IIe siècle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Millénaires :

Ier millénaire av. J.-C. • Ier millénaire • IIe millénaire


Siècles :
Ier siècle • IIe siècle • IIIe siècle


Décennies :

100110120130140
150160170180190


Années :

101102103104105
106107108109110

111112113114115
116117118119120

121122123124125
126127128129130

131132133134135
136137138139140

141142143144145
146147148149150

151152153154155
156157158159160

161162163164165
166167168169170

171172173174175
176177178179180

181182183184185
186187188189190

191192193194195
196197198199200

Voir aussi : Liste des siècles, Chiffres romains

Le IIe siècle (ou 2e siècle) commence le et finit le .


Événements[modifier | modifier le code]

Europe occidentale[modifier | modifier le code]

  • Apogée de l'Empire romain. Pax romana.
Vue d'ensemble du chaudron de Gundestrup.

Amérique[modifier | modifier le code]

Afrique[modifier | modifier le code]

  • La métallurgie du fer, attestée depuis le début du Ier millénaire av. J.‑C., se généralise dans la vallée du Niger[2].
  • Introduction du dromadaire dans l’Afrique romaine au début du siècle.
    • L’utilisation du dromadaire permet de rétablir les liaisons entre l’Afrique noire et l’Afrique du Nord. Trois groupes de nomades vivent alors dans le Sahara : les Toubou à l’est, dans la région du Tibesti, les Touareg au centre, dans la région du Hoggar, les Sanhadja à l’ouest, à la bordure de l’Atlantique. Les Touareg ont des contacts fréquents avec Rome. On a découvert dans les tombes de ces nomades du Sahara central plusieurs objets d’origine romaine.
  • Le christianisme a été introduit dès le Ier siècle à Carthage par des missionnaires orientaux qui prêchent la nouvelle religion auprès des communautés juives et obtiennent de nombreuses conversions. Vers le milieu du IIe siècle, des prédicateurs venus d’Italie prennent la relève des orientaux. À la fin du siècle, l’influence du christianisme s’étend aux villes de Numidie alors que commencent les premières persécutions (180).
  • À partir du IIe siècle, la culture de la vigne et de l’olivier se développe en Afrique du Nord parallèlement à celle du blé. L’élevage des chevaux s’intensifie, mais aussi celui des bovins et des ovins. Le pays fournit un grand nombre de bêtes sauvages pour les jeux du cirque.

Asie centrale[modifier | modifier le code]

  • Dynastie Pugyel au Tibet selon la tradition aux IIe – IIIe siècles. La société est alors probablement structurée en clans, dirigés par des seigneurs indépendants et alliés par mariage. Les Annales chinoises consignent des renseignements sur le Tibet, appelé Tufan.

Inde[modifier | modifier le code]

  • L’art bouddhique au Gandhara montre une forte influence de l’hellénisme.
  • La dynastie Pândya règne dans le sud de l’Inde (IIe – XIVe siècles).
  • Dynastie Chera à l’extrême sud de l’Inde (Kerala) jusqu’au Xe siècle. Elle domine le pays dravidien vers la fin du IIe siècle. Selon le Śilappadikâram d’Ilangô Adigal, un de ses rois, Senguttuvan, aurait tenté d’envahir la vallée du Gange.
  • Rédaction du Nâtya-śâstra (IIe – IVe siècles), contenant les bases théoriques de tous les styles de la danse classique indienne.
  • Époque probable de la composition des Nyaya Sutra par Gautama Aksapada[3].

Moyen-Orient[modifier | modifier le code]

Extrême-Orient[modifier | modifier le code]

  • Débuts de la métallurgie dans les îles du sud-est asiatique.

Océanie[modifier | modifier le code]

Personnages significatifs[modifier | modifier le code]

Chefs politiques[modifier | modifier le code]

Scientifiques[modifier | modifier le code]

Hommes de lettres[modifier | modifier le code]

Religieux[modifier | modifier le code]

Inventions, découvertes, introductions[modifier | modifier le code]

Art et culture[modifier | modifier le code]

  • En Amérique du Sud, début de la construction de sites funéraires et politiques Moches (Huaca del Sol, dans la vallée du Moche, longue de 350 m et haute de 40 m ; la construction durera six siècles sans s'achever). Sculptures réalistes, céramique, orfèvrerie (dorure, alliage, fonte à la cire perdue, moulage).

Religion[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Haagen D. Klaus, J. Marla Toyne, Ritual Violence in the Ancient Andes : Reconstructing Sacrifice on the North Coast of Peru, University of Texas Press, (ISBN 9781477309636, présentation en ligne)
  2. Anne Mayor, Traditions céramiques dans la boucle du Niger : ethnoarchéologie et histoire du peuplement au temps des empires précoloniaux, Africa Magna Verlag, (ISBN 9783937248257, présentation en ligne)
  3. K. Krishna Reddy, Indian History, Tata McGraw-Hill Education, (ISBN 9781259063237, présentation en ligne)

Sur les autres projets Wikimedia :