Moto Journal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Moto Journal
Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Périodicité Hebdomadaire
Prix au numéro 3,20 euros
Date de fondation 1971

ISSN 0751-591X
Site web www.moto-journal.fr

Moto Journal est un magazine hebdomadaire français traitant de divers sujets relatifs à la moto.

Historique[modifier | modifier le code]

Moto Journal, qui a vu le jour 14 janvier 1971, s'appelait à l'origine Auto Moto, et ce jusqu'au numéro 40 du 28 octobre 1971. Il s'est ensuite appelé Auto Moto Journal du no 41 du 4 novembre 71 au no 44 du 25 novembre 1971.

Un référendum eut alors lieu auprès des lecteurs, Moto Journal souhaitant choisir une orientation exclusive vers la voiture ou la moto. La moto fut choisie, et c'est à partir du numéro 46 du 9 décembre 1971 que Moto Journal porta enfin ce nom. Il n'y eut jamais de numéro 45.

L'équipe initiale du journal l'écrivain et homme de presse Pierre Barret, le pilote-journaliste franco-italien Guido Bettiol[1], le rédacteur en chef jacques Bussillet, le globe-trotter Frédéric Tran-Duc[2], le journaliste "Fenouil", cofondateur avec Jean-Claude Bertrand du raid motocycliste Côte d'Ivoire-Côte d'Azur (ancêtre direct du Paris - Dakar), le caricaturiste Jeff Vivant, Le pilote de trial et inventeur Jean-Pierre Frisquet, ainsi que le sculpteur[3] Sacha Ketoff et l'encyclopédie vivante de la moto ancienne qu'est François-Marie Dumas[4].

Dans les années 70 qui furent celles du grand renouveau de la moto en France avec l'importation des machines japonaises, enfin fiables et performantes, le journal largement appuyé sur un lectorat jeune et passionné pouvait se permettre un ton décalé et irrévérent et une réelle indépendance vis à vis des acteurs économiques du secteur[5].

Moto Journal et la compétition[modifier | modifier le code]

Moto Journal est à l'origine de la course Moto Journal 200, qui avait pour but de proposer une rencontre entre les meilleurs pilotes mondiaux sur le sol français, à l'instar des 200 miles de Daytona. Cette course s'est déroulée sur le circuit Paul-Ricard de 1975 à 1981.

Année Vainqueur Moto
1975 Giacomo Agostini Yamaha YZR
1976 Johnny Cecotto Yamaha YZR
1977 Steve Baker Yamaha YZR
1978 Johnny Cecotto Yamaha YZR
1979 Virginio Ferrari Suzuki
1980 Patrick Fernandez Yamaha YZR
1981 Marc Fontan Yamaha YZR

Moto Journal s'est également investi dans d'autres compétitions en tant que partenaire, tels les 24 Heures Moto, ou auprès de pilotes, dont Gilles Husson. L'un des essayeurs du magazine, Bertrand Sebileau, remportera les 24 Heures Moto à deux reprises, en 1998 et 1999, sur Kawasaki. Moto Journal engagera ses journalistes aux 24 Heures du Mans au guidon d'une Aprilia RSV 1000 en 2004, puis en 2009 avec une Honda RC 30 vieille de 20 ans. David Dumain, Zef Enault et Laurent Cochet réussiront l'exploit de se qualifier, puis rallieront l'arrivée à la 26e place finale, remportant la catégorie Open[6].

Style[modifier | modifier le code]

Cet hebdomadaire conjugue histoire, présent et avenir de la moto, les idées les plus novatrices tout comme les réalités quotidienne du milieu motard. Le passage en bimensuel de leurs confrères de Moto Revue au cours de l'année 2009 le laisse seul hebdomadaire motocycliste français.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Institut National de l’Audiovisuel – Ina.fr, « Les centaures modernes », sur Ina.fr, (consulté le 31 décembre 2016)
  2. « Fred Tran Duc a quitté son bout du monde - Moto Journal », Moto Journal,‎ (lire en ligne)
  3. zhumoriste, « La Matchless "moto moto" de Sacha Ketoff - Z'humeurs & Rumeurs », Z'humeurs & Rumeurs, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  4. « François-Marie DUMAS- Moto Collection François-Marie Dumas www.moto-collection.org », sur www.moto-collection.org (consulté le 31 décembre 2016)
  5. « Qu’est-il arrivé à Moto-Journal ? », Alain Lefebvre Créations,‎ (lire en ligne)
  6. http://www.24h-moto.com/fr/actualites/24-heures-moto-2014-les-belles-histoires-de-mj-1-3_4_1_1998_16945.html

Lien externe[modifier | modifier le code]