César Ossola

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

César Ossola
Fonctions
Député 1906-1910
Gouvernement IIIe République
Groupe politique GRS
Biographie
Date de naissance
Date de décès (à 66 ans)
Résidence Alpes-Maritimes

Marcellin César Ossola est un homme politique français, né à Saint-Laurent-du-Var le et mort à Nice le , député des Alpes-Maritimes sous la Troisième République.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études à l'École centrale des arts et manufactures, il devient ingénieur chimiste, négociant et industriel, fabricant de parfums à Grasse. Il est élu adjoint au maire de Grasse en 1890, conseiller général de Saint-Vallier-de-Thiey en 1904 puis député de la première circonscription de Grasse en 1906 (radical-socialiste). Il est battu en 1910.

À l'Assemblée nationale, César Ossola défend l'agriculture de son département, le service militaire de deux ans, l'impôt preogressif sur le revenu. Il se met au service des humbles et prône une politique sociale active en faveur des infirmes, des veuves, des handicapés. Il soutient la politique républicaine du bloc des gauches.

Bien que n'étant plus en âge de combattre en 1914, il s'est engagé. Le lieutenant César Ossola, adjoint du commandant du parc d'artillerie de la place de Nice, est décédé à 67 ans aux hospices de Nice, mort pour la France[1].

César Ossola était chevalier de la Légion d'honneur. Son nom a été donné à une place de Grasse et à une avenue de Saint-Laurent-du-Var.

Son fils Jean Ossola a été député des Alpes-Maritimes de 1914 à 1932.

Mandats[modifier | modifier le code]

  • Adjoint au maire de Grasse
  • Conseiller général de Saint-Vallier-de-Thiey (1904-1910) et de Cagnes-sur-Mer (1913-1915)
  • Député de Grasse (1906-1910).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. V. monument aux morts de Saint-Laurent-du-Var.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jacques Basso, Les élections législatives dans le département des Alpes-Maritimes, Paris, LGDJ, 1968
  • « César Ossola », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]
  • Christophe Bellon, "Les parlementaires maralpins et la séparation des églises et de l'État", Cahiers de la Méditerranée, vol. 74, 2007.
  • Karine Deharbe, "César et Jean Ossola, d'un radicalisme à l'autre", p. 81-184, in Grasse et les Ossola, une dynastique de notables au service de la cité et de la France sous la IIIe République, 284 p., Association de sauvegarde du patrimoine écrit des Alpes-Maritimes, 2012 (ISBN 978-2-86410-588-6) (notice BnF no FRBNF43516858)

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]