Liste des députés de Corse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Liste des députés du département de la Corse

Sommaire

Assemblée nationale (Cinquième République)[modifier | modifier le code]

Ve législature (1973-1978)[modifier | modifier le code]

1re circonscription Nicolas Alfonsi MRG

2e circonscription Jean Zuccarelli MRG

3e circonscription Jean-Paul de Rocca Serra RPR

IVe législature (1968-1973)[modifier | modifier le code]

1re circonscription Jean Bozzi UDR

2e circonscription Pierre Giacomi UDR

3e circonscription Jean-Paul de Rocca Serra UDR

IIIe législature (1967-1968)[modifier | modifier le code]

1re circonscription Jean Bozzi UD Ve R

2e circonscription Jacques Faggianelli UD Ve R puis le 30/04/1968 Jean Zuccarelli Radical

3e circonscription Jean-Paul de Rocca Serra UD Ve R

IIe législature (1962-1967)[modifier | modifier le code]

1re circonscription Antoine Sérafini puis le 29/02/1964 Jean Orabona UNR-UDT

2e circonscription Jean Zuccarelli Radical

3e circonscription Jean-Paul de Rocca Serra DVD

Ire législature (1958-1962)[modifier | modifier le code]

1re circonscription Pascal Arrighi UNR

2e circonscription Jacques Gavini CNI

3e circonscription Marcel Sammarcelli UNR

Chambre des députés (Troisième République)[modifier | modifier le code]

XVIe législature (1936-1942)[modifier | modifier le code]

Un décret de 1939 a prolongé de deux ans le mandat de la législature élue en 1936[1].

XVe législature (1932-1936)[modifier | modifier le code]

XIVe législature (1928-1932)[modifier | modifier le code]

XIIIe législature (1924-1928)[modifier | modifier le code]

XIIe législature (1919-1924)[modifier | modifier le code]

XIe législature (1914-1919)[modifier | modifier le code]

Xe législature (1910-1914)[modifier | modifier le code]

IXe législature (1906-1910)[modifier | modifier le code]

VIIIe législature (1902-1906)[modifier | modifier le code]

VIIe législature (1898-1902)[modifier | modifier le code]

VIe législature (1893-1898)[modifier | modifier le code]

Ve législature (1889-1893)[modifier | modifier le code]

IVe législature (1885-1889)[modifier | modifier le code]

IIIe législature (1881-1885)[modifier | modifier le code]

IIe législature (1877-1881)[modifier | modifier le code]

Ire législature (1876-1877)[modifier | modifier le code]

Assemblée nationale (1871-1876)[modifier | modifier le code]

Second Empire[modifier | modifier le code]

Ire législature (1852-1857)[modifier | modifier le code]

IIe législature (1857-1863)[modifier | modifier le code]

IIIe législature (1863-1869)[modifier | modifier le code]

IVe législature (1869-1870)[modifier | modifier le code]

IIe République[modifier | modifier le code]

Élections au suffrage universel masculin à partir de 1848

Assemblée nationale constituante (1848-1849)[modifier | modifier le code]

Assemblée nationale législative (1849-1851)[modifier | modifier le code]

Chambre des députés (Monarchie de Juillet)[modifier | modifier le code]

Ire Législature (1830-1831)[modifier | modifier le code]

IIe Législature (1831-1834)[modifier | modifier le code]

IIIe Législature (1834-1837)[modifier | modifier le code]

IVe Législature (1837-1839)[modifier | modifier le code]

Ve Législature (1839-1842)[modifier | modifier le code]

VIe Législature (1842-1846)[modifier | modifier le code]

VIIe Législature (17/08/1846-24/02/1848)[modifier | modifier le code]

Chambre des députés des départements (2e Restauration)[modifier | modifier le code]

Ire législature (1815–1816)[modifier | modifier le code]

Pas de député répertorié

IIe législature (1816-1823)[modifier | modifier le code]

IIIe législature (1824-1827)[modifier | modifier le code]

IVe législature (1828-1830)[modifier | modifier le code]

Ve législature ( - )[modifier | modifier le code]

Chambre des représentants (Cent-Jours)[modifier | modifier le code]

Pas de député répertorié

Chambre des députés des départements (1re Restauration)[modifier | modifier le code]

Pas de député répertorié

Corps législatif (1800-1814)[modifier | modifier le code]

Conseil des Cinq-Cents (1795-1799)[modifier | modifier le code]

Convention nationale (1792-1795)[modifier | modifier le code]

6 députés et 2 suppléants

Députés[modifier | modifier le code]

  1. Saliceti (Christophe), ancien Constituant, procureur général syndic du département. Décrété d'accusation le 8 prairial an III (27 mai 1795) ; est ensuite amnistié.
  2. Chiappe (Ange), membre du directoire du département, ancien député suppléant à la Constituante.
  3. Casabianca (Luce), officier de marine.
  4. Antoine-François Andrei, commissaire civil en Corse. Est décrété d'arrestation le 12 vendémiaire an II () ; est remplacé le 1er ventôse an II (), par Arrighi ; est ensuite rappelé le 18 frimaire an III (), dans le sein de la Convention où il siège en même temps que son suppléant.
  5. Bozi (Jean-Baptiste), juge criminel du district d'Oletta.
  6. Jean André Moltedo, membre de l'administration du département, grand vicaire de l'évêque.

Suppléants[modifier | modifier le code]

  1. Arrighi (Jean-Marie), remplace Andrei, le 1er ventose an II () et continue à siéger malgré le rappel d'Andrei.
  2. Franceschetti (Ambroise). N'a pas siégé.

Assemblée nationale législative (1791-1792)[modifier | modifier le code]

6 députés et 2 suppléants

Députés[modifier | modifier le code]

  1. Félix Antoine Léonetti, commandant de la garde nationale à Bologne.
  2. François Marie Pietri, de Fozzano.
  3. Pozzo-Di-Borgo (Charles André), membre du directoire du département.
  4. Boerio (Don Pierre Jean Thomas), président du tribunal du district de Corte.
  5. Arena (Barthélemy), de l'île Rousse, membre du directoire du département.
  6. Marius Peraldi, membre du conseil général du département, colonel de la garde nationale d'Ajaccio.

Suppléants[modifier | modifier le code]

  1. Panattieri (François Benoît), de Calvi, secrétaire général de l'administration du département.
  2. Regnier-du-Tillet (Honoré Marie), commissaire de marine à Bastia.

États généraux et Assemblée constituante (1789-1791)[modifier | modifier le code]

Corse[modifier | modifier le code]

(Règlement royal du 22 mars 1789).

Justice Royale de Bastia[modifier | modifier le code]

Justices royales réduites à Bastia : Bastia, Ajaccio, Aleria, Bonifacio, Calvi, Cap Corse, Corte, La Porta d'Ampugnani, Nebbio, Sartène, Vico. (4 députés)

Suppléants. (6)[modifier | modifier le code]
  • Clergé
    • 1.Falcucci (l'abbé Joseph-Marie), député électeur de la juridiction du Cap Corse.
  • Noblesse
    • 2.Gaffori (François de), maréchal de camp, chevalier de Saint-Louis, député électeur de la juridiction de Corte.
    • 3.Cattaneo (Paul-Baptiste de), député électeur de la juridiction de Calvi.
    • 4.Giubega (Laurent ou Lorenzo de), greffier en chef et chancelier des États de Corse.
  • Tiers état.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les chambres n’ont cependant pas siégé après le vote du 10 juillet 1940.
    Le 11 juillet, Pétain devient à Vichy chef de l’État français (terme remplaçant celui de République française dans la promesse d’une Constitution qui ne verra pas le jour.
  2. Ange Marie Chiappe

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]