Sous-continent indien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

20° 00′ N 78° 00′ E / 20, 78 ()

Pays du sous-continent indien
Dérive de la plaque du continent indien depuis 71 Mio. d'années

Le sous-continent indien est une zone géographique de l'Asie du Sud, appelé autrefois Inde cisgangétique, où se trouvent le Népal, le Bhoutan, le Pakistan, l'Inde, le Bangladesh, Sri Lanka et les Maldives ainsi que des parties de leur territoire de même que certains territoires contestés et actuellement sous contrôle de la Chine.

Une partie de son territoire se situant sur la plaque litosphérique indienne, la Birmanie est parfois incluse dans le sous-continent mais est culturellement et historiquement plutôt rattachée à l'Asie du Sud-Est.

Pour des raisons historiques[Lesquelles ?], l'Afghanistan est parfois inclus dans la liste.

L'Hindoustan était une zone aux limites floues, désignant soit seulement la plaine du Gange, soit tout le Nord de l’Inde, depuis l’Assam jusqu'au Pendjab (soit la zone où l’hindi est majoritaire) ou bien le subcontinent indien en totalité, ou encore juste la république de l’Inde.

La notion de sous-continent provient du fait que cette région repose sur une plaque litosphérique propre, séparée du reste de l'Asie. La partie sud de cette région forme une énorme péninsule, tandis que la partie nord est séparée de l'Asie centrale par la chaîne himalayenne qui représente une barrière culturelle et géographique avec le reste de l'Asie. Le géographe François Durand-Dastès, spécialiste du monde indien, préfère parler, quant à lui, de « quasi-continent indien », jugeant l'expression « sous-continent » trop péjorative.

Culture[modifier | modifier le code]

Culturellement, les pays de cette région ont quelques traits communs :

  • une longue tradition agricole, remontant à plusieurs millénaires, autour de l'Indus et du Gange.
  • une large diffusion de langues indo-européennes (hindi, ourdou…), qui constituent le rameau le plus oriental de cet ensemble. Ces langues cohabitent parfois avec des langues d'autres groupes, comme les langues dravidiennes dans le Sud de l'Inde et au Sri Lanka, ou les langues tibéto-birmanes sur les contreforts de l'Himalaya.
  • les religions nées en Inde (hindouisme, bouddhisme…) ont marqué de leur empreinte toute cette partie de l'Asie, même si l'islam est devenu la religion majoritaire au Pakistan et au Bangladesh, et est pratiqué par une importante minorité en Inde.
  • les États qui composent cette région ont le plus souvent une histoire récente (sous leur forme actuelle), remontant à la deuxième moitié du XXe siècle.

Excepté la Birmanie, ces pays sont tous membres de l'ASACR ou Association Sud-Asiatique pour la Coopération Régionale.