Ewes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ewes
Description de cette image, également commentée ci-après
Musiciens ewe du Togo

Populations significatives par région
Autres
Langues Ewe
Ethnies liées Minas

Les Ewes sont une population d'Afrique de l'Ouest, vivant principalement au sud-est du Ghana et au sud du Togo – où ils sont majoritaires –, également au sud-ouest du Bénin. Au Togo, la ville de Notsé est considérée comme la "capitale" ou berceau du peuple Ewé. Ils parlent l'ewe.

Ethnonymie[modifier | modifier le code]

Selon les sources et le contexte, on observe de multiples formes : Bayikpe, Bubutubi, Éhoué, Éhvé, Ehwe, Eibe, Éoué, Éphé, Évé, Évhé, Éwés, Krepe, Krepi, Vhe, Wegbe[1].

Implantation[modifier | modifier le code]

Région de langue ewe (en jaune).

Le peuple des Ewes est implanté principalement dans les régions côtières de l'Afrique de l'Ouest, dans la région située à l'est de la Volta (pour la partie de ce fleuve située vers l'embouchure dans le golfe de Guinée) jusqu'aux environs du fleuve Mono, à la frontière du Togo et du Bénin[2]. On les trouve en particulier dans la région de la Volta au sud-est du Ghana (anciennement le Togoland britannique), au sud du Togo (anciennement le Togoland français) et dans le sud-ouest du Bénin[3]. La région des Ewes est parfois appelée la nation des Ewes ou la région Eʋedukɔ́[4].

Ils se composent de plusieurs groupes selon leur dialecte et leur concentration géographique : les Anlo Ewe, les Mina, Anechɔ, Ʋedome(Danyi), Tongu ou Tɔŋu[2].

Langues[modifier | modifier le code]

Leur langue est l'ewe, une langue gbe dont le nombre total de locuteurs est estimé à plus de trois millions. Environ 225 000 étaient dénombrés au Ghana en 2003 et 862 000 au Togo en 1991[5].

Culture[modifier | modifier le code]

Les Ewes produisent des pagnes traditionnels réputés, les kente[6].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source RAMEAU, BnF [1]
  2. a et b (en) John A. Shoup III, Ethnic Groups of Africa and the Middle East : An Encyclopedia, ABC-CLIO, (ISBN 978-1-59884-363-7, lire en ligne), p. 89–90
  3. (en) Anthony Appiah et Henry Louis Gates, Encyclopedia of Africa, Oxford University Press, (ISBN 978-0-19-533770-9, lire en ligne), p. 454–455
  4. (en) James Minahan, Encyclopedia of the Stateless Nations : Ethnic and National Groups Around the World A-Z, ABC-CLIO, (ISBN 978-0-313-07696-1, lire en ligne), p. 589–590
  5. (en) Fiche langue[ewe]dans la base de données linguistique Ethnologue.
  6. (en) Ahiagble Bob Dennis, The pride of Ewe Kente, Sub-Saharan Publishers, Accra, (ISBN 9789988550714)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • A. M. Aduayom, Nicoue Lodjou Gayibor et A. Amegbleame, Éléments d'une bibliographie ewe, Université du Benin, Centre d'études et de recherches sur les traditions orales, 1981, 336 p.
  • Nicoué Lodjou Gayibor, Recueil des sources orales du pays Aja-Ewe, Université du Benin, École des lettres, 1977, 206 p.
  • Svetlana Roubailo-Koudolo, Quelques aspects de la socialisation traditionnelle des enfants chez les Ewe dans la vie moderne, DI.FO.P, 1987, 49 p.
  • Agathe Latre Lawson, Image du corps et représentations du handicap dans les sociétés africaines : cas des Ewes du Togo, Université de Paris 5, 1988 (thèse)
  • Hovanna Yao Tossou, La mort Ewe, Université de Paris 5, 1987, 319 p. (thèse de 3e cycle)
  • N'Sougan Agblemagnon, Rôle du matériel oral dans les sociétés Africaines: Cas des Ewés du Togo

Discographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Music of the Ewe of Ghana (enreg. Seth Kobla Ladzekpo), Smithsonian Folkways recordings, Washington, D.C., 1969

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :