Liste des députés du Loiret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Localisation du département du Loiret (en rouge) sur une carte de France

La liste des députés du Loiret présente les noms des députés élus dans le département français du Loiret depuis sa création jusqu'à nos jours.

La liste des députés représentant la généralité d'Orléans, plus vaste que l'actuel département du Loiret, aux États généraux de 1789 puis à l'assemblée constituante de 1789, est également mentionnée.

Sommaire

Représentants aux États généraux de 1789 puis à l'assemblée constituante de 1789[modifier | modifier le code]

Le département du Loiret a été créé le , en application de la loi du .

Dans la Généralité d'Orléans, seuls les bailliages à l'origine du département du Loiret sont détaillés.

Bailliage d'Orléans[modifier | modifier le code]

Les bailliages secondaires sont les suivants : Beaugency, Bois-Commun, Neuville-aux-Bois, Vitry-aux-Loges, Yenville, Yèvre-le-Châtel (12 députés).

Clergé[modifier | modifier le code]

Noblesse[modifier | modifier le code]

  • 4. Claude-Antoine de Beziade, marquis d'Avaray baron de Lussay, seigneur de Lelion, Courbazon et autres lieux, lieutenant général de la province d'Orléanais, maréchal de camp, grand bailli du bailliage et duché d'Orléans, juge des exempts et cas royaux, maître de la garde-robe de Monsieur, frère du roi, gouverneur des villes de Beaugency et Neufchâteau.
  • 5. Jacques-Isaac Seurrat de Laboulaye, écuyer, conseiller du roi, juge magistrat au bailliage, siège présidial et châtelet d'Orléans.
  • 6. François-Louis de Barville, chevalier, seigneur d'Harnoville, chevalier de Saint-Louis, lieutenant au régiment des gardes-françaises.
  • Suppléants : Paul-René Dupont de Veillenne, chevalier, comte de Veillenne, seigneur de Cerqueux, paroisse de Josnes, chevalier de Saint-Louis, ancien capitaine au régiment de la Marche-Prince-infanterie ; Daniel-Prix-Germain, comte de Dufaur de Pibrac, chevalier, ancien mousquetaire de la deuxième compagnie de la garde du roi ;

Barthélemy-Gabriel Rolland, chevalier, comte de Chambaudoin, seigneur d'Erceville, Allainville, Charmont et autres lieux, président de la chambre des requêtes au parlement de Paris.

Tiers état[modifier | modifier le code]

Bailliage de Blois[modifier | modifier le code]

Bailliage de Chartres[modifier | modifier le code]

Article détaillé : liste des députés d'Eure-et-Loir.

Bailliage de Dourdan[modifier | modifier le code]

Bailliage de Gien[modifier | modifier le code]

Bailliage principal sans secondaire : 4 députés.

Clergé[modifier | modifier le code]

Noblesse[modifier | modifier le code]

Tiers état[modifier | modifier le code]

  • 3. Jean Bazin, avocat.
  • 4. Pierre Janson, avocat au bailliage de Gien.
  • Suppléant : Antoine-Marie-Thomas de Gérissay, avocat.

Bailliage de Montargis[modifier | modifier le code]

Bailliages secondaires : Château-Renard, Lorris (4 députés)

Clergé[modifier | modifier le code]

Noblesse[modifier | modifier le code]

  • 2. Louis-René-Madeleine Levassor, comte de La Touche, chevalier, seigneur de Platteville et autres lieux, chevalier de Saint Louis, membre de la société de Cincinnatus, capitaine des vaisseaux du roi, inspecteur général des canonniers auxiliaires de la marine, chancelier, chef du conseil, garde des sceaux et surintendant des maisons, domaines et finances de Mgr le duc d'Orléans, grand bailli d'épée de Montargis.
  • Suppléant : Armand-Louis de Rogres de Lusignan, marquis de Champignelles, ancien lieutenant des gardes du corps du roi, maréchal de camp retraité.

Tiers état[modifier | modifier le code]

  • 3. Gillet de la Jaqueminière (Louis-Charles), procureur-syndic du département de Joigny.
  • 4. Jacques-François Le Boys des Guays, lieutenant particulier au bailliage de Montargis.
  • Suppléants : Gabriel Bazille, maire de Joigny et Timothée-Louis Raige, notaire royal et échevin à Montargis.

Bailliage de Vendôme[modifier | modifier le code]

Révolution française : assemblée nationale législative (1791-1792)[modifier | modifier le code]

Neuf députés issus du Loiret y siègent.

Députés[modifier | modifier le code]

  1. René Gastellier, docteur en médecine, maire de Montargis.
  2. Louis Genty, procureur-syndic du district d'Orléans.
  3. Pierre Lejeune de Bellecour, cultivateur, ancien officier de l'élection de Pithiviers.
  4. Nicolas François Turpétin, procureur-syndic du district de Beaugency.
  5. Michel Gentil, administrateur du directoire du département.
  6. Jean Marceau Meunier, secrétaire général du département.
  7. Nicolas Joseph Leboeuf, administrateur du directoire du département.
  8. Jean Damien Chaufton, professeur en droit, juge de paix à Orléans.
  9. Claude Jean Joseph Huet-Froberville, administrateur du département.

Suppléants[modifier | modifier le code]

  1. Michel Leblond, professeur, administrateur du directoire du district d'Orléans.
  2. Louis Mouroux, juge au tribunal de Gien.
  3. Jean Louis Guyard, homme de loi, procureur de la commune de Montargis.

Première République (1792-1799)[modifier | modifier le code]

Convention nationale (1792-1795)[modifier | modifier le code]

Neuf députés issus du Loiret y siègent :

  1. Michel Gentil, procureur syndic du district d'Orléans, ancien député à la Législative.
  2. Jean Philippe Garran de Coulon, avocat à Paris, ancien député suppléant à la Constituante, ancien député de Paris à la Législative, président du tribunal de cassation.
  3. Louis-Pierre-Nicolas-Marie Lepage, médecin à Montargis.
  4. Bon Thomas Pellé, juge à Beaugency.
  5. Pierre Lombard-Lachaux, maire d'Orléans.
  6. Pierre Guérin des Marchais, homme de loi à Gien.
  7. René-Louis Delagueulle de Coinces, président du tribunal d'Orléans.
  8. Jean-Baptiste Louvet de Couvray, écrivain, mis hors la loi le est remplacé le même jour par Cosme Gaillard ; rappelé le 18 ventôse an III (), et siège en même temps que son suppléant.
  9. Léonard Bourdon, commissaire du conseil exécutif près la Haute-Cour. Est décrété d'accusation le 2 prairial an III () ; est enfermé à Ham, puis amnistié.

Quatre suppléants sont élus :

  1. Cosme Gaillard, président du tribunal de Montargis. Remplace le , Louvet mis hors la loi et continue à siéger à la Convention malgré le rappel de ce dernier
  2. Pierre-Germain Dartonne, procureur de la commune de Gien. N'a pas siégé
  3. Bordier de Neuville, administrateur du département, ancien député suppléant à la Constituante. N'a pas siégé
  4. Pointo, juge de paix à Boiscommun. N'a pas siégé.

Conseil des Cinq-Cents (1795-1799)[modifier | modifier le code]

Consulat et Premier Empire (1799-1814)[modifier | modifier le code]

Chambre des députés des départements (1re Restauration)[modifier | modifier le code]

Chambre des représentants (Cent-Jours)[modifier | modifier le code]

Chambre des députés des départements (2e Restauration)[modifier | modifier le code]

Ire législature (1815–1816)[modifier | modifier le code]

IIe législature[modifier | modifier le code]

IIIe législature[modifier | modifier le code]

IVe législature[modifier | modifier le code]

Ve législature[modifier | modifier le code]

Monarchie de Juillet (1830-1848)[modifier | modifier le code]

Ce paragraphe présente la liste des députés du Loiret élus à la chambre des députés, par législature, durant la Monarchie de Juillet.

Ie législature[modifier | modifier le code]

IIe législature[modifier | modifier le code]

IIIe législature[modifier | modifier le code]

IVe législature[modifier | modifier le code]

Ve législature[modifier | modifier le code]

VIe législature[modifier | modifier le code]

VIIe législature[modifier | modifier le code]

Deuxième République (1848-1852)[modifier | modifier le code]

Assemblée nationale constituante (1848-1849)[modifier | modifier le code]

Assemblée nationale législative (1849-1851)[modifier | modifier le code]

Corps législatif sous le Second Empire (1852-1870)[modifier | modifier le code]

Ire Législature (29/03/1852-28/11/1857)[modifier | modifier le code]

IIe Législature (28/11/1857 - 05/11/1863)[modifier | modifier le code]

IIIe Législature (05/11/1863- 28/04/1869)[modifier | modifier le code]

IVe Législature (28/04/1869- 04/09/1870)[modifier | modifier le code]

IIIe République (1870-1940)[modifier | modifier le code]

Scrutin du 8 février 1871[modifier | modifier le code]

Pas de circonscriptions : scrutin de liste départemental.

Scrutin du 2 juillet 1871[modifier | modifier le code]

  • Bernard d'Harcourt (élection partielle, pour pourvoir au remplacement d'Adolphe Thiers, élu simultanément dans plusieurs départements et ayant opté pour celui de la Seine).

Scrutins des 20 février-5 mars 1876[modifier | modifier le code]

Scrutins des 11-14 octobre 1877[modifier | modifier le code]

Scrutin du 6 avril 1879[modifier | modifier le code]

Scrutins des 21 août-4 septembre 1881[modifier | modifier le code]

Scrutins des 4-18 octobre 1885[modifier | modifier le code]

Pas de circonscriptions : scrutins de liste départementaux.

Scrutin du 26 février 1888[modifier | modifier le code]

(élection partielle, pour pourvoir au remplacement d'Adolphe Cochery et Ernest Fousset, élus sénateurs).

Scrutin du 15 juillet 1888[modifier | modifier le code]

Scrutins des 22 septembre-6 octobre 1889[modifier | modifier le code]

Scrutin du 20 août 1893[modifier | modifier le code]

Scrutins des 8-22 mai 1898[modifier | modifier le code]

Scrutin du 10 février 1901[modifier | modifier le code]

Scrutin du 3 mars 1901[modifier | modifier le code]

Scrutins des 27 avril-11 mai 1902[modifier | modifier le code]

Scrutins des 6-10 mai 1906[modifier | modifier le code]

Scrutins des 24 avril-8 mai 1910[modifier | modifier le code]

Scrutins des 26 avril-10 mai 1914[modifier | modifier le code]

Scrutin du 16 novembre 1919[modifier | modifier le code]

Pas de circonscriptions : scrutin de liste départemental

Scrutin du 11 mai 1924[modifier | modifier le code]

Pas de circonscriptions : scrutin de liste départemental

Scrutins des 22-29 avril 1928[modifier | modifier le code]

Scrutins des 1er-8 mai 1932[modifier | modifier le code]

Scrutin du 29 septembre 1935[modifier | modifier le code]

Scrutins des 26 avril-3 mai 1936[modifier | modifier le code]

Libération et IVe République (1945-1958)[modifier | modifier le code]

Scrutin du 21 octobre 1945, assemblée constituante[modifier | modifier le code]

Scrutin du 2 juin 1946, assemblée constituante[modifier | modifier le code]

Scrutin du 10 novembre 1946[modifier | modifier le code]

Scrutin du 17 juin 1951[modifier | modifier le code]

Scrutin du 2 janvier 1956[modifier | modifier le code]

Ve République[modifier | modifier le code]

Ire législature (1958-1962)[modifier | modifier le code]

passage à 4 circonscriptions

IIe législature (1962-1967)[modifier | modifier le code]

IIIe législature (1967-1968)[modifier | modifier le code]

IVe législature (1968-1973)[modifier | modifier le code]

Ve législature (1973-1978)[modifier | modifier le code]

VIe législature (1978-1981)[modifier | modifier le code]

VIIe législature (1981-1986)[modifier | modifier le code]

VIIIe législature (1986-1988)[modifier | modifier le code]

scrutin proportionnel et passage à 5 sièges

IXe législature (1988-1993)[modifier | modifier le code]

scrutin majoritaire et redécoupage pour 5 sièges

Circonscription Député Parti Suppléant Parti
Première circonscription Jean-Pierre Sueur PS Claude Bourdin PS
Deuxième circonscription Éric Doligé RPR
Troisième circonscription Jean-Pierre Lapaire PS
Quatrième circonscription Xavier Deniau RPR
Cinquième circonscription Jean-Paul Charié RPR

Xe législature (1993-1997)[modifier | modifier le code]

Circonscription Député Parti Suppléant Parti
Première circonscription Antoine Carré UDF-PR
Deuxième circonscription Éric Doligé RPR
Troisième circonscription Jean-Louis Bernard UDF-Rad
Quatrième circonscription Xavier Deniau RPR
Cinquième circonscription Jean-Paul Charié RPR

XIe législature (1997-2002)[modifier | modifier le code]

Circonscription Député Parti Suppléant Parti
Première circonscription Antoine Carré UDF-PR - -
Deuxième circonscription Éric Doligé RPR - -
Troisième circonscription Jean-Louis Bernard UDF-Rad - -
Quatrième circonscription Xavier Deniau RPR - -
Cinquième circonscription Jean-Paul Charié RPR - -

XIIe législature (2002-2007)[modifier | modifier le code]

Circonscription Député Parti Suppléant Parti
Première circonscription Antoine Carré UMP Raymonde Garreau UMP
Deuxième circonscription Serge Grouard UMP André Marsy UMP
Troisième circonscription Jean-Louis Bernard UMP Claude de Ganay UMP
Quatrième circonscription Jean-Pierre Door UMP Christian Bouleau UMP
Cinquième circonscription Jean-Paul Charié UMP Pierre Bauchet UDF

XIIIe législature (2007-2012)[modifier | modifier le code]

Circonscription Député Parti Suppléant Parti
Première circonscription Olivier Carré UMP Raymonde Garreau UMP
Deuxième circonscription Serge Grouard UMP Christiane Duro UMP
Troisième circonscription Jean-Louis Bernard UMP Claude de Ganay UMP
Quatrième circonscription Jean-Pierre Door UMP Christian Bouleau UMP
Cinquième circonscription Jean-Paul Charié[1] puis Marianne Dubois UMP Marianne Dubois UMP

XIVe législature (2012-2017)[modifier | modifier le code]

Circonscription Député Parti Suppléant Parti
Première circonscription Olivier Carré UMP Shiva Chauvière
Deuxième circonscription Serge Grouard UMP Nicole Pinsard[2]
Troisième circonscription Claude de Ganay UMP Nadine Quaix
Quatrième circonscription Jean-Pierre Door UMP Frédéric Néraud
Cinquième circonscription Marianne Dubois UMP Pierre Bauchet
Sixième circonscription Valérie Corre PS Christophe Lavialle

XVe législature (2017-2022)[modifier | modifier le code]

Circ. Identité Parti Suppléant
1re Stéphanie Rist REM Alain Herraux
2e Caroline Janvier REM Éric Lepêcheur
3e Claude de Ganay LR Nadine Quaix
4e Jean-Pierre Door LR Frédéric Néraud
5e Marianne Dubois LR Maxime Buizard Blondeau
6e Richard Ramos Modem Karine Prigent

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. mort du député UMP du Loiret Charié dépêche AFP parue sur Le Figaro.fr
  2. Décédée.

Voir aussi[modifier | modifier le code]