The Patriot (catch)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Wikipédia:Bons articles Vous lisez un « bon article ».
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wilkes, Patriot et The Patriot.
Del Wilkes
Del "The Patriot" Wilkes 2015 (cropped).jpg
Données générales
Nom de naissance
Del Wilkes
Nom de ring
The Patriot
The Trooper
Nationalité
Naissance
Taille
6 5 (1,96 m)[1]
Poids
255 lb (116 kg)[1]
Catcheur retraité
Fédération
Entraîneur
Carrière pro.

Del Wilkes (né le à Columbia) est un catcheur américain connu sous le nom de ring de The Patriot. Il est joueur de football américain à l'université de Caroline du Sud au poste d'offensive lineman et est un All-American en 1984 c'est-à-dire qu'il est un des meilleurs joueurs du championnat universitaire. Cependant, il n'est pas engagé par des franchises de la National Football League et devient catcheur en 1988.

Wilkes s'entraîne dans l'école de catch de The Fabulous Moolah puis part lutter à l'American Wrestling Association (AWA). Il y prend le nom de The Trooper où il incarne sur le ring un soldat de la police militaire américaine. Il fait équipe avec DJ Peterson et ensemble, ils sont les derniers champions du monde par équipes de l'AWA. Il fait ensuite un bref passage à la All Japan Pro Wrestling avec ce nom de ring.

En 1991, il rejoint la Global Wrestling Federation (GWF) et y adopte le gimmick de The Patriot qui est l’archétype du babyface patriote avec son masque aux couleurs du drapeau américain. Il est le premier champion Télévision et le premier champion d'Amérique du Nord de cette fédération qu'il quitte en 1992.

Il garde son gimmick de The Patriot et retourne à la All Japan Pro Wrestling où il remporte le championnat par équipes All Asia avec The Eagle qu'il retient jusqu'en 1994. La même année, il rejoint la World Championship Wrestling (WCW) où il forme l'équipe Stars and Stripe avec Marcus Alexander Bagwell. Ils remportent à deux reprises le championnat du monde par équipes de la WCW. En 1997, il rejoint la World Wrestling Federation où il est un des alliés de « Stone Cold » Steve Austin au cours de sa rivalité avec Bret Hart. L'année suivante, il est contraint d'arrêter sa carrière après une grave blessure au genou et des déchirures des deux triceps.

À la suite de ses blessures, Wilkes devient dépendant aux anti-douleurs en plus d'être alcoolique et cocaïnomane, ce qui lui pose des problèmes avec la justice. Il se fait arrêter à de nombreuses reprises et est condamné à 18 mois de prison car il rédige ses propres ordonnances. Il parvient à soigner ses addictions grâce à son entourage. Par la suite, Wilkes travaille comme vendeur dans une concession automobile à Columbia. Il continue à porter le masque de The Patriot pour des signatures d'autographes en marge de spectacle de catch.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Del Wlkes grandit à Columbia en Caroline du Sud[3]. Il est fan de catch et va souvent voir Jack Brisco (en) lutter au Township Auditorium de Columbia[4]. Il fait partie de l'équipe de football américain de l'Irmo High School puis rejoint l'université de Caroline du Sud où il joue au poste d'offensive lineman[3],[5]. À partir de 1983, il devient un des joueurs clé de l'attaque des Gamecocks de la Caroline du Sud[3]. L'année suivante, il devient un All-American[6]. Il quitte l'université avec un diplôme en justice pénale[7].

L'année suivante, il participe à des camps d'entraînements des Buccaneers de Tampa Bay en 1985 puis des Falcons d'Atlanta en 1986 mais n'est pas retenu[8].

Carrière de catcheur[modifier | modifier le code]

Entraînement et American Wrestling Association (1988-1990)[modifier | modifier le code]

Del Wilkes décide de devenir catcheur et s'entraîne d'abord à l'école de The Fabulous Moolah[9]. Il y apprend les bases du catch mais pas la « psychologie »[a],[9]. Il rencontre le catcheur Wahoo McDaniel (en) qui l'invite à aller dans le Minnesota à l'American Wrestling Association(AWA)[10]. Il y continue son apprentissage du catch auprès de Brad Rheingans (en)[10]. Il commence par lutter sous son véritable nom puis prend le nom de ring de The Trooper et incarne un soldat de la police militaire américaine[5],[10].

L'AWA commence à le mettre en avant en 1990[5]. Le au cours de SuperClash IV, ils battent Mike Enos (en) et Wayne Bloom qui sont alors champions du monde par équipe de l'AWA dans un match en cage où le titre n'est pas en jeu[11],[12]. Le , il fait équipe avec DJ Peterson et ils deviennent champion du monde par équipes de l'AWA en battant Enos et Bloom[13]. Ils sont les derniers champions de cette fédération qui ferme ses portes début 1991[14].

All Japan Pro Wrestling (1990-1997)[modifier | modifier le code]

Del Wilkes fait plusieurs passages au Japon à la All Japan Pro Wrestling (AJPW) d'abord sous le nom de The Trooper[8],[9]. Il n'est alors pas prêt à lutter dans cette fédération qui a un style de catch plus violent[9].

Il y retourne en 1992 sous le nom de The Patriot[8]. Il fait équipe avec The Eagle et le , ils remportent le championnat par équipes All Asia après leur victoire face à Kenta Kobashi et Tsuyoshi Kikuchi[15]. Leur règne prend fin le après leur défaite face à Dan Kroffat et Doug Furnas[16].

En 1995, il revient à l'AJPW après avoir mis fin à son contrat avec la World Championship Wrestling où il est un mid-carder et y reste jusqu'en 1997[5].

Global Wrestling Federation (1991-1992)[modifier | modifier le code]

En 1991, Joe Pedicino et Bill Eadie, respectivement le propriétaire et le booker de la Global Wrestling Federation (GWF), proposent à Wilkes de venir travailler dans cette fédération[10]. Il arrive au Texas où on lui explique qu'on souhaite le voir incarner The Patriot, un catcheur masqué aux couleur de la bannière étoilée[10]. Dés son arrivée, il participe au tournoi pour désigner le premier champion Télévision qu'il remporte après sa victoire face à Buddy Landel (en) en finale le [17]. Il est ensuite le premier champion poids lourd d'Amérique du Nord en battant Al Perez en finale d'un tournoi le [18],[19]. Cette victoire est entachée de soupçon de triche car Perez a un pied sur la première corde du ring lors du tombé et The Patriot décide de rendre vacant son titre[18]. The Patriot parvient à vaincre Perez dans un match revanche 13 jours plus tard[19]. Cependant, cette victoire est entachée par l'intervention de Dark Patriot (en) en faveur de The Patriot[18].

The Patriot accepte son titre de champion d'Amérique du Nord et rend vacant le titre Télévision[18]. Il devient le rival de Dark Patriot (en) et perd son titre face à ce dernier le [18],[20]. Au cours de ce combat, le commentateur Bruce Prichard aide Dark Patriot en frappant The Patriot avec la ceinture de champion d'Amérique du Nord[18]. Wilkes quitte la fédération quelques jours plus tard[18].

World Wrestling Federation (1992)[modifier | modifier le code]

En 1992, Del Wilkes est brièvement sous contrat avec la World Wrestling Federation avant de quitter la fédération début avril[21].

World Championship Wrestling (1994-1995)[modifier | modifier le code]

En 1994, Del Wilkes signe un contrat de trois ans avec la World Championship Wrestling où il continue de lutter avec le masque de The Patriot[22],[23]. Il commence à lutter seul avant que les bookers ne décident de le mettre en équipe avec Marcus Alexander Bagwell ; ensemble, ils se font appeler Stars and Stripe[23]. Le au cours Fall Brawl, ils perdent un match pour le championnat du monde par équipes de la WCW face à Paul Orndorff et Paul Roma[24]. Ils parviennent à les battre le et deviennent champions par équipes[25]. Leur règne est assez court puisqu'Orndorff et Roma récupèrent ce titre le à Halloween Havoc[26]. Stars and Stripe reprennent ce titre le à Clash of the Champions 29[27]. Ce second règne s'arrête le au cours de l'enregistrement de WCW Saturday Night du après leur défaite face aux Harlem Heat (Booker T et Stevie Ray (en))[28],[29].

Ils tentent de récupérer leur titre le au cours de Clash of the Champions 30 sans succès[30]. Ils se séparent quelques semaines plus tard car Del Wilkes demande à quitter la WCW[22]. Wilkes explique son départ car les arrivées et les mises en valeur d'Hulk Hogan et Randy Savage l'ont frustré[22].

World Wrestling Federation (1997)[modifier | modifier le code]

Le à RAW is WAR, « Stone Cold » Steve Austin présente The Patriot comme étant un de ses alliés dans sa rivalité avec Bret Hart, ce dernier incarne alors un heel patriote canadien[31]. La semaine suivante, il fait son premier combat télévisé qu'il remporte par disqualification face à Hunter Hearst Helmsley après l'intervention de la Hart Foundation[32]. Le à In Your House 17 : Ground Zero, il perd par soumission un match pour le championnat du monde poids lourd de la WWF face à Bret Hart[33]. Le à Badd Blood: In Your House, il fait équipe avec Vader et ils ne parviennent pas à vaincre Bret Hart et The British Bulldog dans un match par équipe de capture du drapeau[34]. Wilkes quitte la WWF quelques semaines plus tard après s'être déchiré le triceps[35].

Fin de carrière (1998)[modifier | modifier le code]

Après son départ de la WWF, Wilkes tente de reprendre sa carrière à la New Dimension Wrestling, une petite fédération de catch de Caroline du Nord[36]. Sa blessure au triceps ainsi qu'une douleur au genou droit le contraignent à arrêter sa carrière[35].

Conflit avec Tom Brandi[modifier | modifier le code]

Un homme moustachu portant un stetson et une chemise noire et un autre masqué portant un t-shirt bleu.
Stan Hansen et The Patriot en 2015.

Del Wilkes apparaît ponctuellement dans des petites fédérations de la côte Est en portant le masque de The Patriot[37]. En , il apprend que Tom Brandi (en) incarne The Patriot dans des petites fédérations[37]. D'après Wilkes, Brandi se présente comme étant le The Patriot de la World Wrestling Federation et utiliserait des photos de The Patriot en 1997 durant les séances de signature d'autographe[37]. Brandi se défend en déclarant : « Il y a un million de Doink The Clown, une douzaine de Patriots et trois Nature Boys »[38].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Del Wilkes a longtemps consommé des stéroïdes pour augmenter sa masse musculaire[8]. C'est un ancien cocaïnomane, il a été dépendant aux analgésiques[8]. Il se fait arrêter à de nombreuses reprises à cause de cela et est condamné en 2002 à 18 mois de prison[8]. Au cours de sa détention, il réussit à se sevrer et sort de prison en [8]. Il s'est marié à une femme prénommée Cathy à l'été 2012[39].

En 2015, Michael Elliott réalise le documentaire Behind the Mask: Del the Patriot Wilkes retraçant la vie de Del Wilkes[40].

Caractéristiques au catch[modifier | modifier le code]

Musiques d'entrée de The Patriot[41]
# Titre Interprète / Compositeur Période Fédération
1 Desire U2 1988-1990 AWA
2 Medal Jim Johnston 1997 WWF
Jeux vidéos où on peut incarner The Patriot[42]
# Titre Développeur Date de sortie Plateforme
1 Zen-Nippon Pro Wrestling Natsume Super Famicom
2 Zen-Nippon Pro Wrestling: Dash Sekai Saikyou Tag
3 Zen-Nippon Pro Wrestling: Fight da Pon!
4 Zen-Nippon Pro Wrestling 2: 3-4 Budokan
5 Fire Pro Wrestling S: 6Men Scramble Human Entertainment Saturn
6 Fire Pro Wrestling G PlayStation

Palmarès[modifier | modifier le code]

Récompenses des magazines[modifier | modifier le code]

Classement PWI 500 de The Patriot[47]
Année 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997
Rang 55 en diminution180 en augmentation143 en augmentation79 en augmentation68 en diminution186 en augmentation99

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Dans le monde du catch, la psychologie désigne le fait de mettre en scène un combat de catch afin notamment de faire croire au public que cet affrontement est réel..

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Patriot », sur Online World of Wrestling (consulté le 16 mars 2019).
  2. a b c d et e (en) The Patriot sur Wrestlingdata.
  3. a b et c (en) « Former SC All-American Del Wilkes has won battles on the field, in the ring and in life » [archive], sur Spurs & Feathers (consulté le 16 mars 2019).
  4. (en) Chris Featherstone, « 'The Patriot' Del Wilkes Talks Feeling Left Out in WCW, How Gimmicks Emerged » [archive], sur Bleacher Report, (consulté le 16 mars 2019).
  5. a b c et d (en) Stephen Nixon, « Flashback Friday: The Patriot » [archive], sur Wrestle Newz, (consulté le 16 mars 2019).
  6. (en) « Del Wilkes College Stats », sur College Football at Sports-Reference.com (consulté le 16 mars 2019).
  7. (en-US) Ric Russo, « WHAT EVER HAPPENED TO . . . THE PATRIOT? » [archive], sur OrlandoSentinel.com, (consulté le 16 mars 2019).
  8. a b c d e f et g (en) Mike Mooneyham, « Former USC football star, pro wrestler Del Wilkes finds redemption following fall from grace » [archive], sur Post and Courier, (consulté le 16 mars 2019).
  9. a b c et d (en-US) Marc Madison, « Former WCW and WWF superstar The Patriot talks life & redemption » [archive], sur ProWrestlingPost.com, (consulté le 16 mars 2019).
  10. a b c d et e (en-US) Ryan K. Boman, « PROUDLY CARRYING THE COLORS » [archive], sur The Gorilla Position, (consulté le 17 mars 2019).
  11. (en-US) Eddie Mac, « Dolph Ziggler Wins the World Heavyweight Championship » [archive], sur Cageside Seats, (consulté le 17 mars 2019).
  12. (en) Brian Hoops, « Daily Pro Wrestling History (04/08): Larry Zbyszko wins AWA World title » [archive], sur www.f4wonline.com, (consulté le 17 mars 2019).
  13. (en) Brian Hoops, « DAILY PRO WRESTLING HISTORY (08/11): MASAHIRO CHONO WINS FIRST G1 CLIMAX » [archive], sur www.f4wonline.com, (consulté le 23 juillet 2018).
  14. a et b (en) « AWA World Tag Team Title », sur Wrestling-Titles.com (consulté le 17 mars 2019).
  15. (en) Brian Hoops, « Daily Pro Wrestling History (06/02): Honky Tonk Man wins WWF Intercontinental title » [archive], sur www.f4wonline.com, (consulté le 17 mars 2019).
  16. « AJPW Summer Action Series II 1993 - Tag 17 », sur www.cagematch.net (consulté le 17 mars 2019).
  17. a et b (en) « GWF Television Title (Texas) », sur Wrestling-Titles.com (consulté le 17 mars 2019).
  18. a b c d e f et g (en-US) Stuart Carapola, « A LOOK BACK AT THE HISTORY OF THE GLOBAL WRESTLING FEDERATION, PART 1: THE PATRIOT VS THE DARK PATRIOT, A FAMILY FEUD BETWEEN THE DIRTY DAVIS BROTHERS AND TUG & CHAZ TAYLOR, EDDIE GILBERT PULLS EVERY SNEAKY TRICK IN THE BOOK IN HIS FEUD WITH TERRY GARVIN, THE CARTEL AND THEIR MYSTERIOUS BOSS, AND MORE » [archive], sur www.pwinsider.com, (consulté le 18 mars 2019).
  19. a b et c (en) « GWF North American Heavyweight Title (Texas) », sur Wrestling-Titles.com (consulté le 17 mars 2019).
  20. (en-US) Brian Hoops, « Daily Pro Wrestling History (01/31): Royal Rumble 2010 » [archive], sur www.f4wonline.com, (consulté le 19 mars 2019).
  21. (en-US) Scott Keith, « Wrestling Observer Flashback–05.04.92 » [archive], sur Scotts Blog of Doom!, (consulté le 19 mars 2019).
  22. a b et c (en-US) « DEL ‘THE PATRIOT’ WILKES: “Rise, Fall and Redemption” » [archive], sur prowrestlingstories.com (consulté le 28 mars 2019).
  23. a et b (en) Raj Giri, « The Patriot Talks Abrupt End To Bret Hart Feud, Backstage Drama Between Bret And HBK, WCW Run, More » [archive], sur Wrestling Inc., (consulté le 19 mars 2019).
  24. (en-US) Scott Keith, « The SmarK Retro Repost – Fall Brawl ’94 » [archive], sur 411MANIA, (consulté le 20 mars 2019).
  25. (en) Kyle Schadler, « Abandoned: The History of the WCW World Tag Team Championship, Pt. 2 » [archive], sur Bleacher Report, (consulté le 20 mars 2019).
  26. (en-US) Scott Keith, « The SmarK Retro Repost – Halloween Havoc 1994 » [archive], sur 411MANIA, (consulté le 27 mars 2019).
  27. (en-US) Matt Peddycord, « Matt Speaks Out – Clash of the Champions 29 », sur 411MANIA, (consulté le 28 mars 2019).
  28. (en) Brian Hoops, « Daily Pro Wrestling History (12/08): Harlem Heat win WCW tag titles » [archive], sur www.f4wonline.com, (consulté le 28 mars 2019).
  29. (en) Bob Colling, « WCW Saturday Night 1/14/1995 » [archive], sur Wrestling Recaps, (consulté le 28 mars 2019).
  30. (en-US) Matt Peddycord, « Matt Speaks Out – Clash of the Champions 30 » [archive], sur 411MANIA, (consulté le 28 mars 2019).
  31. (en-US) Brandon Stroud, « The Best And Worst Of WWF Raw Is War 7/14/97: The Dude Abides » [archive], sur UPROXX, (consulté le 28 mars 2019).
  32. (en-US) Logan Scisco et Facebook, « What the World Was Watching: Monday Night Raw - July 21, 1997 » [archive], sur www.rspwfaq.net, (consulté le 29 mars 2019).
  33. (en-US) Scott Keith, « The SmarK Retro Repost – In Your House: Ground Zero | Inside Pulse » [archive], sur insidepulse.com, (consulté le 31 mars 2019).
  34. (en-US) Kevin Pantoja, « Random Network Reviews: Badd Blood 1997 » [archive], sur 411MANIA, (consulté le 31 mars 2019).
  35. a et b (en-US) Ryan Droste, « WWE News: Former Superstar ‘The Patriot’ Del Wilkes Talks 1997 WWE, Bret Hart, More » [archive], sur www.inquisitr.com, (consulté le 31 mars 2019).
  36. (en) « Matches Del Wilkes New Dimension Wrestling », sur www.cagematch.net (consulté le 31 mars 2019).
  37. a b et c (en-US) Brad Dykens, « Patriot, Del Wilkes exposes Tom Brandi » [archive], sur Online World of Wrestling, (consulté le 31 mars 2019).
  38. (en-US) Mike Johnson, « TOM BRANDI RESPONDS TO DEL WILKES OVER USAGE OF 'THE PATRIOT' CHARACTER ON INDEPENDENTS » [archive], sur www.pwinsider.com, (consulté le 31 mars 2019).
  39. (en) Gene Sapakoff, « Hall of Fame would make Del Wilkes’ comeback complete » [archive], sur Post and Courier, (consulté le 17 mars 2019).
  40. (en) Behind the Mask: Del the Patriot Wilkes sur l’Internet Movie Database.
  41. (en) « Del Wilkes Themes », sur Cagematch (consulté le 17 mars 2019).
  42. (de) « The Patriot », sur genickbruch.com (consulté le 19 mars 2019).
  43. (en) « All Asia Tag Team Title », sur Wrestling-Titles.com (consulté le 17 mars 2019).
  44. (en) « NCW Heavyweight Championship », sur www.cagematch.net (consulté le 17 mars 2019).
  45. (en) « WCW World Tag Team Title », sur Wrestling-Titles.com (consulté le 17 mars 2019).
  46. a et b (de) « Awards der Pro Wrestling Illustrated 1991 », sur genickbruch.com (consulté le 17 mars 2019).
  47. (en) « PWI Ratings for Del Wilkes », sur Internet Wrestling Data Base (consulté le 17 mars 2019).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 14 août 2019 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.
La version du 14 août 2019 de cet article a été reconnue comme « bon article », c'est-à-dire qu'elle répond à des critères de qualité concernant le style, la clarté, la pertinence, la citation des sources et l'illustration.