André Messager

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Messager.

André Messager

alt=Description de l'image André Messager.jpg.
Nom de naissance André Charles Prosper Messager
Naissance 30 décembre 1853
Montluçon, Drapeau de l'Empire français Empire français
Décès 24 février 1929 (à 75 ans)
Paris, Drapeau de la France France
Activité principale Compositeur, chef d'orchestre, organiste
Formation École Niedermeyer
Maîtres Eugène Gigout, Gabriel Fauré, Camille Saint-Saëns
Élèves Henry Février
Distinctions honorifiques Académie des beaux-arts

André Messager est un compositeur et chef d'orchestre français, né à Montluçon le 30 décembre 1853 et mort à Paris le 24 février 1929.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il se forme à l'École Niedermeyer auprès d' Eugène Gigout, de Gabriel Fauré et de Camille Saint-Saëns pour la composition, Adam Laussel pour le piano, et Clément Loret pour l'orgue, puis il travaille avec Saint-Saëns. Fauré lui proposa un poste d'organiste du chœur de Saint-Sulpice, puis il devint organiste à Saint-Paul-et-Saint-Louis et à Sainte-Marie des Batignolles. En 1882, il voyage à Bayreuth en compagnie de Fauré. En 1898, lorsqu'Albert Carré devient directeur de l'Opéra-Comique, Messager sera nommé chef d'orchestre. En 1900, il y crée Louise de Gustave Charpentier et en 1902, Pelléas et Mélisande de Claude Debussy. Du 1er janvier 1908 au 30 juillet 1914, il est codirecteur de l'Opéra de Paris avec Leimistin Broussan. Il est élu en 1926 à la Ve section (composition musicale) de l'Académie des beaux-arts, où il succède à Émile Paladilhe. Il est enterré au cimetière de Passy.

Il compose principalement pour le théâtre en écrivant des musiques de ballets (Les Deux Pigeons, 1886, donné à l'Opéra Garnier), des opérettes et des opéras. Outre ses nombreuses œuvres lyriques, il a composé, avec Gabriel Fauré, la Messe des pêcheurs de Villerville, ainsi que Souvenirs de Bayreuth sur des thèmes de Richard Wagner.

Œuvres lyriques[modifier | modifier le code]

Ballets[modifier | modifier le code]

  • Fleur d'oranger, (Folies-Bergères, 1878)
  • Les vins de France, (Folies-Bergères, 1879)
  • Mignons et vilains, (Folies-Bergères, 1879)
  • Les Deux Pigeons, (Opéra, 8 octobre 1886)
  • Scaramouche, (Nouveau-Théâtre, 17 octobre 1891)
  • Amants éternels, (Théâtre Libre, 26 décembre 1893)
  • Le Procès des roses, (Théâtre Marigny, 6 juin 1896)
  • Le Chevalier aux fleurs, (Théâtre Marigny, 15 mai 1897)
  • Une aventure de la Guimard, (Opéra-Comique, 8 novembre 1900)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Henry Février, André Messager : mon maître, mon ami, Paris, Amiot-Dumont, « Jeunesse de la musique », 1948.
  • Michel Augé-Laribé, André Messager, Paris, Éditions du Vieux Colombier, 1951.
  • Joël-Marie Fauquet (direction) (préf. Joël-Marie Fauquet), Dictionnaire de la Musique en France au XIXe siècle, Paris, Fayard,‎ 2003, 1405 p. (ISBN 2-213-59316-7)

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Les Deux Pigeons. Musique de ballet en 2 actes. Orchestra of the Welsh National Opera, dir. : Richard Bonynge. Decca 476 2448

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Opérette inspirée par la vie de Joseph de Beaucaire.

Liens externes[modifier | modifier le code]