IIe millénaire av. J.-C.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

../.. | IIIe millénaire av. J.-C. | IIe millénaire av. J.-C. | Ier millénaire av. J.-C. | ../..

XXe siècle av. J.-C. | XIXe siècle av. J.-C. | XVIIIe siècle av. J.-C. | XVIIe siècle av. J.-C. | XVIe siècle av. J.-C. |
XVe siècle av. J.-C. | XIVe siècle av. J.-C. | XIIIe siècle av. J.-C. | XIIe siècle av. J.-C. | XIe siècle av. J.-C.

Liste des millénaires | Liste des siècles


Le IIe millénaire av. J.-C. a débuté le 1er janvier 2000 av. J.-C. et s’est achevé le 31 décembre 1001 av. J.-C. dans le calendrier julien proleptique.

Événements[modifier | modifier le code]

  • 1500 à 1000 av. J.-C. : petit optimum climatique de l’âge du bronze[1].

Afrique[modifier | modifier le code]

Amérique[modifier | modifier le code]

  • En Mésoamérique, débuts de la période formative (également appelée préclassique ancien) marquée par l'apparition des premières civilisations urbaines.
    • Civilisation Olmèque (- 2 000 à - 500), la plus ancienne en Méso-Amérique. Ils vivent à l’ouest de la péninsule du Yucatán dans la jungle tropicale des bassins marécageux, à l’emplacement des actuels États mexicains de Veracruz et Tabasco. Leur influence se propage peu à peu, atteint les plateaux du Mexique, la vallée du Mexique, appelée l’Anáhuac, Oaxaca et, vers l’ouest, Guerrero.
    • Civilisation maya.
  • En Amérique du Nord :
    • Les tribus de chasseurs-cueilleurs d’Amérique du Nord commencent à pratiquer l’agriculture.
    • Cultures primitives de la Sibérie au Groenland. Tradition du petit outillage arctique (- 2 000 à - 800) : microlites de silex pour couper et sculpter l’os, harpons, sagaies, couteaux et pointes de flèches en pierre. Plus tard, sont introduits des outils en ardoise et en os, la céramique et les lampes au blanc de baleine. Nomades, ces premiers habitants chassent le petit gibier, les oiseaux et pêchent le poisson. Ils utilisent probablement des tentes de peaux.
  • Vers - 2 000 : débuts de la céramique et culture intensive du maïs dans les Andes péruviennes.
  • Vers - 1 500 : début du travail du métal au Pérou.
  • Vers - 1 500 : fondation de Metepenagiag par les Micmacs et construction du tumulus Augustine.

Asie[modifier | modifier le code]

  • Vers -2000 à -1500 : Premières migrations d'Austronésiens de Taïwan vers les Philippines et de là, vers l'archipel indonésien[2].
  • Vers le XVe siècle av. J.-C., les peuples aryens venus du nord-ouest envahissent le nord de l’Inde et se mêlent à la population ou repoussent les Dravidiens vers le Sud.
  • Âge du métal au Tibet (IIe millénaire-VIe siècle apr. J.-C.). Mégalithes, tombes et objets animaliers proches de l’art des steppes.
  • En Chine, simultanément (env. 2000 - env. 1600 av. J.-C.) se développe sur la côte orientale la culture de Longshan. Elle se caractérise par des agglomérations protégées d’une enceinte en terre damée. La société y paraît hiérarchisée, les rituels religieux y jouant un rôle primordial.
  • Vers -2000, des écrits chinois évoquent l'abricot sec.
  • Les monts Altaï sont identifiés comme étant l'origine d'une énigme culturelle qualifiée de « phénomène de Seima-Turbino », apparue au cours de l'âge du bronze vers le début du IIe millénaire av. J.-C. Des groupes humains maîtrisant la métallurgie et l'élevage des chevaux migrent rapidement de la région vers différentes régions d'Europe et d'Asie. C'est à Seimo, Turbino et Vechnoïé dans l'Altaï mais aussi en d'autres endroits, de la Mongolie jusqu'à la Finlande, qu'ont été découverts des nécropoles datant de 1500 av. J.-C. environ. Les personnes enterrées étaient des guerriers nomades et des artisans du métal, se déplaçant à cheval ou sur des chariots à deux roues. Ils venaient des monts Altaï. Précurseurs des invasions mongoles qui se sont produites bien plus tard, ils n'étaient cependant pas assez puissants pour s'attaquer aux sites d'habitation importants de l'âge du bronze.

Proche-Orient[modifier | modifier le code]

  • Migrations indo-européennes (Aryens), sur le plateau iranien[3],[4].
  • Vers -1900, les Babyloniens imaginent de nombreux petits problèmes mathématiques afin de s'instruire et s'amuser : c'est le début de l'algèbre.

Canaan[modifier | modifier le code]

  • Dans la première partie du IIe millénaire av. J.-C., un premier groupe de populations sémites, ancêtre des peuples juifs, originaires de Mésopotamie, s’installent à Canaan et en Égypte, s’emparant du pouvoir dans la partie orientale du delta du Nil. Des tablettes égyptiennes les mentionnent comme des groupes de nomades.
    • Aux XIVe et XIIIe siècles av. J.-C., ce premier groupe est exilé vers l’Égypte, où va naître le judaïsme, révélé par Moïse, en tant que première religion monothéiste.
    • Vers la fin du XIIIe siècle av. J.-C., le premier groupe de Sémites, fusionne, avec un second groupe venu plus récemment de la Haute-Mésopotamie, qui adopte aussi le judaïsme comme religion révélée, et ils s'installent en Judée Samarie, l’actuelle Cisjordanie, qui était une région peu peuplée, à partir de laquelle ils vont rayonner et s’allier à d’autres peuplades sémites de Galilée et de Transjordanie
  • Vers 1200 av. J.-C. les Hébreux occupent toutes les cités excepté Rushalimu (Jérusalem), toujours aux mains des Yebousiens (Cananéens), le Roi David, fera de cette ville la capitale d’Israël 1000 ans av JC.
  • 1175 av. J.-C. : Les Philistins ou Peuples de la mer, originaires de la mer Égée, peuple urbain, d’origine Minoenne, envahissent et s’établissent sur la zone côtière de Gaza territoire Égyptien, qui deviendra leur Capitale.

Europe occidentale[modifier | modifier le code]

  • Civilisation d'El Argar en Espagne (2000 av. J.-C.-1200 av. J.-C.). Ibères, Basques.
    • El Argar en Espagne est l’un des premiers sites du Bronze ancien où se pratique la métallurgie de l’or, de l’argent et du cuivre, supplanté progressivement par le bronze. Les armes sont des poignards qui s’allongent pour devenir des glaives, des hallebardes très en vogue au bronze ancien. Des contacts sont attestés avec la Méditerranée orientale (Égée et Égypte) et la côte Atlantique.
    • À El Argar, le développement de la métallurgie crée une nouvelle division du travail, bouleversant l’organisation sociale et les mœurs funéraires. Les sépultures individuelles (dans des jarres comme en Anatolie) remplacent les grandes « tholos » collectives. Les déesses-mères disparaissent.

Europe orientale et centrale[modifier | modifier le code]

Inventions, découvertes, introductions[modifier | modifier le code]

  • Les poteries Jomons de l'archipel du Japon reflètent la pénétration d'influences venues du continent, notamment dans le Nord-Est de l'archipel, certaines formes, semblent imiter les vases de bronze chinois contemporains.
  • Culture de l’igname, de la patate douce et peut-être du manioc en Mésoamérique (Cuello de Belize).
  • Premières traces d'une connaissance du théorème de Thalès ou d'un proche substitut en Mésopotamie (Sumer) et en Égypte. (vers 1800 av. J.-C.)

Personnages marquants[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Emmanuel Le Roy Ladurie, Histoire humaine et comparée du climat, vol. 3, Fayard, (ISBN 9782213646046, présentation en ligne)
  2. Purissima Benitez-Johannot, Jean-Paul Barbier, Alain-Michel Boyer, Musée Barbier-Mueller, Boucliers d'Afrique, d'Asie du Sud-Est et d'Océanie du musée Barbier-Mueller, Adam Biro, (présentation en ligne)
  3. Meyer, Éric Paul., Une histoire de l'Inde : Les Indiens face à leur passé, A. Michel, (ISBN 9782226173096, OCLC 182615891, lire en ligne)
  4. « Théorie de l'invasion Aryenne », sur Wikipedia (consulté le 27 juillet 2017)