Le Monde libertaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Monde libertaire
Image illustrative de l'article Le Monde libertaire

Pays France
Langue Français
Périodicité Hebdomadaire
Format Magazine
Genre Presse politique
Prix au numéro 2
Fondateur Joseph Déjacque
Date de fondation 1858 (sous le nom Le Libertaire)
Éditeur Fédération anarchiste

Propriétaire Fédération anarchiste
Directeur de publication Bernard Touchais (2013)
ISSN 0026-9433
Site web Publication en ligne
Unes du Monde libertaire.

Le Monde libertaire est l'organe mensuel puis hebdomadaire de la Fédération anarchiste, depuis cinquante ans. À certaines périodes, la diffusion du journal a atteint 100 000 exemplaires[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Monde libertaire se réclame de la filiation, entre autres, du Libertaire créé en 1895 par Sébastien Faure, et dont l'ancêtre remonte à 1858.

Joseph Déjacque crée Le Libertaire en 1858 aux États-Unis alors qu'il est écrivain et journaliste réfugié aux États-Unis après le coup d'État du de Louis-Napoléon Bonaparte. Il paraît jusqu'en 1861.

Le , Sébastien Faure et Louise Michel reprennent la parution en France jusqu'en 1899 où l'hebdomadaire est remplacé par un quotidien : Le Journal du peuple. Celui-ci, qui se consacre surtout à l'affaire Dreyfus et au procès de Rennes, paraît jusqu'en décembre (299 numéros). À partir d'août de la même année, Le Libertaire « illustré » paraît hebdomadairement comme supplément au quotidien. Il continue sa vie à l'arrêt de ce dernier jusqu'en août 1914, ses positions antimilitaristes entraînent l’arrêt de sa parution, après 960 numéros.

Après une tentative réfractaire en 1917[2], la parution reprend en 1919 et sans interruption jusqu'en 1939 : la parution doit à nouveau s'arrêter avec la guerre. Elle est, de décembre 1923 à mars 1925, une nouvelle fois quotidienne pour 479 numéros.

Le , Le Libertaire reparaît d'abord suivant une parution irrégulière puis bimensuelle due aux restrictions de papier. Il reprend sa forme hebdomadaire à partir d'avril 1946. C'est l'âge d'or du Libertaire, où collaborent alors entre autres Georges Brassens — qui est même un des permanents du journal — Léo Ferré, André Breton, Armand Robin et Albert Camus.

Après une scission-exclusion en 1953, Le Libertaire devient l’organe de la Fédération communiste libertaire (FCL). Son soutien aux indépendantistes algériens lui vaut des procès intentés par l'État français. Lors du conseil national du 17 juillet 1956, la FCL se résout à "suspendre" la parution du Libertaire à cause des dettes accumulées. L’hebdomadaire ne reparaît plus.

À la suite de la crise organisationnelle de 1954, une Fédération anarchiste a été reconstituée et a créé Le Monde libertaire[3]. La crise a été dure et Le Monde libertaire reste mensuel jusqu'en 1977, année où il redevient hebdomadaire.

Fin 2002, paraît le hors-série n° 22 daté du 19 décembre 2002 au 8 janvier 2003, numéro suivi d’une parution sous une nouvelle forme et en couleur dans un format magazine.

En octobre 2004, Le Monde libertaire souffle sa cinquantième bougie. Pour fêter l'événement est publié un recueil d'articles (plus de 400 pages) sous le titre Et pourtant ils existent ! 1954-2004 : Le Monde libertaire a 50 ans, éditions Le Cherche midi.

Fin 2011, lors de son Congrès extraordinaire de Paris, la Fédération anarchiste décide d'éditer, en plus du Monde libertaire hebdomadaire payant et diffusé en kiosque de 24 pages, un Monde libertaire hebdomadaire gratuit de 8 pages, uniquement distribué par ses militants et ses sympathisants. Le premier numéro de ce titre gratuit sort en janvier 2012.

Lors de son 70e Congrès à Rouen en 2012, la Fédération anarchiste décide d'éditer une version hors-série du Monde libertaire à parution bimestrielle en plus de la version classique hebdomadaire et de la version gratuite quinzomadaire. Une édition web est également accessible sur le site internet du Monde libertaire’.

En août 2014, Le Monde libertaire rejoint la blogosphère Mediapart[4].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Collectif, Et pourtant ils existent ! : 1954-2004, Le Monde libertaire a 50 ans, Le Cherche midi, coll. « Documents », 2004 (ISBN 2749102952)

Notices[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. http://increvablesanarchistes.org/articles/1945_68/54_naissanceML.htm
  2. Pour l'histoire à partir de 1917 : voir le site de Fabrice Magnone sur Le Libertaire (1917-1956) : autopsie d'un organe anarchiste : http://www.lelibertaire.net.
  3. Pour ceux qui souhaiteraient connaître en détail l'histoire du Monde libertaire, vous pouvez vous procurer la brochure du groupe de Fresnes-Antony de la FA, Volonté anarchiste, n° 25 ; Histoire du journal de l'organisation des anarchistes : du Libertaire au Monde libertaire, par Maurice Joyeux, éd. du groupe Fresnes-Antony (1984).
  4. "Le Monde libertaire" rejoint la blogosphère Mediapart, 31 juillet 2014, lire en ligne.