Le Journal des arts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Journal des arts
Pays Drapeau de la France France
Langue français
Périodicité bimensuel
Genre revue culturelle
Prix au numéro 5,90 
Date de fondation 1994
Ville d’édition Paris

Directeur de publication Jean-Christophe Castelain
Rédacteur en chef Jean-Christophe Castelain
ISSN 1245-1495
Site web www.lejournaldesarts.fr

Le Journal des arts est un journal bimensuel publié également en version numérique quotidienne consacré à l'art et à son marché en France et dans le monde. Il est publié de 1994 à 2001 par Publications artistiques prançaise (P.A.F.) et à partir de 2002, par les éditions Artclair qui publient également la revue L'Œil.

Historique[modifier | modifier le code]

Publications artistiques françaises (1994–2000)[modifier | modifier le code]

Le Journal des Arts est créé en 1994 par Jacques Dodeman, fondateur du groupe de presse Stratégies, dans le cadre de la société Publications artistiques françaises (P.A.F). Il réunit autour d’Emmanuel Fessy une équipe de journalistes professionnels - parmi lesquels Alain Cueff, ancien rédacteur en chef de Beaux Arts Magazine et Nicholas Powell venu du Financial Times.

Le journal souhaite apporter un regard nouveau sur le monde de l’art et son l’actualité. Il s’adresse aux membres de l’interprofession, musées, galeristes, commissaires priseurs, experts, artistes et aux amateurs qui s'intéressent à l'actualité de l'art. Pour couvrir l’actualité internationale, il crée un pool éditorial avec le groupe Allemandi, éditeur du The Art Newspaper (en) et Il giornale dell'arte, dont il a repris le concept.

Son premier numéro en , est complété par un Agenda des arts la même année, compilant environ 4 000 expositions, foires et salons à travers le monde. Un Guide du marché de l’art sera joint au deuxième numéro, couvrant tous les aspects de ce marché dans les pays de langue française, comprenant des annuaires recensant les différents professionnels, des conseils pratiques et juridiques, des indices. Il sera ensuite publié chaque année[1],[2].

Le journal atteint rapidement une notoriété nationale et internationale[3]. Il lance une série de suppléments comme Le Journal de l'exposition, puis Les Tableaux d’une exposition et étend sa diffusion dans la francophonie[4]. Un nouveau titre, le Periodico del Arte, à Madrid, rejoint le pool éditorial international. Il devient bimensuel avec son 34e numéro en , passe de 48 à 64 pages et baisse son prix[5]. Simultanément il lance un bimestriel, le Magazine des Expositions, au format magazine, consacré aux expositions à travers le monde.

Ses pages Parti pris, permettent à tous les points de vue de s’exprimer, et ses enquêtes sont suivies jusqu’au Japon[6]. Certaines interviews déclenchent des polémiques, comme celle de Jacques Toubon en 1997[7].

En , P.A.F. rachète aux Éditions Gallimard le magazine L'Œil. Gallimard rentre à cette occasion dans son capital[8]. Il remplace le Magazine des Expositions qui cesse de paraître.

En association avec Art Market Research à Londres, P.A.F. lance l’indice JDA Art 100, à partir des résultats communiqués par 400 organisations de ventes aux enchères dans le monde[9]. En , Le Journal fête son numéro 100, en éditant L’Art à la Une, un livre qui réunit ses cent premières unes commentées[10].

En 1999, le Journal des Arts et L'Œil mettent en ligne un site portail commun, Artindex.tm.fr. Accessible en français et en anglais le site propose des services gratuits et payants. La même année la société N@rt[11] rachète le titre[12].

N@RT (2000–2002)[modifier | modifier le code]

La cession des titres intervient le pour un peu moins de 20 000 000 de francs et N@rt assure désormais la parution. À la suite de tensions, le directeur général Pascal Paradis quitte le journal, suivi en 2001 par son fondateur Emmanuel Fessy qui quitte la direction de la rédaction[13]. Il est remplacé par Philippe Régnier. Nart reporte deux fois son introduction en Bourse[14]. Le , il est en cessation de paiement, entraînant dans sa chute le Journal des Arts et L'Œil[15]. Les titres sont rachetés à la barre du Tribunal de commerce de Paris par Jean-Christophe Castelain à travers les éditions Artclair[16].

Artclair Éditions (depuis 2002)[modifier | modifier le code]

Deux nouvelles formules[modifier | modifier le code]

Sous l’impulsion de Jean-Christophe Castelain, une nouvelle formule est mise en chantier dès la reprise de l’éditeur avec la collaboration de l’agence Rampazzo qui aboutit en à une nouvelle version du journal[17]. Quatorze ans plus tard, en , le journal est à nouveau remanié avec, entre autres ,un nouveau logo[18].

Passage au numérique[modifier | modifier le code]

Artclair avait mis en ligne en 2008 une première version du site éditorial sous le nom d’Artclair.com.[19]  En , le site change de nom pour s’appeler LeJournaldesArts.fr [20]et un an plus tard son accès est réservé aux abonnés payants[21].

La version papier du Journal des Arts tend de plus en plus à devenir un journal d’analyse avec des enquêtes et des dossiers tandis que le site couvre l’actualité immédiate.

Contenu éditorial[modifier | modifier le code]

La rédaction commune du Journal des Arts (papier et numérique) est composée d’une équipe d’une trentaine d’auteurs et de journalistes. Elle est complétée depuis quelques années par un réseau de correspondants à l’étranger (États-Unis, Russie, Grande Bretagne…) rédigeant en français pour des lecteurs français. Jacques Attali[22], Pascal Ory, Emmanuel Fessy publient régulièrement des éditoriaux. Des dessinateurs de presse apportent toutes les semaines leur propre regard sur l’actualité.

Il produit également des classements annuels et a publié de 2004 à 2017 un palmarès des musées[23] Il publie depuis 2012, « l’Artindex », un classement des artistes français et internationaux[24] en fonction du nombre de leurs expositions et de l’importance des lieux d’exposition.[25] Depuis 2012, il établit chaque année au printemps le tableau des fiscalités comparées du marché de l’art dans 14 pays.[26] En 2013 il classe les 33 villes de plus de 100 000 habitants en fonction de leurs équipements culturels.[27] En 2015 il publie un classement des écoles supérieures d’art en fonction de la réputation des artistes qui en sont diplômés[28].

Rédacteurs en chef[modifier | modifier le code]

  • 1994–2001 : Emmanuel Fessy
  • 2001–2011 : Philippe Régnier
  • Depuis 2011 : Jean-Christophe Castelain

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Suivons le Guide du Marché de l’Art, Les Échos 30 juin 1995
  2. (en) Jacques Dodeman, Guide du marché de l'art, , 304 p. (ISBN 978-2-910644-01-7, lire en ligne).
  3. Le Journal des Arts présente son premier numéro, Correspondance de la Presse du 1/3/1994, Pierre Maillard Un nouveau mensuel en vente mardi, Dépêche AFP du  28/2/ 1994. Reprises dans l’ensemble de la presse. Nombreux articles de journaux dont Le Monde 24 février1994, Le Figaro 5/3/1994, 22/3/1994, Un regard nouveau sur le Monde de l’Art, Libération, Vive le Journal des Arts, Quotidien de Paris 3/3/1993, Les arts ont leur journal, La Croix, Christian Caujolle L’art sans images Il donne à lire pas à voirL’art est mondial, le journal des Arts aussi , Le Devoir au Canada 20/9.1994 etc.
  4. Bruxelles Notre vie culturelle décortiquée par un magazine français, Le Soir, 16/2/1095
  5. Dépêche AFP 2 /4/1997, Correspondance de la Presse 7/4/1997 Le Journal des arts devient bimensuel et accroit son ouverture internationale
  6. Le jour même de la publication de l’article, Armelle Héliot reprend sous le titre La Carnation Nacrée de la Joconde, en quatrième de couverture du Figaro, les deux « Jocondes » en couleurs et les conclusions du Journal.  Les Agences, AFP, Reuter, s’emparent de l’information et diffusent textes et illustrations à travers le monde. Les 29 et 30 avril, Faut il restaurer la Joconde Le Monde,  Could Life be brighter for the Mona Lisa The Times  à Londres, Louvre declines to bring a blush to Mona Lisa cheeks, The Guardian, la plupart des titres de la presse régionale,et  européenne,  Acarlar los colores a La Gioconda El Pais Madrid, The Times,Asahhi Shimbum etc,  Venue d’Angleterre, l’enquête de Martin Bailey sur l’authenticité remise en cause des dizaines d’œuvres de Van Gogh, avaient suscité des débats internationaux  Philippe Dagen, Michel Guérin,   Van Gogh, ses experts, ses liquidateurs. Le Monde, 26/7/19977, Des experts s'affrontent sur les Tournesols, 29/10/1997 Vincent Nocé L’affaire Tournesols, Libération 17/7/97, et là encore la controverse, reprise par la BBC et toute la presse européenne, avait été  jusqu’au Yomuri Shimbum àTtokyo .
  7. Pour envenimer la controverse, au même moment est envisagée une aide plus que modeste pour les sans logis. Vincent Nocé, Des Commissaires prisés, Libération 7/5/97, T’as pas 2 Milliards ? Lutte Ouvrière 30/5/97, Commissaires Priseurs, Le contribuable Tondu Le Courrier Picard, 5/5/97, Toubon Tout Content Aladin 6/5/97 etc
  8. Correspondance de la Presse 2/4/98,  Le Monde 6/4/98
  9. Un indice pour le Marché de l’Art, La Vie Française, 29/5/99
  10. Dépêche AFP/3/3/2000, Le Journal des Arts fête son numéro 100 en éditant L'Art à la Une. Correspondance de la Presse, 6 /3/2000
  11. Nathalie Carmeni, L’Art et la manière d’intégrer Internet, e Commerce, 10/2000, Nart vise une clientèle internationale, Le Figaro, 21/10/2000
  12. « Nrt fera son entrée au nouveau marché le 29 juin », sur Les Echos, (consulté le )
  13. « Le créateur du «Journal des arts» s'en va », sur Libération (consulté le )
  14. Dépêche AFP 29/6/2000, puis 12/7/2000 , Nart annonce le report de son  introduction au Nouveau Marché, Cyrille Pluyette, Nart tente de rebondir,  25/9/2000 etc.
  15. Dépêche AFP14 /9/2000, Correspondance de la Presse 17/9/2 000 Cessation de paiement pour Journal des Arts et L'Œil qui veulent continuer
  16. « Le Journal des arts et L'oeil acquis par un particulier, Jean-Christophe Castelain - Stratégies »,
  17. « Jean-Christophe Castelain, directeur de la publication », sur www.lejournaldesarts.fr, (consulté le )
  18. « Un nouveau Journal des Arts », sur www.lejournaldesarts.fr, (consulté le )
  19. « L'art tisse sa toile », sur www.elle.fr, (consulté le )
  20. « Artclair.com devient LeJournaldesArts.fr », sur www.lejournaldesarts.fr, (consulté le )
  21. « Abonnés, abonnés chéris », sur www;lejournaldesarts.fr, (consulté le )
  22. « Les émotions artificielles », sur www.attali.com, (consulté le )
  23. « Méthodologie du 14e Palmarès des musées », sur www.lejournaldesarts.fr, (consulté le )
  24. « Palmarès France : la relève en marche », sur www.lejournaldesarts.fr, (consulté le )
  25. « Artindex France 2017 : 3 000 à 4 241 », sur www.lejournaldesarts.fr, (consulté le )
  26. « 2017 : l’année des grandes réformes fiscales », sur www.lejournaldesarts.fr, (consulté le )
  27. « Bordeaux, 2ème des grandes villes d'art », sur www.france3-regions.francetvinfo.fr, (consulté le )
  28. « Exclusif : le premier palmarès des écoles d’art », sur www.lejournaldesarts.fr, (consulté le )

Lien externe[modifier | modifier le code]