Ludesse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ludesse
Vue du village.
Vue du village.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne
Département Puy-de-Dôme
Arrondissement Arrondissement d'Issoire
Canton Canton de Champeix
Intercommunalité Communauté de communes des Puys et Couzes
Maire
Mandat
René Marais
2014-2020
Code postal 63320
Code commune 63199
Démographie
Population
municipale
469 hab. (2011)
Densité 55 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 36′ 43″ N 3° 06′ 44″ E / 45.6119, 3.112245° 36′ 43″ Nord 3° 06′ 44″ Est / 45.6119, 3.1122  
Altitude Min. 519 m – Max. 760 m
Superficie 8,47 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Ludesse

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Ludesse

Ludesse est une commune française, située dans le département du Puy-de-Dôme en région d'Auvergne. Ludesse fait partie de l'aire urbaine de Clermont-Ferrand.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village de Chaynat

La commune de Ludesse est composée de 2 villages distants de 2 km :

  • Ludesse
  • Chaynat

On trouve une centaine d'habitants à Chaynat et environ 250 personnes à Ludesse. Si une grande partie de la population reste très rurale, on observe depuis quelques années une arrivée importante de personnes issues des importants bassins de population et d'emplois que sont Clermont-Ferrand et Issoire.

La commune de Ludesse est membre de la Communauté de communes des Puys et Couzes dont le siège est situé à Champeix.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au XIe siècle on retrouve le nom de Lopdessa, cacographie probable pour * Lodessa. Selon Albert Dauzat et Charles Rostaing[1], repris par Xavier Delamarre[2], il peut s'agir d'un ancien Lutetia, également à l'origine de Lutèce, ancien nom de Paris. Probable racine celtique luto-, marais[3].

On identifie Chaynat avec les noms de Cheinac (1450) et Cheynat (1510). -at étant la forme spécifique prise par le suffixe -acum en Auvergne et dans une partie du Limousin.

Jusqu'en 1789, le territoire comprend les deux seigneuries de manière bien distinctes.

Chaynat était une dépendance de la commanderie de l'ordre du temple d'Olloix. On trouve au sein du quartier fortifié l'église qui contient des peintures murales du XVe siècle reprenant des thèmes liés à la chasse. Subsiste aujourd'hui une tour, une tourelle et une porte.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2014 Guy Chauvet DVD  
mars 2014 en cours René Marais[4]   Conducteur de travaux Michelin
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 469 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
923 651 750 720 708 662 665 672 729
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
694 632 616 679 649 640 695 718 711
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
645 618 585 450 430 398 349 343 346
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
327 294 246 267 301 352 426 469 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[6].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le village est connu pour sa foire aux pommes qui a lieu tous les ans au début du mois d'octobre.Toutefois la culture de la pomme, importante dans les années 1950, est maintenant inexistante. De la seigneurie médiévale et de son château, il ne reste qu'une échauguette visible au coin de la rue de l’Église et de la rue du Château.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, éditions Larousse 1968.
  2. Dictionnaire de la langue gauloise, éditions errance 2003.
  3. Xavier Delamarre, op. cité.
  4. Liste des maires 2014, site de la préfecture du Puy-de-Dôme (consulté le 4 juillet 2014).
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :