-63. Consulté le 29 novembre 2008.
  • (en) Embree, Ainslie T. (ed.), Stephen N. Hay (ed.), Wm. Theodore de Bary (ed.), A.L. Bashram, R.N. Dandekar, Peter Hardy, J.B. Harrison, V. Raghavan, Royal Weiler et Andrew Yarrow (1958 ; 2e édition 1988). Sources of Indian Tradition: From the Beginning to 1800 (vol. 1). New York : Columbia University Press. ISBN 0-231-06651-1.
  • (en) Gombrich, Richard F. (1988 ; 6e réédition, 2002). Theravāda Buddhism: A Social History from Ancient Benares to Modern Colombo (Londres : Routledge). ISBN 0-415-07585-8.
  • (en) Harvey, Peter (1990 ; 15e réédition, 2007). An Introduction to Buddhism: Teachings, History and Practices (Cambridge : Cambridge University Press). ISBN 0-521-31333-3.
  • (en) Keown, Damien et Charles S Prebish (eds.) (2004). Encyclopedia of Buddhism (Londres : Routledge). ISBN 978-0-415-31414-5.
  • (en) Robinson, Richard H. et Willard L. Johnson (1970 ; 3e édition, 1982). The Buddhist Religion: A Historical Introduction (Belmont, Californie : Wadsworth Publishing). ISBN 0-534-01027-X.
  • (en) Williams, Paul with Anthony Tribe (2000). Buddhist Thought (Londres : Routledge). ISBN 0-415-20701-0. Consulté le 29 novembre 2008.