Jean-Jacques Gandini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jean-Jacques Gandini
Naissance 23 janvier 1948
Grasse (Alpes-Maritimes)
Origine français
Cause défendue libertaire

Jean-Jacques Gandini, né le 23 janvier 1948 à Grasse (Alpes-Maritimes), est un avocat, docteur en sciences politiques, journaliste et militant anarchiste, membre de la Ligue française pour la défense des droits de l'homme et du citoyen.

Il est particulièrement connu pour ses études sur Pa Kin et le mouvement anarchiste chinois.

Il a été président du Syndicat des avocats de France (SAF)[1] de novembre 2012 à novembre 2014.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1976, en plus de sa licence en droit, il obtient un diplôme de troisième cycle de sciences politiques.

Il devient avocat et se spécialise dans la défense des libertés publiques, des exclus[2] et du droit de la consommation[1].

Il s’installe à Montpellier et rencontre Ronald Creagh.

En 1977, il adhère à la Ligue des droits de l’Homme.

Depuis 1979, il est membre du Syndicat des avocats de France, dont il est le président entre 2012 et 2014[3],[4].

En 1997, il assiste à l'intégralité du procès de Maurice Papon dont il tire l'ouvrage : Le Procès Papon : histoire d’une ignominie ordinaire au service de l’État[5].

Militant libertaire[modifier | modifier le code]

En 1969, il rejoint l'Organisation révolutionnaire anarchiste.

Selon le Dictionnaire des anarchistes : « Il se ressent [...] bakouninien dans l’âme », mais apprécie la pensée économique de Marx et la critique de la société du spectacle développé par les situationnistes.

Il rencontre Guy Malouvier[6] dont il obtient les premiers éléments bibliographiques sur Pa Kin et le mouvement anarchiste chinois dont il devint spécialiste.

En 1972, il adhère au Centre International de Recherches sur l'Anarchisme (Lausanne) et rencontre Marianne Enckell et Louis Mercier-Vega.

En 1975, il publie sa première étude Où va la Chine ?

Dans les années 1980-1990, il publie ses premiers ouvrages à l’Atelier de création libertaire : Pa Kin, le coq qui chante dans la nuit et Aux sources de la révolution chinoise : les anarchistes. Il collabore à l'hebdomadaire Le Monde libertaire[7].

En 1996, il est l’un des fondateurs de la revue libertaire Réfractions dont il sera nommé directeur de publication[8],[9],[10].

Depuis la fin des années 1990, il chronique régulièrement des ouvrages dans Le Monde diplomatique[11].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Avant-propos des éditeurs[modifier | modifier le code]

Articles[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Rebecca E. Karl, Chine fin de siecle: tout changer pour ne rien changer. By Jean-Jacques Gandini, The China Quarterly, Volume 144, décembre 1995, p. 1195-1196, Cambridge journals, lire en ligne.
  • (pt) Jorge Cavalcanti Boucinhas Filho, Discriminação por sobrequalificação, Université de São Paulo, 2008, page 16 et suivantes.
  • CP, Devoir de désobéissance contre raison d’État, janvier 2010, Divergences, lire en ligne.

Notices[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Anne Portmann, « Même s’il est critiquable, le projet de loi sur l’action de groupe est une avancée », interview de Jean-Jacques Gandini, Dalloz Actualité, 6 mars 2015, lire en ligne.
  2. Marie Barbier, Le procès des ventres vides, L'Humanité, 3 décembre 2014, lire en ligne.
  3. AFP, Évolution de la profession et rôle de l'avocat au menu du congrès du SAF, droit-inc.fr, 8 novembre 2013, lire en ligne.
  4. Françoise Martres (Présidente du Syndicat de la magistrature), Jean-Jacques Gandini (Président du Syndicat des avocats de France), La justice ne se réduit pas à un enjeu politique, Libération, 18 novembre 2013, lire en ligne.
  5. Bibliothèque Numérique Francophone Accessible : Le procès Papon : histoire d'une ignominie ordinaire au service de l'État Jean-Jacques Gandini.
  6. Dictionnaire des anarchistes : Guy Malouvier.
  7. Le Monde libertaire : Jean-Jacques Gandini.
  8. Dictionnaire international des militants anarchistes : Jean-Jacques Gandini.
  9. RA.forum : GANDINI, Jean-Jacques. Avocat, membre de l’équipe de rédaction de la revue Réfractions.
  10. Réfractions : « Jean-Jacques Gandini ».
  11. Le Monde diplomatique : « Jean-Jacques Gandini ».
  12. Marie Holzman Lau Sanching, Dix ans dans les camps chinois 1981-1991, traduit du chinois par Hervé Denès Perspectives chinoises 2003
  13. Les auteurs du Monde libertaire : Jean-Jacques Gandini.