Parent (Puy-de-Dôme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Parent.
Parent
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne
Département Puy-de-Dôme
Arrondissement Clermont-Ferrand
Canton Vic-le-Comte
Intercommunalité Communauté de communes Couze Val d'Allier
Maire
Mandat
Claude Massebœuf
2014-2020
Code postal 63270
Code commune 63269
Démographie
Population
municipale
799 hab. (2012)
Densité 213 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 37′ 29″ N 3° 13′ 52″ E / 45.6247, 3.231145° 37′ 29″ Nord 3° 13′ 52″ Est / 45.6247, 3.2311  
Altitude Min. 344 m – Max. 652 m
Superficie 3,76 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

Voir sur la carte administrative de Puy-de-Dôme
City locator 14.svg
Parent

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

Voir sur la carte topographique de Puy-de-Dôme
City locator 14.svg
Parent

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Parent

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Parent

Parent est une commune française, située dans le département du Puy-de-Dôme en région d'Auvergne. Elle fait partie de l'aire urbaine de Clermont-Ferrand et se situe à proximité de Vic-le-Comte.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune dominée par le puy d'Écouyat (653 m) est bordée à l'ouest par la rivière Allier. La plus grande partie de la commune profite d'une vue extraordinaire sur la vallée de l'Allier, Montpeyroux et la chaîne du Sancy.

On distingue plusieurs zones d'habitation :

  • le vieux village, de nombreuses maisons anciennes bien restaurées présentent un charme certain ;
  • le lotissement des Chabons ;
  • le village de vacances de VVF Villages ;
  • la cité des Bogers, construite dans les années 1960 pour des employés de l'usine Cégédur d'Issoire ;
  • Parent-gare près de la gare SNCF Parent-Coudes-Champeix sur la ligne Clermont-Ferrand-Issoire.

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune est créée à la Révolution. Sous l'Ancien Régime, son territoire fait partie de la paroisse Saint-Pierre et Saint-Jean de Vic-le-Comte.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
années 1960 années 1970 Joseph Planeix PS Député du Puy-de-Dôme (3e circonscription)
  mars 2001 J. Charrier    
mars 2001 mars 2008 Gérard Lyonne   Enseignant
mars 2008 en cours Claude Massebœuf[1]   réélu pour le mandat 2014-2020 - Retraité DDE
Vice-président de la communauté de communes[2]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 799 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
428 450 493 505 527 598 600 617 606
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
589 552 533 534 533 528 527 549 525
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
481 437 403 354 358 349 319 279 346
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2012
311 511 647 677 696 648 734 759 799
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Pierre Chabrit (1747-1785), avocat au Parlement de Paris. Conseiller au Conseil souverain du Duc de Bouillon. Fondateur de La feuille d'Auvergne, sans doute le premier journal imprimé en France. Il s'était déjà fait connaître d'une manière très-estimable par un ouvrage intitulé De la Monarchie française et de ses Lois. Son ami Diderot le recommanda vivement à l'Impératrice Catherine II de Russie qui recherchait un grand juriste. Son décès à 38 ans ne permit pas la réalisation de ce projet.
  • Joseph Planeix (1915-1993), député socialiste de 1962 à 1978, maire de la commune, ancien résistant.
  • Roland Goigoux (1958), professeur d'Université en Sciences de l'Éducation à l'IUFM d'Auvergne et auteur d'ouvrages sur la lecture (Apprendre à lire à l'école écrit en collaboration avec Sylvie Cèbe), a passé une partie de son enfance à Parent où ses parents étaient instituteurs.
  • Alain Brochet (1958), conseiller général du Puy-de-dôme, maire de Ceyrat de 2001 à 2014 a passé une partie de son enfance à Parent.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Liste des maires 2014, site de la préfecture du Puy-de-Dôme (consulté le 13 juillet 2014).
  2. « Conseil de communauté », sur le site de la communauté de communes (consulté le 20 février 2015).
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2012