Lamonzie-Saint-Martin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Martin.
Lamonzie-Saint-Martin
L'église de Lamonzie-Saint-Martin.
L'église de Lamonzie-Saint-Martin.
Blason de Lamonzie-Saint-Martin
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement Bergerac
Canton Sigoulès
Intercommunalité Communauté d'agglomération bergeracoise
Maire
Mandat
Thierry Auroy-Peytou
2014-2020
Code postal 24680
Code commune 24225
Démographie
Gentilé Lamonziens, Lamonziennes[1]
Population
municipale
2 398 hab. (2011)
Densité 116 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 50′ 36″ N 0° 23′ 05″ E / 44.8433333333, 0.38472222222244° 50′ 36″ Nord 0° 23′ 05″ Est / 44.8433333333, 0.384722222222  
Altitude Min. 12 m – Max. 59 m
Superficie 20,64 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte administrative de Dordogne
City locator 14.svg
Lamonzie-Saint-Martin

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte topographique de Dordogne
City locator 14.svg
Lamonzie-Saint-Martin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lamonzie-Saint-Martin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lamonzie-Saint-Martin

Lamonzie-Saint-Martin est une commune française située dans le département de la Dordogne, en région Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune située dans l'unité urbaine de Bergerac.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Lamonzie-Saint-Martin
Saint-Pierre-d'Eyraud La Force Prigonrieux
Gardonne Lamonzie-Saint-Martin Saint-Laurent-des-Vignes
Gageac-et-Rouillac Pomport

Toponymie[modifier | modifier le code]

En occitan, la commune porte le nom de La Móngia e Sent Martin[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune de Lamonzie-Saint-Martin s'étend sur 2 064 hectares et sa population, en constante augmentation, est de 2 221 habitants. C'est aujourd'hui la commune la plus peuplée de la communauté de communes de Bergerac Pourpre, après la commune de Bergerac elle-même.

Historiquement, la commune est composée de quatre hameaux importants : le Monteil, la Bourgatie, Saint-Martin et le Rieu-de-Laysse, appelé plus communément Lamonzie. Une des particularités de cette commune est qu'elle est le fruit de la fusion de trois paroisses (Lamonzie, Le Monteil, et Saint Martin de Gardonne). Dans un premier temps, la commune de Lamonzie fusionna avec Le Monteil en 1794, puis avec celle de Saint-Martin-de-Gardonne pour devenir ainsi en 1795 la commune de Lamonzie-Saint-Martin.

Aujourd'hui encore, la commune possède toujours ses trois églises, Saint-Sylvain, Saint-Roch et la chapelle de Saint-Martin. Elle doit son nom à un couvent de moniales (religieuses). « La Mongia » est devenue au fil des années « La Mongie », édifiée par Bozon II, comte de la Marche, puis « La Monzie ». Au XXe siècle, les vestiges d'une villa gallo-romaine furent mis au jour : thermes, aqueduc ainsi qu'une partie de sarcophage. La commune a fait l'acquisition de ces terrains en 2008 et de nouvelles fouilles devraient ainsi être organisées sous la responsabilité de la Direction régionale des Affaires culturelles (DRAC).

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Lamonzie-Saint-Martin Blason Tiercé en pal : au 1er d’azur à trois étoiles d’or rangées en pal, au 2e d’argent à la crosse d’abbesse d’azur chargé d’un besant d’argent lui-même chargé d’un losange d’azur surchargé d’un clocher d’argent, le besant bordé d’azur, au 3e de gueules à trois tours d’argent, ouvertes et ajourées du champ, rangées en pal[3].
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1989 octobre 2010 Bernard Fauvaud UMP Kinésithérapeute
Décédé en fonction[4]
décembre 2010 mars 2014 Alain Bramerie PS Directeur d'agence bancaire à la retraite
mars 2014[5] en cours Thierry Auroy-Peytou    

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, Lamonzie-Saint-Martin comptait 2 398 habitants. À partir du XXIe siècle, les recensements des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (2006, 2011, 2016, etc. pour Lamonzie-Saint-Martin[6]). Depuis 2006, les autres dates correspondent à des estimations légales.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 468 1 188 1 078 1 268 1 214 1 150 1 279 1 203 1 242
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 288 1 336 1 325 1 254 1 298 1 239 1 248 1 152 1 135
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 141 1 121 1 085 1 080 1 113 1 071 1 134 1 204 1 157
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
1 173 1 235 1 446 1 612 2 010 2 069 2 212 2 398 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2004[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.habitants.fr/habitants_lamonzie-saint-martin_24225.html
  2. Le nom occitan des communes du Périgord sur le site du Conseil général de la Dordogne, consulté le 6 mars 2014.
  3. http://armorialdefrance.fr/page_blason.php?ville=1996
  4. Sud Ouest édition Périgueux du 1er novembre 2010.
  5. Union départementale des maires de la Dordogne, consultée le 20 août 2014.
  6. « Calendrier de recensement », sur Insee (consulté le 6 mars 2014)
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011
  9. « Château de Saint-Martin », base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 8 avril 2013.
  10. Sylvain Cottin, Leur chapelle est sauvée, Sud Ouest édition Dordogne du 5 mai 2014, p. 3.