Brian Pillman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Brian Pillman
Description de cette image, également commentée ci-après

Brian Pillman (à droite) avec un fan.

Données générales
Nom complet Brian William Pillman
Nom de ring Yellow Dog
Flyin' Brian
Nationalité américaine
Date de naissance ,
Cincinnati, Ohio
Date de décès (à 35 ans),
Bloomington, Minnesota
Taille 6 0 (1,83 m)[1]
Poids 235 lb (107 kg)[1]
Catcheur (ou catcheuse) décédé
Fédérations Stampede Wrestling
World Championship Wrestling
World Wrestling Federation
Carrière pro. 1986

Brian William Pillman (né le à Cincinnati, Ohio et mort le à Bloomington, Minnesota) est un un joueur de football américain ainsi qu'un catcheur (lutteur professionnel) américain.

Joueur de football américain à l'université Miami d'Oxford, Ohio au poste d'arrière il signe comme agent libre avec les Bengals de Cincinnati en 1984. Il y reste seulement une saison et participe ensuite aux camps d'entraînement d'avant saison des Bills de Buffalo en 1985 avant de tenter sa chance dans la Ligue canadienne de football chez les Stampeders de Calgary en 1986 avant d'arrêter sa carrière de footballeur.

Alors qu'il est au Canada, il décide de s'entraîner auprès de Stu Hart afin de devenir catcheur. Il fait ses premiers combats à la Stampede Wrestling, la fédération d'Hart en 1986 avant de retourner aux États-Unis en 1989 à la World Championship Wrestling (WCW). Il s'y fait connaître d'abory devient populaire en devenant le premier champion des poids-lourds légers de la WCW fin 1991 et détient une seconde fois ce titre courant 1992. Il y fait équipe avec Steve Austin avec qui il remporte le championnat du monde par équipe de la WCW ainsi que le unifié avec le championnat du monde par équipe de la National Wrestling Alliance. Il quitte la WCW en 1996 et rejoint la World Wrestling Federation l'année suivante. Il meurt d'une crise cardiaque dans une chambre d'hôtel de Bloomington, Minnesota.

Carrière dans le football américain[modifier | modifier le code]

Pillman perd son père peu de temps après sa naissance[2]. Il développe un polype à la gorge aux alentours de ses deux ans et passe donc beaucoup de temps à l'hôpital, subissant près de 40 opérations qui lui donnent une voix rauque[2].

Alors qu'il était à l'université Miami d'Oxford, Ohio, Pillman faisait du football américain pour les Redhawks de Miami en tant qu'arrière où il était connu pour ses records de « tacles à perdition ». Il s'en allait pour la National Football League sans avoir été drafté, rejoignant les Bengals de Cincinnati (l'équipe de sa ville) en tant que joueur libre en 1984 et plus tard la Ligue canadienne de football pour les Stampeders de Calgary en 1986. Il a aussi joué pour les Bills de Buffalo lors de la pré-saison en 1985, mais il n'était pas conservé et choisit avant le commencement de la saison. Ses attentes d'intégrer l'équipe des Bengals étaient publiés dans une série d'articles dans le journal The Cincinnati Enquirer. Pendant sa carrière de footballeur, Pillman commençait à prendre des stéroïdes et des anti-douleurs pour ses performances, ce qui lui causera des ennuis de santé pour le reste de sa vie.

Carrière dans le catch[modifier | modifier le code]

Stampede Wrestling[modifier | modifier le code]

Après l'arrêt de sa carrière de footballeur, Pillman restait au Canada et commençait à s'entraîner en tant que catcheur sous les ordres de Stu Hart et de ses fils. Il débutait sous son nom réel en 1986 dans la fédération des Hart située à Calgary, Alberta dans la Stampede Wrestling.

World Championship Wrestling[modifier | modifier le code]

À la World Championship Wrestling, Brian Pillman fait équipe avec Steve Austin pendant plusieurs mois ,leur équipe s'appelais The Hollywood Blond.

Décès[modifier | modifier le code]

Dans la matinée du 5 octobre 1997 avant le spectacle In Your House: Badd Blood à Saint Louis, Pillman décède dans une chambre d'hôtel dans le Minnesota, à l'âge de 35 ans. Alors qu'il avait un document qui confirmait l'abus de prescription de drogue, une autopsie détectait une malformation cardiaque qui a conduit à son décès.

Le 26 novembre 2009, Alexis Pillman, la belle fille de Brian, décède dans un accident de voiture.

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Pro Wrestling Illustrated
    • Classé numéro 84 dans la liste des 500 meilleurs catcheurs des années PWI en 2003
    • Classé numéro 50 des meilleures équipes des années PWI (avec "Stuning" Steve Austin)[4]
  • Wrestling Observer Newsletter
    • Débutant de l'année (1987)[7]
    • Équipe de l'année (1993) avec Steve Austin[8]
    • Catcheur le plus sous-estimé (1994)[9]
    • Rivalité de l'année (1997) avec la Hart Foundation, contre Steve Austin[10]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Profil de Brian Pillman », sur Online World of Wrestling (consulté le 21 septembre 2016).
  2. a et b (en) Matthew Hester, « Brian Pillman, One Mans Tale Of, Drugs, Pain, and Death », sur Bleacher Report,‎ (consulté le 22 septembre 2016).
  3. (en) « Historique du NWA World Tag Team Championship », sur Pro-Wrestling Title Histories (consulté le 7 août 2009)
  4. (en) « Pro Wrestling Illustrated's Top 100 Tag Teams of the PWI Years », sur Wrestling Information Archive (consulté le 22 juin 2009)
  5. (en) « Historique du Stampede International Tag Team Championship », sur Pro-Wrestling Title Histories (consulté le 1er novembre 2009)
  6. (en) « Historique du WCW World Tag Team Championship », sur Wrestling-titles.com (consulté le 9 juin 2009)
  7. (de) « Observer: Best Rookie of the Year », sur genickbruch.com (consulté le 9 novembre 2009)
  8. (de) « Observer: Tag Team of the Year », sur genickbruch.com (consulté le 9 novembre 2009)
  9. (de) « Observer: Most Underrated Wrestler », sur genickbruch.com (consulté le 9 novembre 2009)
  10. (de) « Observer: Best Feud of the Year », sur genickbruch.com (consulté le 9 novembre 2009)