Zancléen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Zancléen est la première subdivision de l'époque du Pliocène. Elle s'étend de 5,332 ± 0,005 à 3,6 ± 0,005 millions d'années.

Définition[modifier | modifier le code]

L'étage zancléen a été défini par Giuseppe Seguenza en 1868[1]. Son nom provient de Zancle, ancien nom de Messine (Italie), fondé par les Grecs.

La base du Zancléen (et les séries du Pliocène) se situe dans le sommet de la magnétozone inverse C3r, 96 000 ans avant la sous-magnétozone de polarité normale Thvera (C3n.4n). La base est également proche du niveau correspondant à l'extinction de l'espèce de nannoplancton calcaire Triquetrorhabdulus rugosus (la base de la biozone CN10b) et de la première apparition du nannoplancton Ceratolithus acutus. Le point stratotypique mondial (GSSP), de coordonnées 37° 23′ 30″ N 13° 16′ 50″ E / 37.3917, 13.2806 (), pour le Zancléen est situé près des ruines de l'ancienne cité de Héracléa Minoa en Sicile.

Le sommet du Zancléen (la base de l'étage plaisancien) correspond à la base de la magnétozone normale C2An (la base de la chronozone de Gauss) et à l'extinction des foraminifères planctoniques Globorotalia margaritae et Pulleniatina primalis.

Évènements du Zancléen[modifier | modifier le code]

La transgression zancléenne (« déluge zancléen »), marque le début de la subdivision et la fin du Messinien. L'eau de l'océan Atlantique s'est déversée brutalement dans le bassin méditerranéen suite à la réouverture du détroit de Gibraltar, la mer Méditerranée s'étant évaporée partiellement ou complètement (crise de salinité messinienne) à partir de 5,96 millions d'années à cause du bouchage progressif de ce détroit[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Seguenza 1868.
  2. (en)[PDF] Marco Roveri et et al., « A high-resolution stratigraphic framework for the latest Messinian events in the Mediterranean area », Stratigraphy, vol. 5, no 4-5,‎ 2008, p. 323-342 (lire en ligne).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) John A. Couvering, Devide Castradori, Maria Bianca Cita, Frederik J. Hilgen et Domenico Rio, « The base of the Zanclean Stage and of the Pliocene Series », Episodes, vol. 23, no 3,‎ 2000, p. 180-187.
  • (en) Felix M. Gradstein, James G. Ogg et Alan G. Smith, A Geologic Time Scale 2004, Cambridge University Press,‎ 2005, 610 p. (ISBN 0-521-78142-6).
  • Giuseppe Seguenza, « La formation zancléenne, ou recherches sur une nouvelle formation tertiaire », Bulletin de la société géologique de France, 2e série, no 25,‎ 1868, p. 465-485 (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Zanclean » (voir la liste des auteurs)