Voiles et Voiliers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Voiles et Voiliers
Image illustrative de l’article Voiles et Voiliers

Pays France
Langue Français
Périodicité mensuel
Genre Presse nautique
Prix au numéro 6,20 
Diffusion 32 857 ex. (2017)
Date de fondation 1971
Éditeur SERNAS
Ville d’édition Rennes

Propriétaire Groupe SIPA - Ouest-France
Rédacteur en chef Loïc Madeline
ISSN 0751-5405
OCLC 473963175
Site web https://voilesetvoiliers.ouest-france.fr

Créé en 1971, Voiles et Voiliers est un magazine mensuel français consacré à la voile sportive et de plaisance. Le magazine édite également des numéros hors-série et une collection d'ouvrages dédiés à la voile.

Description[modifier | modifier le code]

À partir de 2008, le magazine enregistre une baisse importante de ses recettes publicitaires, qui aboutit au début de 2015 à un plan de restructuration radical (21 licenciements sur 29 salariés, dont 8 de ses 10 journalistes permanents) et au transfert de son siège et de sa rédaction de Paris à Rennes, au sein du « pôle mer » d'Ouest-France [1]. Une décision à laquelle les journalistes salariés[2] s'opposent, l'estimant non fondée économiquement et périlleuse pour la pérennité du magazine.[3]

En mars 2015, paraît le premier numéro fabriqué à Rennes par une équipe réduite, présentant la navigatrice Florence Arthaud en couverture. Pour Jean-Paul Boucher, directeur général délégué du groupe Ouest-France et maître d'œuvre du plan social chez Voiles et Voiliers, « le regroupement de la rédaction dans Infomer, la filiale d'Ouest-France qui réunit les titres spécialisés dans le maritime, permet de mutualiser les services administratifs et commerciaux tout en conservant une rédaction de 10 personnes, épaulée par de nombreux collaborateurs pigistes »[4]. Des propos optimistes (le magazine compte en fait 5 pigistes réguliers et autant de journalistes salariés, dont trois viennent juste d'être embauchés) qui masquent la difficulté à recomposer une équipe cohérente sur fond d'une érosion des lecteurs (-8,85% en 2017)[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « À nos lecteurs », Voiles et Voiliers n° 529, page 28. Texte non expurgé à lire aussi sur http://voilesetvoilierstorpille-snj.blogspot.fr
  2. « Le blog de la section SNJ de Voiles & Voiliers », sur voilesetvoilierstorpille-snj.blogspot.fr (consulté le 31 mars 2015)
  3. « La presse nautique en eau trouble », sur www.graphiline.com
  4. « Ouest-France restructure son pôle mer sans faire trop de vagues », AFP, 26 mars 2015, 10 h 30.
  5. « Les chiffres officiels de diffusion », sur OJD/ACPM.com

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]