Neuvic (Dordogne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Neuvic.
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article homophone, voir Neuvicq.
Neuvic
Le château de Neuvic.
Le château de Neuvic.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement Périgueux
Canton Neuvic (chef-lieu)
Intercommunalité Communauté de communes Isle, Vern, Salembre en Périgord
Maire
Mandat
François Roussel
2014-2020
Code postal 24190
Code commune 24309
Démographie
Gentilé Neuvicois
Population
municipale
3 601 hab. (2011)
Densité 139 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 06′ 05″ N 0° 28′ 11″ E / 45.10138889, 0.46972222245° 06′ 05″ Nord 0° 28′ 11″ Est / 45.10138889, 0.469722222  
Altitude Min. 51 m – Max. 187 m
Superficie 25,82 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte administrative de Dordogne
City locator 14.svg
Neuvic

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte topographique de Dordogne
City locator 14.svg
Neuvic

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Neuvic

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Neuvic
Liens
Site web mairieneuvic.fr/

Neuvic, parfois appelée Neuvic sur l'Isle, est une commune française située dans le département de la Dordogne, en région Aquitaine. C'est le chef-lieu du canton de Neuvic.

Géographie[modifier | modifier le code]

Neuvic est implantée sur la rive gauche de l'Isle, entre Saint-Astier (7 km au nord-est) et Mussidan (10 km au sud-ouest).

C'est à Neuvic que l'Isle reçoit ses affluents, le Salembre en rive droite et le Vern en rive gauche.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Neuvic
Saint-Germain-du-Salembre Saint-Léon-sur-l'Isle
Douzillac Neuvic Grignols
Sourzac Saint-Séverin-d'Estissac Vallereuil

Toponymie[modifier | modifier le code]

En occitan, la commune porte le nom de Nuòu Vic[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Fief des Talleyrand-Périgord jusqu'au XVIe siècle.

La gare de Neuvic a été le théâtre d'un braquage organisé par la résistance le 26 juillet 1944 : 2 280 000 000 F dérobés à la Banque de France.

Blason de Neuvic Blason Parti, au 1er, d'azur à trois ruches d'argent, au 2nd, d'azur au lion d'argent couronné, armé et lampassé de gueules.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
1953 1976 Jean-Robert Pascaud MRG  
1976 1977 Albert Petit UDR  
1977 1983 Albert Labrue    
mars 1983[2] (réélu en mars 2014[3]) en cours François Roussel RPR puis
UMP
Vétérinaire

Jumelages[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués à Neuvic depuis 1793. En 2011, Neuvic comptait 3 601 habitants. À partir du XXIe siècle, les recensements des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (2007, 2012, 2017, etc. pour Neuvic[4]). Depuis 2006, les autres dates correspondent à des estimations légales.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 756 1 816 1 999 1 980 2 318 2 255 2 254 2 280 2 257
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 259 2 227 2 291 2 178 2 285 2 247 2 369 2 269 2 171
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 301 2 230 2 029 1 888 2 052 2 040 2 052 2 271 2 433
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
2 668 2 669 2 880 2 782 2 737 3 315 3 508 3 545 3 601
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de Neuvic a longtemps reposé sur l'industrie de la chaussure. L'usine Marbot, dépendant du groupe Bata a définitivement fermé en juin 2010, après la perte du marché des chaussures pour l'armée française et la vente aux enchères du matériel de l'entreprise [7].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

César-Serge Cadaré, candidat de la saison 2011 de Pékin Express au sein du duo des inconnus que tout oppose (avec Denis Bastien).

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Les restes du château de Frateau
  • Château de Neuvic (également appelé Château de Mellet), ailes du XVIe siècle, chapelle du XVIIe siècle et avant-corps du XVIIIe siècle, visitable, classé monument historique, actuellement institut médico-éducatif. Il est situé quelques centaines de mètres en aval de l'emplacement de la première forteresse de Neuvic, qui fut démolie pour construire ce nouveau château.
  • Château de Frateau[Note 1] (ou Fratteau ou Frateaux), XIIIe et XIVe siècles et entrée du XVIIe siècle, propriété privée contenant en son sein un atelier de poterie artisanale
  • Château du Puy-Pont (ruines du)
  • Église Saint Pierre et saint Paul, romane à coupole avec abside du XIXe siècle

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Jacques Elias, Histoires de Neuvic-sur-l'Isle, Éditions Arka et Les Livres de l'Îlot, 2012

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Contrairement à la signalisation routière en place, le château n'est ni classé, ni inscrit aux monuments historiques

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le nom occitan des communes du Périgord sur le site du Conseil général de la Dordogne, consulté le 14 mars 2014.
  2. Union départementale des maires de la Dordogne, consultée le 23 août 2014.
  3. Nicolas Caminel, Sixième mandat pour François Roussel, Sud Ouest édition Périgueux du 2 avril 2014, p. 20.
  4. « Calendrier de recensement », sur Insee (consulté le 14 mars 2014)
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011
  7. Article du 24 juin 2010 de France 3 en ligne, consulté le 5 décembre 2010.