Phosphore (magazine)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour l'élément chimique, voir Phosphore.

Phosphore
Image illustrative de l’article Phosphore (magazine)

Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Périodicité Bimensuel
Genre Jeunesse
Prix au numéro 5,20 
Diffusion 27 803 ex. (2017/2018)
Date de fondation 1981 (il y a 37 ans)
Éditeur Bayard

Rédacteur en chef David Groison
ISSN 0249-8138
Site web Phosphore

Phosphore est un magazine édité par le groupe Bayard depuis 1981 et destiné aux lycéens, à partir de 15 ans. Il fait partie des magazines généralistes de Bayard jeunesse, comme Pomme d'api, Astrapi et Okapi. Mensuel à sa création, il devient bimensuel en 2018[1]. Le magazine a pour objectifs de les aider à comprendre le monde, à devenir soi et à bien choisir son avenir.

Chaque année, le magazine sort trois numéros spéciaux pour bien aider ses lecteurs à préparer leur orientation et leur avenir : "Le Guide des métiers", "Le Guide des études sup" et "Le Guide pour réussir ses examens".

Historique[modifier | modifier le code]

Dix ans après la naissance d'Okapi, le magazine Phosphore voit le jour. En 1981, on découvre que de plus en plus de lycéens veulent travailler, réussir; ils sont demandeurs de moyens rationnels pour les y aider. Le comité directeur de Bayard Presse donne son feu vert : Phosphore va s'élaborer à partir de ce besoin. A cette époque, « Phosphorer » voulait dire dans le langage des jeunes, « réfléchir »[2].

Après sa lancée au mois de février, on découvre que Phosphore intéresse parce que c'est un instrument de réussite scolaire. Phosphore propose des fiches, des dossiers complets, qui donnent une information que l'on trouverait, autrement, dans des livres chers. En France, pour des raisons culturelles autant que financières, toutes les familles n'achètent pas de livres; mais presque tout le monde achète des journaux.

Au fil des années, Phosphore va apprendre aussi à guetter les grands moments de l'actualité du lycéen : la rentrée, le premier conseil de professeurs, les préinscriptions, le brevet, le bac, le voyage à l'étranger... La vie lycéenne est riche en inquiétudes de toute sorte. Dans cette période délicate, Phosphore est comme un baume qui rassure, structure, positive.

Alors qu'au début, Phosphore se présentait comme une sorte de doc parascolaire, il est devenu un vrai journal. Sans trahir son concept, il sait s'assouplir, donner plus de chaleur, de connivence, d'affectivité, au sein même des rubriques purement lycéennes[3].

L'aspect service du magazine n'a donc cessé de s'étoffer afin de favoriser les lycéens à une intégration entre le monde scolaire et le monde tout court. En effet, le magazine a développé un versant culture moderne : l'entrée du journal est consacrée à la musique, au cinéma, avant de plonger dans les rubriques de vie lycéenne. La promesse de Phosphore, au début des années 80, c'était de réussir ses années-lycée. Aujourd'hui, la promesse est la suivante : "Phosphore, le mag qui t'éclaire !"[4].

Équipe[modifier | modifier le code]

  • Directeur de la publication : Pascal Ruffenach
  • Directrice de la presse jeunesse et des rédactions : Nathalie Becht
  • Rédacteur en chef, directeur des publics "plus de 12 ans" : David Groison
  • Rédactrice en chef adjointe : Marion Joseph
  • Directeur artistique : Magnus Harling

Rubriques du magazine[modifier | modifier le code]

  • 13 raisons de se réjouir : 13 actualités culturelles, scientifiques, politiques, sociétales, sportives; illustrées par de grandes images ou photos.
  • 4 enquêtes/dossiers : des reportages, enquêtes, rencontres ou témoignages de 3 à 8 pages sur des thèmes variés. Trois formats traitant en profondeur d’un sujet d’actualité, d’orientation, de développement personnel, d’engagement… ou amenant le lecteur à la rencontre d’une personnalité; puis 1 témoignage vrai de jeune sur un vécu fort.
  • Vous avez des questions? Nous avons les réponses ! : actualité, sciences, histoire, techno, mais aussi lycée, orientation et sujets perso, la rédaction répond en vrac aux questions que les lecteurs leurs adressent.

Diffusion[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

La diffusion totale est en augmentation constante jusqu'en 2012 et diminue à compter de l'année suivante. La diffusion du titre se compte à partir du 1er juillet jusqu'au 30 juin de l'année qui suit.[5]

  • 2009/2010 : 45 521 exemplaires
  • 2010/2011 : 45 918 exemplaires
  • 2011/2012 : 48 977 exemplaires
  • 2012/2013 : 49 999 exemplaires
  • 2013/2014 : 44 366 exemplaires
  • 2014/2015 : 39 669 exemplaires
  • 2015/2016 : 35 020 exemplaires
  • 2016/2017 : 31 498 exemplaires
  • 2017/2018 : 27 803 exemplaires

Application, chaîne Youtube et coaching[modifier | modifier le code]

Give Me Five[modifier | modifier le code]

Une application mobile qui, 5 jours par semaine propose 5 actualités à lire en 5 minutes dès 17h05. Chaque jour, l'application fait le tri et livre les informations essentielles de sujets divers et variés : France, Monde, Science, Sport, Culture ou encore Économie. L'application a gagné un "Trophée des Apps et de l'Internet Mobile 2017"[6].

La chaîne Youtube Phosphore[modifier | modifier le code]

Elle propose 4 séries originales[7] :

  • Adam Croque l’Info : débats d’actu avec le lycéen youtubeur Adam Bros
  • ASQ : les youtubeurs Nadjélika et Sacko répondent aux questions les plus intimes des lecteurs
  • Les moments loose : un lycéen raconte ces petits moments du quotidien où rien ne va plus
  • Mon métier en 2 minutes : un(e) jeune professionnel(le) raconte son métier en lien avec les professions présentées dans le magazine en kiosque

Le Coaching Phosphore[modifier | modifier le code]

Un service payant de coaching orientation personnalisé[8] destiné aux jeunes de 15 à 25 ans. Les séances de coaching sont conçues et animées par des psychologues et coachs d'orientation expérimentés.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La-Croix.com, « Le magazine « Phosphore » change de formule », sur La Croix, (consulté le 30 novembre 2018)
  2. Le Web Pédagogique, Phil FM, entretien avec David Groison journaliste au magazine Phosphore, 14 juin 2010
  3. « Phosphore est un magazine édité par Bayard », sur http://jactiv.ouest-france.fr,
  4. david groison, « Comment nous avons refondé Phosphore — journal de bord », sur Medium, (consulté le 30 novembre 2018)
  5. « Phosphore – Chiffres – #ACPM », sur www.acpm.fr (consulté le 30 novembre 2018)
  6. « Le palmarès 2017 | Trophee des Apps et de l'Internet Mobile », sur www.trophee-des-apps.fr (consulté le 30 novembre 2018)
  7. cvmhsolutions :, « Comment Bayard relance Phosphore », sur www.lesclesdelapresse.fr (consulté le 30 novembre 2018)
  8. « Lycéens : le magazine Phosphore lance un coaching d'orientation pour les classes de Seconde », Ma Chaîne Étudiante TV,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]