Zadig (revue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Zadig
Image illustrative de l’article Zadig (revue)
Logo de la revue Zadig

Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Périodicité Trimestrielle
Prix au numéro 19 
Fondateur Éric Fottorino
Date de fondation 2019
Éditeur Les Éditions Zadig
Ville d’édition Paris

Directeur de publication Éric Fottorino
Rédacteur en chef François Vey
ISSN 2650-9954
Site web www.zadiglemag.fr

Zadig est une revue trimestrielle française consacrée à la France d'aujourd'hui créée en 2019 par Éric Fottorino, ancien directeur du quotidien Le Monde. Elle donne la parole à des journalistes, des historiens et des romanciers.

Présentation[modifier | modifier le code]

Zadig est un trimestriel sans publicité de près de 200 pages consacré à la France d'aujourd'hui[1].

La revue souhaite s'intéresser à « toutes les France qui racontent la France » comme indiqué en couverture[2].

Comme le précise Le Figaro, « chaque numéro évoque un aspect de la France vu par des journalistes, des écrivains et des intellectuels »[3].

Sa présentation est très graphique avec des illustrations de Catherine Meurisse et Mathieu Sapin[4].

La revue tient son nom du héros de Voltaire, Zadig, « personnage le plus résilient de la littérature française, défiguré, rejeté de chez lui, qui surmonte toutes les difficultés et finalement trouve le bonheur » explique Éric Fottorino dans Le Monde[1].

Zadig est disponible en kiosque et sur abonnement mais aussi en librairie.

Historique[modifier | modifier le code]

En mars 2019, Éric Fottorino lance par crowdfunding la revue Zadig, un trimestriel qui souhaite « rendre lisible un pays devenu illisible : la France »[5].

Pour le premier numéro, les textes sont signés des historiens Pierre Rosanvallon, Patrick Boucheron, Mona Ozouf, du démographe Hervé Le Bras, mais également des écrivains Marie Darrieussecq pour une nouvelle, Leïla Slimani pour une chronique, Régis Jauffret, Christian Bobin ou encore Maylis de Kerangal[4].

La revue est inspirée des expériences réussies de America et du 1 et a nécessité deux ans de gestation[4]. Cette revue haut de gamme vise 30 000 à 35 000 exemplaires pour atteindre son point d'équilibre[6].

En mai 2021, Emmanuel Macron accorde une interview à Zadig dans laquelle il revient sur son quinquennat, son rapport à la France et ses racines[7].

Numéros parus[modifier | modifier le code]

Numéro Titre Période de publication
1 Réparer la France Printemps 2019
2 La nature et nous Été 2019
3 Le travail, pour quoi faire ? Automne 2019
4 Heureux comme dieu(x) en France ? Hiver 2019
5 Ces maires qui changent la France Printemps 2020
6 Besoin d'outre-mer Été 2020
7 Changer de vie Automne 2020
8 Mieux manger Hiver 2020
9 Femmes, une révolution française Printemps 2021
10 Au cœur du complotisme Été 2021
11 Ces banlieues qui réinventent la France Automne 2021
12 Quand l'écologie nous gagne Hiver 2021
13 La province contre Paris Printemps 2022

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b François Bougon, « «Zadig» ou l’Hexagone mis en revue », Le Monde, (consulté le )
  2. Jérôme Lefilliâtre, « La revue «Zadig» se lance pour «mettre en mots la France» », Libération, (consulté le )
  3. Chloé Woitier, « Avec le trimestriel «Zadig», Éric Fottorino se penche sur la France », Le Figaro, (consulté le )
  4. a b et c Aude Carasco, « Le trimestriel «Zadig» veut rendre la France plus lisible », La Croix, (consulté le )
  5. « « Zadig », la nouvelle revue consacrée à « toutes les France » », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le )
  6. Laure Croiset, « Zadig cultive sa différence et trouve son public », Challenges, (consulté le ), p. 53
  7. « Macron dans "Zadig" : son amour du Lot, les Gilets jaunes, l'immigration... ce qu'il faut retenir de son long entretien », sur ladepeche.fr (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]