Ōbaku

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Moines et prêtres du temple Mampuku-ji de l'école Ōbaku récitant des sutras en 2008

Ōbaku (黄檗宗, Ōbaku-shū?) est une école japonaise du zen.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le maître Yinyuan Longqi (Ingen Ryūki en japonais) se rendit au milieu du XVIIe siècle au Japon où il fonda l'école Ôbaku. Le nom de cette école était celui d'une montagne, le mont Huangbo, sur laquelle se trouvait le premier monastère de l'école, qui en demeure le siège.

Muan Xingtao fonda le deuxième monastère de l'école, près de Tōkyō.

La lignée Ōbaku fut chinoise pendant treize « générations ». Le quatorzième patriarche fut japonais.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

À la pratique du chan, l'école Ōbaku ajoute certains éléments du bouddhisme de la Terre pure. L'école Ōbaku compte 463 monastères et 350 000 fidèles.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]