Terrasse alluviale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une terrasse alluviale, ou terrasse fluviatile, est une zone plane, située sur les versants d’une vallée et constituée par des alluvions (sédiments) déposées par le cours d’eau à une certaine période.

Accumulées en amont de seuils ou barrages naturels (embâcles), ces alluvions furent abandonnés sur les bords du lit suite à un encaissement de la rivière (ou à la disparition d'un barrage).

La succession de plusieurs épisodes de sédimentation et d'incision aboutit fréquemment à l'étagement de plusieurs terrasses.

Formation de terrasses alluviales : le système fluvio-glaciaire[modifier | modifier le code]

Le dépôt des alluvions transportées par les eaux troubles des rivières a eu lieu lors des périodes de glaciation de l’ère quaternaire : les eaux venant du front glaciaire, en amont, et transportant une grande quantité de matériaux remblayèrent leur lit ; en période interglaciaire, les eaux de fonte creusèrent ces dépôts, formant ainsi des terrasses.

Ce phénomène d’alluvionnement et de surcreusement, appelé système fluvio-glaciaire, se répéta, établissant dans les basses vallées plusieurs terrasses étagées.

La rythmicité entre dépôt de sédiments et incision peut être guidée par une modification du niveau de base, un changement du régime hydrodynamique de la rivière, à la charge sédimentaire ou à un des mouvements tectoniques.

Datation des terrasses alluviales[modifier | modifier le code]

La datation des alluvions (par paléontologie, isotopes cosmogéniques, dendrochronologie, etc.) permet d'étudier l'histoire géologique et géomorphologique du bassin versant de la rivière.

De telles datations sont également utilisées en archéologie pour retracer l'histoire du peuplement de ces terrasses alluviales.

Articles connexes[modifier | modifier le code]